1. //
  2. //
  3. // Inter-Lazio (1-2)

La Lazio gâche les fêtes de l'Inter

Mauvaise opération des Nerazzurri qui s'inclinent à San Siro face à la Lazio avec un doublé de Candreva, alors qu'Icardi avait temporairement égalisé. La première place est conservée par l'Inter, mais ce coup d'arrêt pourrait faire des dégâts.

Modififié
216 41

FC Internazionale 1-2 Lazio

Buts : Icardi (61e) pour l'Inter // Candreva (5e, 87e) pour la Lazio

« Candreva sur les tablettes de l'Inter » , titrent les journaux italiens depuis plusieurs jours. C'est finalement sur le tableau d'affichage de San Siro que figure l'ailier de la Lazio. Sa frappe à l'entrée de la surface à la suite d'un corner joué en retrait surprenant des Interisti inhabituellement déconcentrés. Handanović n'esquisse même pas un début de parade. 80 minutes plus tard, sur penalty, le portier slovène stoppe cette fois la tentative du Romain, sauf que celui-ci est plus prompt pour reprendre le ballon et inscrire le but de la victoire (Icardi avait égalisé entre-temps). Toujours en tête, l'Inter conserve, malgré cette défaite, deux longueurs d'avance sur le duo Napoli-Fiorentina. On compte même 5 équipes en 5 points en haut de classement. Vivement 2016.

L'Inter empruntée, la Lazio pas mieux lotie


« Bentornati laziali » , cette banderole a été suspendue sur les balustrades de la Curva Nord pendant toute la rencontre afin d’accueillir les ultras laziali qui renouent avec les déplacements à l'extérieur cette saison. Inter-Lazio, petit match entre amis au vu de l'historique jumelage entre les supporters. Mancini, ex-joueur et entraîneur des Biancocelesti, surprend encore son monde dans la compo de départ en laissant cette fois Ljajić sur le banc. C'est Perišić qui récupère sa place, le Croate est d'ailleurs le premier à se montrer dangereux en se retrouvant en un contre un face à Berisha, mais ce dernier sort dans les pieds proprement.

À cette première banderille, La Lazio répond par l'ouverture du score de Candreva, le premier but encaissé à domicile par l'Inter depuis le 1-4 contre la Fiorentina. Contraints de prendre le jeu à leur compte, les Nerazzurri se montrent très mal à l'aise dans ce costume et multiplient les approximations et autres erreurs techniques. Pourtant, ça ne respire pas non plus la sérénité en face, notamment derrière, mais les Laziali concèdent, au mieux, quelques coups francs jamais exploités par leurs adversaires. Pis, le 2-0 est tout proche avec Candreva qui profite d'une percussion de Felipe Anderson, mais ne cadre pas d'une position très favorable. Fin de première mi-temps et gueulante du Mancio au programme.

Le festival Melo


Le match reprend par une des situations que l'on préfère dans le football, le coup franc indirect dans la surface. La faute au duo Radu-Berisha, le Roumain tente un genre de remise du plat du pied sur un centre adverse, et l'Albanais la prend avec les mains pour éviter le corner. Heureusement pour les visiteurs, la position est excentrée bien qu'à quelques mètres du but, et la tentative de Telles finit dans les pieds de la muraille. Sur ce, Mancini sort l'artillerie avec les entrées de Ljajić et Brosović en lieu et place de Biabiany et Jovetić. Bon coaching ? Pas vraiment, puisqu'aucun des néo-entrants ne participe au but de l'égalisation. C'est Perišić qui lance Icardi à la limite du hors-jeu, le capitaine exécute Berisha et inscrit son 7e but de la saison.

Nous sommes à l'heure de jeu, la Lazio tente de réagir, mais ne vaut pas mieux que l'Inter en matière de construction de jeu, et les coups de pied arrêtés sont bien souvent sa seule arme. Pioli effectue alors son premier changement, Djordjevic remplaçant Matri, puis il sort Anderson pour Keita. Cela ne change en rien la physionomie du match et il faut une grossière intervention de Felipe Melo, déjà auteur d'innombrables fautes pendant la rencontre, sur Milinković pour offrir un penalty à la Lazio à cinq minutes du terme. En deux fois, Candreva se charge de transformer le péno. Le milieu de terrain brésilien conclut son œuvre avec un coup de savate sur Biglia et prend un rouge direct ultra-mérité. L'Inter est à 10, Palacio entre en dernier recours. Milinković prend aussi son rouge et applaudit la Curva Nord en sortant du terrain pour chambrer. On en reste là. La Lazio, qui avait pris deux points sur 21 possibles, sort gagnante de San Siro et prend sa revanche sur l'Inter, après la défaite de mai dernier qui avait fait si mal aux Romains. Tout le contraire de l'Inter qui va devoir attendre plus de deux semaines pour effacer ce revers.


Par Valentin Pauluzzi
Modifié

Dans cet article

Melo bordel de bordel. Ce festival
Milan_forza18 Niveau : CFA
Très bon match de la lazio est encore une fois linter mener cest pas la même equipe
FELIPE MELO NIQUE TA M***

Comment on peut être aussi débile, après autant d'années de carrière ?

Il gâche toute la fin de saison, et j’espère que ce Mancini (la défaite est pour sa gueule aussi avec ses choix plus que discutable) en tirera les conséquences et remettre Kondogbia en titulaire.


l'Inter reste quand même en tête, mais la Rube revient très fort et l'Inter n'as déjà plus de joker.
Quelle mocheté cette inter. Encore ce soir un jeu indigent,3 occasions en tout contre une lazio au fond du trou.

Fort heureusement pour la bien de la serie A, cette mascarade ne peut durer éternellement, Napoli Fiorentina à 2 points, Juve à 3 points, Roma a 4 points devront leur passer tôt ou tard devant.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Choix absolument incompréhensible de Mancini. Ou plutôt si, c'était un pari raté: il a du penser que la Lazio viendrait se déplacer chez le leader de Série A pour partir à l'abordage la bite à l'air et s'exposer aux contres, d'où l'intérêt de mettre les tout droits Perisic et Biabiany sur les ailes et les bourrins Melo et Medel dans le milieu à deux.
Ouais, sauf que, la Lazio n'étant pas débile et étant en situation d'outsider, elle n'a pas cherché à prendre le jeu à son compte et s'est contentée de défendre et de contrer.
Et forcément, l'Inter s'est faite bouffer, jusqu'à ce que Brozovic et Ljajic entre. Tiens donc. On le saura: pour créer du jeu face à une équipe repliée, il faut des créateurs. Soit.

Et puis petite dédicace à Melo, le footballeur le plus débile et le plus méchant au monde. Qu'est ce qu'il peut bien foutre en série A ? Même à l'Hellas, il n'a pas sa place.

Bref, perso je pense que l'Inter ne peut pas se passer de Ljajic et de Brozovic. Et je pense également que Kondogbia a parfaitement sa place dans le milieu à deux, tant il est complet. Perisic, Biabiany et Melo dégagent, remplacés par Ljajic, Brozovic et Kondogbia, et là l'équipe aura de la gueule !
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
C est quand même un sacré connard ce Melo. Un geste degueulasse que n'aurait pas renié Roy Keane.

J etais pas le seul à le dire mais quand t as pas de fond de jeu à un moment tu le paies.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par Kox
Quelle mocheté cette inter. Encore ce soir un jeu indigent,3 occasions en tout contre une lazio au fond du trou.

Fort heureusement pour la bien de la serie A, cette mascarade ne peut durer éternellement, Napoli Fiorentina à 2 points, Juve à 3 points, Roma a 4 points devront leur passer tôt ou tard devant.


Ouais enfin si y a bien une équipe qui est pire que l'Inter sur tout les plans, c'est la Roma. Et je les vois mal passer devant eux. Je vois même le Milan (si si) les dépasser.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par roberto-larcos
C est quand même un sacré connard ce Melo. Un geste degueulasse que n'aurait pas renié Roy Keane.

J etais pas le seul à le dire mais quand t as pas de fond de jeu à un moment tu le paies.


Oui, mais apparement gagner tous tes matchs 1-0 sur des miracles de la part de tes 2-3 joueurs de foot, c'est du cynisme et c'est la qualité principale d'un champion d'Italie. Va comprendre..
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
C est vrai qu'Abate ayant marqué c est le signe que le destin veut du Milan!!
Barry Allen Niveau : CFA2
Vu le niveau et le rythme de la Juve depuis sa défaite à Sassuolo et les autres favoris qui commencent déjà à montrer des limites alors que la phase aller est même pas finie, le suspense qu'on essaye de nous vendre en serie A va plus durer très longtemps.
Enfin un bon match des laziali, j'y croyais plus ! J'espère que Pioli restera jusqu'au bout t
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par roberto-larcos
C est vrai qu'Abate ayant marqué c est le signe que le destin veut du Milan!!


Ahahah je te raconte même pas mon état émotionnel quand j'ai vu l'Ignazio glisser puis marquer un but...
Sur une passe de Honda, en plus... Kamoulox
Massimo69 Niveau : DHR
Je le répète: ce sera déjà un miracle si l'Inter termine 3ème. Quand ton entraîneur est Mancini et que ton regista est Felipe Melo (quelle horreur de l'avoir vu ce joueur sous le maillot de la Juve), oublis toute ambition sportive. J'espère encore un trio Napoli-Juve-Milan.
Massimo69 Niveau : DHR
@ Georges: d'ailleurs la passe de Honda est magnifique. Une belle inspiration de numéro 10 à l'ancienne.
Massimo69 Niveau : DHR
"quelle horreur d'avoir vu ce joueur" *

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
216 41