Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juvent Turin/Lazio Rome (0-0)

La Lazio fait déjouer la Juve

Ultra-dominatrice, la Juventus a pourtant dû concéder le nul face à la Lazio (0-0). Courageux en défense et inoffensifs devant, les Biancocelesti ont obtenu ce qu'ils étaient venus chercher.

Modififié
Juventus-Lazio : 0-0


Pour l'ouverture de la 13e journée de Serie A, la Juve s'offrait un choc au Juventus Stadium, face à la Lazio. La dernière affiche du genre à Turin en championnat avait marqué la fin de l'invincibilité bianconera, face à l'Inter (1-3). Et pour son opération rachat face à son public, avant d'entamer une grosse semaine, la Juve a déjoué. En dépit de son énorme domination, la Vieille Dame n'a pas su concrétiser, la faute à une certaine imprécision dans le dernier geste, et surtout, à une arrière-garde romaine solide, ainsi qu'à un énorme Marchetti. Alors que les échéances sont nombreuses en cette fin de mois de novembre, la Juve pourrait bien voir l'Inter revenir à deux petits points de la tête, et le Napoli à trois. Pour la Lazio, la tactique de Petković a parfaitement fonctionné. Courageux, les Laziali ont obtenu un point précieux.

La Lazio tient bon, malgré Giovinco


C'est sur un gros rythme, que la Juve démarre sa rencontre. En monopolisant le ballon, et en pratiquant un gros pressing, ce qui a le don de pousser les Biancocelesti à l'erreur. Les visiteurs ont en effet bien du mal à tenir le ballon, la physionomie est claire : la Juve domine. Les enchaînements sont plus fluides, et la supériorité technique évidente. Cela dit, la Vieille Dame galère à se procurer des occasions. En vrai, un seul homme parvient à remuer le bloc défensif romain, Sebastian Giovinco. Grâce à sa vivacité et des bijoux de contrôles, la « fourmi atomique » emmerde l'arrière-garde laziale. Et par trois fois, il manque de concrétiser la domination des siens. Sur un ciseau au point de pénalty, il trouve Marchetti sur sa route (18e). Puis coup sur coup, il voit ses deux frappes croisées effleurer le montant (31e, 32e). Il n'y aura pas d'autres fulgurances, dans une première période à sens unique. Bien que maladroite en phases offensives, la Lazio peut se satisfaire d'un bon boulot défensif, et d'un sens du sacrifice aiguisé.


Merci Marchetti... et la barre

A la reprise, la Lazio subit toujours. Mais comme toujours, son sérieux contrarie les plans de la Juve. Pogba et Isla tentent leur chance de loin, ça ne marche pas. Giovinco, si à l'aise en première période, est désormais dans le collimateur des centraux romains. Bref, l'opposition se ramollit un brin, et la Juventus semble moins inspirée. On ne tremblera pour la première qu'à l'heure de jeu, sur une énorme frappe de Vidal aux 30 mètres, sortie d'une superbe claquette par Marchetti. Après quoi, Alessio décide d'amener du sang neuf dans le secteur offensif. Manière de redynamiser la chose. Ce qui fonctionne pas mal, au final, car la Juve se met à pousser à l'approche du terme. On croit à l'ouverture du score sur corner, lorsque Bonucci, d'une demi-volée à bout portant, catapulte le ballon sur la barre (75e). On tremble également sur la frappe à l'entrée de la surface de Marchisio, une nouvelle fois bloquée par Marchetti (79e). Mais quand ça ne veut pas... Bloquée par une défense héroïque, la Juve est contrainte au nul. Ce qui n'arrange pas ses affaires, alors que le calendrier lui réserve de grosses échéances...

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17