1. // Ligue Europa – 2e journée

La Lazio revient de loin, Valence se refait une santé

Le résumé de la soirée de Ligue Europa, c'est ici : avec un scénario de dingue pour la Lazio en Turquie, un Rubin Kazan explosif, une équipe de Valence renaissante et finalement assez peu de surprises…

Modififié
2 5
Le match fou

Très pâlotte en championnat ces derniers temps dès lors qu'il s'agit de disputer un match à l'extérieur, la Lazio de Rome peut cette fois revenir de Turquie avec un petit sentiment de fierté. La victoire n'est certes pas au bout, mais le point du nul a été arraché de haute lutte. Car Trabzonspor a très longtemps eu le match en main, avec Malouda titulaire et deux jolis buts rapidement inscrits en première période, puis un troisième tout aussi joli, alors qu'entretemps, c'est Onazi qui avait permis aux Romains de recoller au score. En seconde période, les locaux ont eu l'occasion d'aggraver la marque, mais c'est finalement l'entrée eu jeu de Floccari à l'heure de jeu du côté des visiteurs qui va tout changer. Le supersub, qui a remplacé Candreva, est parvenu à inscrire coup sur coup un doublé dans les dix dernières minutes et à offrir aux siens une égalisation inespérée à 3-3. Malouda, sorti du terrain par son coach une demi-heure avant le coup de sifflet final, a assisté impuissant depuis le banc à ce retour des Italiens.

Le carton

Le Rubin Kazan aime la Ligue Europa et l'a encore montré ce soir en atomisant les Belges de Zulte-Waregem 4-0. Le match se jouait en Russie, avec Yann M'Vila titulaire dans l'entrejeu et Chris Mavinga qui a disputé le dernier quart d'heure. Avec les tours préliminaires qu'il a disputé cet été, ça fait donc une bonne petite série de huit victoires consécutives pour le Rubin, qui s'apprête désormais à affronter deux fois de suite les Anglais de Wigan (lesquels ont dominé Maribor 3-1 ce soir). Côté belge, il va vite falloir ravaler sa déception et se concentrer sur le gros match à venir dimanche en championnat, avec la réception de l'invincible leader Standard de Liège. Les Rouches jouaient également ce soir et ramènent de Suède le point du nul face à Elfsborg (1-1).

La banane

La logique a été globalement respectée ce soir sur l'ensemble des terrains européens. Petite déception tout de même pour AZ Alkmaar, qui doit se contenter d'un résultat nul 1-1 face au PAOK Salonique, avec une égalisation des Grecs dans les derniers instants. Les Hollandais viennent de se séparer de leur entraîneur Gertjan Verbeek il y a quelques jours.

La perf

Ça va bien mieux depuis quelques matchs pour Valence, qui obtient une victoire 2-0 en Russie face au Kuban Krasnodar. Ce n'est certes pas la meilleure des équipes russes du moment, mais ça reste tout de même une bonne petite performance des Espagnols, qui ont pu compter sur une grosse boulette du gardien russe Belenov pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Paco Alcacer, entré en jeu quelques minutes plus tôt (en gros, le portier est sorti de sa surface pour couper une attaque, mais s'est complètement manqué en trébuchant salement tout seul…). Le deuxième but ne doit en revanche rien à personne : il est l'œuvre de Sofiane Feghouli, d'un magnifique coup franc direct. Djibril Cissé était titulaire du côté des locaux, tandis que Jérémy Mathieu n'a pas quitté le banc.

Le but

Attribuons au jeune attaquant du PSV Memphis Depay l'honneur de figurer dans cette rubrique : son ouverture du score ce soir chez les Ukrainiens de Tchernomorets est superbe, avec une frappe tirée depuis l'extérieur de la surface, côté gauche, et qui va se loger dans la lucarne adverse. Son coéquipier Florian Jozefzoon s'est chargé du break en fin de rencontre, pour une victoire 2-0 des Hollandais.


Le coin des Français

Le Dynamo Kiev de Benoît Trémoulinas s'est fait rejoindre au score à Vienne alors qu'il menait 2-0 face au Rapid. C'est une nouvelle contre-performance après la défaite inaugurale 0-1 concédée face à Genk lors de la première journée. À Genk justement, c'est encore le Français Julien Gorius qui s'est distingué : lui qui avait inscrit le seul but de la rencontre en Ukraine l'autre jour a ouvert la marque ce soir contre les Suisses de Thounes, pour une victoire finale 2-1 des Belges, qui réalisent donc pour l'instant un parcours parfait dans la compétition.

Mais aussi…

La logique a été respectée à Makhachkala avec la tranquille victoire 2-0 obtenue par Tottenham, face à une équipe d'Anzhi très largement amoindrie depuis cet été et le départ de ses stars, Eto'o en tête. La victoire 2-0 de Séville à domicile contre Fribourg était tout aussi attendue et elle s'est dessinée à l'heure de jeu quand Diagne a fait faute dans la surface et a écopé de la double peine : rouge et pénalty, transformé par Perotti. Gameiro était sur le banc côté sévillan, Coquelin titulaire chez les Allemands. Le voisin Betis n'a en revanche pas pu obtenir mieux qu'un résultat nul 1-1 de son déplacement chez les Croates de Rijeka, prochain adversaire de l'OL. Parmi les autres résultats marquants de cette soirée, signalons la belle performance de la Fiorentina à Dniepropetrovsk (2-1 pour les visiteurs), le 3-0 infligé par l'Eintracht Francfort chez les Chypriotes de l'APOEL et la courte mais précieuse deuxième victoire de Swansea, 1-0 à domicile face aux Suisses de Saint-Gall.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

jojolecrado Niveau : DHR
"La logique a été globalement respectée ce soir sur l’ensemble des terrains européens."

prends toi ça fcgb
Spartakist Niveau : CFA2
La logique a aussi été respectée à Bordeaux. La meilleure équipe a pris les trois points...
Même Wigan en D2 anglaise à plus de point que nos équipes française réunies...
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Les poules de la ligue europa sont d'une tristesse. Le format précédent des match aller retour jusqu'à la finale était mieux je pense pour une ligue de second plan...
valeureux liégeois 74 Niveau : National
@ Jean-Bonbeur: Tt à fait d'accord avec toi. Et le public ne s'y trompe pas: hormis qques exceptions (Trabzonspor hier, Francfort face à Bordeaux,...) ces matches de poules se jouent ds des stades à moitié voire aux 2/3 vides. Sans compter qu'en +, la plupart des équipes engagées n'ont pas la profondeur de noyau pr se taper entre 50 & 60 matches sur la saison, donc on voit de + en + d'équipes "bis" jouer cette E.L à ce stade. Pas vmt motivant pr voir se déplacer les foules.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 5