1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupes G à L

La Lazio fait le job, la Fiorentina craque

Modififié
7 5

Groupe G

Lazio 3-1 Rosenborg

Buts : Matri (27e) Felipe Anderson (54e) Candreva (79e) pour la Lazio // Soderlund (69e) pour Rosenborg

Pour conserver la tête du groupe, la Lazio devait s'imposer face à un adversaire beaucoup plus modeste qui n'a pris qu'un point en deux matchs. Les Romains mettent la pression et auraient pu ouvrir le score d'entrée de jeu sur corner. La tête de Hoedt est repoussée par le poteau, alors que le tir de Mauri qui a suivi finit sur la barre. Juste derrière, Mauricio annihile une action de but pour Rosenborg et se fait expulser après seulement cinq minutes de jeu. Réduite à dix, la Lazio a du mal à faire le jeu et laisse la balle à Rosenborg, mais les Italiens la jouent à l'expérience et ouvrent le score par Matri, bien servi par Candreva. Dans la foulée, Belisha sauve les siens à deux reprises, en déviant à chaque fois des tentatives norvégiennes sur ses montants. Après la pause, la physionomie est la même, et une fois de plus la Lazio fait parler l'expérience. Matri, buteur, se transforme en passeur et offre le break à Felipe Anderson. Rosenborg trouve enfin le chemin des filets grâce à une belle tête de Soderlund. Les Norvégiens poussent, mais c'est finalement la Lazio qui clôt le spectacle. Candreva transforme, en deux temps, un penalty obtenu par Radu, et offre trois points aux Romains. Dans les arrêts de jeu, Berisha repousse un penalty de Soderlund. Bon pour la différence de buts. La Lazio fait le job même en infériorité numérique, conserve sa première place et fait un grand pas vers la qualification.

Dnipro Dnipropetrovsk 0-1 AS Saint-Étienne

But : Hamouma (44e) pour Sainté

Le compte-rendu du match à lire ici

Classement :
1. Lazio : 7
2. Saint-Étienne : 4
3. Dnipro : 4
4. Rosenborg : 1

Groupe H

Lokomotiv Moscou 1-1 Beşiktaş

Buts : Maicon (54e) pour Moscou // Gómez (64e) pour Beşiktaş

Deux victoires en deux matchs pour les Russes qui pouvaient faire un sans-faute. Seule condition, battre Beşiktaş qui n'a pas perdu et comptait quatre points avant la rencontre. Les Turcs dominent dans le jeu, et auraient pu ouvrir le score à plusieurs reprises, mais le premier acte se termine sur un score nul et vierge. Puis, ce qui devait arriver arriva. Au retour des vestiaires, le Lokomotiv reprend du poil de la bête et ouvre le score grâce à Maicon. Mais le Beşiktaş réagit dix minutes plus tard grâce à l'inévitable Mario Gómez. Derrière, les Russes sont réduits à dix après l'expulsion de Ćorluka. Les deux équipes se séparent sur un match nul, et restent invaincues.

Sporting CP 5-1 KF Skënderbeu Korçë

Buts : Aquilani (36e) Montero (40e) Pereira (64e et 77e) Figueiredo (69e) pour le Sporting // Jashanica (89e) pour Skënderbeu

Le match des mal classés. Les Albanais n'ont pris aucun point en deux matchs, alors que les Portugais en ont un seul. Le perdant pouvait presque faire une croix sur la qualification. Le Sporting domine, mais n'arrive pas à concrétiser ses occasions en début de match, comme sur cette tête de Mane, bien trop faible pour inquiéter le portier adverse (17e). Et Skënderbeu va faciliter la tâche au Sporting. Pour une main, Salihi reçoit un deuxième carton jaune et laisse ses coéquipiers à dix (25e). Dans le jeu, ça ne veut pas, et en trois minutes, la rencontre va basculer. Deux penaltys sont accordés aux Portugais, et les deux sont transformés. En deuxième période, les Portugais enfoncent un peu plus le clou grâce à un doublé de Pereira et un but de Figueiredo. Facile mais pas trop, le Sporting recolle, Skënderbeu coule.

Classement :
1. Lokomotiv : 7
2. Beşiktaş : 5
3. Sporting : 4
4. Skënderbeu : 0

Groupe I

FC Bâle 1-2 CF Belenenses

Buts : Lang (15e) pour Bale // Leal (28e) Kuca (45e+1) pour Belenenses

Bâle pour la passe de trois. Tombeurs de la Fiorentina et du Lech Poznań lors des deux premières journées, les Suisses pouvaient prendre une sérieuse option sur la qualification. Ils débutent leur rencontre parfaitement et ouvrent même le score au quart d'heure de jeu grâce à Lang qui place une tête sur corner. Mais Bâle va flancher. Leal égalise d'une superbe reprise de volée peu avant la demi-heure de jeu, et juste avant la mi-temps, Belenenses va même prendre l'avantage grâce à Kuca. Le score n'évoluera pas, Belenenses obtient sa première victoire en Ligue Europa.

Fiorentina 1-2 Lech Poznań

Buts : Rossi (90e) pour la Fiorentina // Kownacki (65e) Gajos (82e) pour Poznań

La Fio devait gagner pour s'éloigner. Battus lors de la première journée par Bâle, les Italiens ont bien rebondi à Belenenses. Cette fois, il fallait confirmer face à un adversaire beaucoup plus modeste. Mais la formation viola a eu du mal face à des Polonais bien regroupés. Même si elle a fait le jeu, la Fiorentina termine la première mi-temps sans marquer de but et, heureusement, sans en encaisser. Mais le vent va changer de direction. Après la pause, le Lech Poznań joue pleinement le coup et va ouvrir le score avec un peu de chance. Sur un centre en retrait, Kownacki trompe Sepe et donne l'avantage au Lech, qui va même doubler la marque sur coup franc. Au deuxième poteau, Kaminski remise sur Gajos au point de penalty qui ajuste tranquillement le pauvre Sepe. La réduction du score de Pepito Rossi ne changera rien. Les Polonais font la bonne opération de ce jeudi soir en prenant la deuxième place. La Fiorentina est dernière.

Classement :
1. FC Bâle : 6
2. Lech Poznań : 4
3. Belenenses : 4
4. Fiorentina : 3

Groupe J

AS Monaco 1-0 FK Qarabağ Ağdam

But : Traoré (70e) pour l'ASM

Le compte-rendu du match à lire ici

RSC Anderlecht 2-1 Tottenham Hotspur FC

Buts : Gillet (13e) Okaka (75e) pour Anderlecht // Eriksen (4e) pour Tottenham

Tottenham en leader du groupe face à des Belges qui n'ont toujours pas gagné en Ligue Europa. Les Anglais n'ont pas tergiversé en ouvrant le score directement grâce à Eriksen. Le Danois hérite d'un contre favorable à l'entrée de la surface et trompe tranquillement le gardien d'une frappe du gauche. Sauf que les Belges n'ont pas dit leur dernier mot. Dix minutes plus tard, Guillaume Gillet marque d'une superbe frappe pour Anderlecht et remet tout le monde d'accord. En deuxième mi-temps, Tottenham la joue un peu trop tranquille et va encaisser un deuxième but. Au terme d'une magnifique action collective, Okaka reprend un centre à ras de terre et trompe Lloris. Tottenham tombe, pour la première victoire d'Anderlecht dans cette C3.

Classement :
1. Monaco : 5
2. Tottenham : 4
3. Anderlecht : 4
4. Qarabağ : 3

Groupe K

Schalke 04 2-2 Sparta Prague

Buts : Di Santo (6e) Sane (73e) pour Schalke / Fatai (50e) Lafata (63e) pour Prague

Le choc des deux premiers. Schalke premier, deux victoires, et juste derrière, le Sparta Prague avec quatre points. Léger avantage pour les Allemands qui recevaient, et ça s'est confirmé en tout début de partie. Sur coup franc, Ayhan dépose un ballon sur la tête de Di Santo qui ouvre le score pour Schalke. Le reste de la première mi-temps est assez équilibré, et aucune des deux équipes ne trouve le chemin des filets. En revanche, les Allemands se font surprendre au retour des vestiaires par Fatai qui égalise à bout portant, après un contre favorable. Pire encore, le Sparta Prague va même prendre l'avantage. Sur corner, Lafata, tout juste entré en jeu, hérite du ballon dans la surface et marque sur un tir en pivot. Un avantage qui ne durera pas plus de dix minutes, puisque sur une belle passe de Di Santo, déjà buteur, Sane égalise pour Schalke. Les Allemands se sont fait peur face un adversaire sans complexe, et peuvent être contents de repartir avec un point.

APOEL Nicosie 2-1 Asteras Tripolis

Buts : Cavenaghi (49+10) Carlão (59e) pour l'APOEL / Lluy (9e) pour Asteras

Le match de la survie. L'APOEL n'avait pas le droit à l'erreur après ses deux défaites lors des premières journées. En début de match, ce sont les Grecs qui se montrent les plus dangereux et qui vont même surprendre l'APOEL grâce à Lluy qui croise sa frappe et gagne son duel avec le portier adverse. Quelques minutes plus tard, une panne d'électricité contraint l'arbitre à renvoyer tout le monde au vestiaire (18e). Le match ne reprendra que dix minutes plus tard. Pendant que tout le monde est au vestiaire, les deux équipes rattrapent le temps perdu et ça profite à l'APOEL qui égalise dans le... temps additionnel du temps additionnel grâce à un penalty de Cavenaghi. Les Chypriotes renversent la situation après la pause grâce à un but de Carlão. L'APOEL a su rester concentré pour arracher les trois points et croire encore à la qualification. Bien vu, le coup de la panne.

Classement :
1. Schalke 04 : 7
2. Sparta Prague : 5
3. APOEL : 3
4. Asteras : 1

Groupe L

AZ Alkmaar 0-1 Augsburg

But : Trochowski (44e) pour Augsburg

Aucun point pour Augsburg qui n'avait pas le droit de rentrer bredouille des Pays-Bas. Alkmaar pouvait, en cas de victoire, faire la bonne opération en profitant de la confrontation entre les deux premiers. Pendant le premier acte, la partie est équilibrée et il faut un détail pour faire pencher la balance. Et ce détail, c'est un coup franc parfaitement tiré par Trochowski qui donne l'avantage aux Allemands, juste avant la pause. Plus rien ne sera marqué en seconde période. Les Allemands obtiennent leur premier succès et relancent complètement la course à la qualification dans ce groupe L.

Partizan Belgrade 0-2 Athletic Bilbao

Buts : Raúl García (32e), Beñat (85e) pour Bilbao

Gros match entre les deux premiers du groupe. Solide, le Partizan a fait le plein de points. Un peu moins solides, les Basques ont déjà flanché une fois. Mais il ne fallait pas que ça se reproduise, et ils l'ont compris. Après un début de match timide, Bilbao ouvre le score grâce à Raúl García qui reprend de la tête un bon centre de De Marcos. En deuxième période, le Partizan pousse, mais c'est bien Bilbao qui double la mise sur une belle frappe de Beñat en fin de rencontre. L'Athletic prend trois points et surtout la tête de ce groupe L.

Classement :
1. Athletic Bilbao : 6
2. Partizan : 6
3. AZ : 3
4. Augsburg : 3

À lire : Le résumé des matchs des groupes A à F

Par Benjamin Asseraf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

we want the world and we want it now Niveau : Loisir
Un cauchemar, ce match de la Fio.
Pas de détermination, deux occasions concédées pour deux buts, des occasions qui veulent pas rentrer...

C'est vraiment con de faire d'un match aussi simple une défaite. Parce que derrière, pour aller cherche la qualification, il va falloir ramer. Ils ont encore deux matchs à l'extérieur et un point de retard sur les opposants. Autrement dit, il va falloir se sortir les doigts.

Par contre, félicitations à la Lazio, qui a réussi à gagner tranquillement malgré le fait qu'elle compte dans ses rangs un abruti (Mauricio).
Milan_forza18 Niveau : CFA
Fio roma ce week
a florence c'etait un match d'entraînement ca !
Note : 2
Faut leur dire aux Laziales que leur maillot est à l'envers !

Plus sérieusement il stylé ce maillot (tout comme leur prestation) je ne l'avais encore jamais vu !
Note : 2
Message posté par Milan_forza18
Fio roma ce week
a florence c'etait un match d'entraînement ca !


il n'y pas de match d'entrainement en coupe d'Europe

les clubs italiens ont fait ce genre de matchs de merde* en c3 pendant des années, ça leur a couté très cher à l'indice uefa...la tendance s'inverse depuis quelques saisons, ça serait bien dommage de retomber dans ces travers

ça ne serait jamais arrivé avec Montella qui jouait à fond toutes les compétitions

c'est une honte absolue de perdre contre l'actuel dernier de l'Ekstraklasa polonaise qui a un pied et demi à l'étage inférieur. déjà que les italiens vont trainer comme un boulet l'élimination de la Samp en tour préliminaire, pas besoin de ça !
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Bien d'accord avec Thermiz, Sousa fait n'importe quoi en Europa League. Déjà la défaite contre Bâle était totalement ridicule tant la Fio avait été largement supérieure pendant les 70 premières minutes, mais là ce soir c'est le pompon... 14 tirs à 3, 70 % de possession, des occasions aussi grosses qu'un terrain de foot et sur deux contre attaques, la Fio se retrouve dernière d'un groupe faible à souhait...
Franchement le turnover c'est sympa, mais faut pas déconner non plus. Mario Suarez, Verdu et Rebic n'ont rien à faire dans une équipe comme la Fio.

Sousa avait envoyé tous ses titulaires en tribune, du coup il n'avait aucun remplaçant correct pour faire réagir son équipe. C'est une faute professionnelle digne du grand Garcia ça...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 5