Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Inter-Lazio (1-2)

La Lazio punit l'Inter

La Lazio a su exploiter en contres les errements défensifs d'une Inter joueuse, mais beaucoup trop légère derrière. Dangereux et ultra dominateurs en fin de match, les hommes de Stefano Pioli se sont réveillés un peu trop tard.

Modififié

Inter 1-2 Lazio

But : Brozović (84e) pour l'Inter // Felipe Anderson (20e) Biglia (56e, sp) pour la Lazio

La dernière fois que les deux formations s'étaient affrontées, la Lazio avait joué l'offensive et s'était pris trois buts en 20 minutes. Pas fous, les Laziali ont su apprendre de leurs erreurs. En jouant avec leurs armes et en défendant en bloc, ils ont maîtrisé une formation intériste joueuse, mais kamikaze défensivement. Rien de foncièrement enthousiasmant, mais suffisant pour retrouver le dernier carré de la Coppa.

Naïve comme l'Inter, maladroite comme la Lazio


Pas de round d'observation du côté des Nerazzurri, qui attaquent la rencontre tête baissée. Sur les ailes, Candreva et Perišić multiplient les percées, tandis que la transition milieu attaque se veut rapide, à base d'un jeu très vertical. En face, la Lazio a plutôt tendance à s’emmêler les pinceaux derrière, en témoigne cette erreur grossière de Biglia, qui permet à Kondogbia de frapper à l'entrée de la surface. Heureusement pour les Biancocelesti, la tentative de l'ancien Monégasque s'écrase sur le poteau. Mais l'Inter a beau être plus agressive, plus joueuse, il lui manque son ingrédient miracle ce soir, Mauro Icardi, suppléé en pointe par Rodrigo Palacio et sa queue de rat de Padawan. Du coup, c'est la Lazio qui va prendre l'avantage, en exploitant les errements défensifs des hommes de Stefano Pioli. D'Ambrosio, beaucoup trop passif, laisse Lulić centrer pour Felipe Anderson, qui marque d'une sublime tête croisée. De quoi faire sérieusement monter la température d'un match qui voit l'Inter continuer à se casser les dents sur la défense laziale, tandis que les hommes de Simone Inzaghi manquent deux énormes occasions d'enfoncer le clou : d'abord par Immobile, idéalement placé, mais qui envoie sa frappe dans la stratosphère, puis par Felipe Anderson, bien lancé par Biglia, qui manque son duel face à Handanović. Les Interisti, remuants, mais naïfs, ne s'en sortent donc pas si mal en regagnant les vestiaires avec seulement un petit but de retard.

Le siège intériste


Problème : les défenseurs lombards semblent toujours en RTT dans le second acte. Complètement esseulé sur corner, Hoedt trouve les gants d'Handanović, qui repousse dans les pieds de Parolo. Mais l'Italien rate l'immanquable, à bout portant. Qu'importe, ce n'est que partie remise. Joliment lancé dans la surface par Murgia, Immobile, roublard, pousse Miranda à la faute. Rouge pour le Brésilien et penalty : si le contact semble léger, l'arbitre n'hésite pas. Biglia non plus, qui envoie un missile dans la lulu d'Handanović. L'Inter est sonnée, mais continue d'essayer de forcer les murs de la forteresse laziale. Icardi, entré en jeu à la mi-temps, met le feu dans la surface adverse. Et l'Inter reprend des couleurs, tandis que la Lazio, pourtant en supériorité numérique, se met à déjouer. En difficulté, Radu se chope ainsi un deuxième jaune synonyme de rouge. Les hommes de Pioli monopolisent le cuir et vont être récompensés. Perišić remet de la tête à Brozović, qui place un superbe coup de casque qui lobe Marchetti. L'Inter assiège sans discontinuer la surface laziale, mais les hommes de Simone Inzaghi tiendront le coup jusqu'au bout. Pourtant globalement supérieure dans le jeu, l'Inter doit s'incliner. La Lazio peut désormais regarder vers les demies de la Coppa. Où elle pourrait bien affronter la Roma, si la formation de Spalletti remporte elle aussi son quart de finale ce mercredi. Frissons en perspective.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
À lire ensuite
Cinq ans après Port-Saïd