Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Roma (0-0)

La Lazio et la Roma repartent dos à dos

Timorées et fatiguées de leur semaine européenne, la Lazio et la Roma se sont totalement neutralisées à l'Olimpico (0-0). Un match nul qui permet néanmoins aux deux équipes de garder leur place au chaud dans le top 4.

Modififié

SS Lazio 0-0 AS Roma



Quoi de plus savoureux que d'observer les dynamiques de la Roma et de la Lazio, qui se tiennent et jouent au chat et à la souris, alors que l'épilogue de la Serie A approche à grands pas. En début de semaine, la Roma était quasiment éliminée de la Ligue des champions, tandis que sa rivale pensait tranquillement se diriger vers les demi-finales de la Ligue Europa. Jeudi soir, c'était pourtant le constat inverse qui s'abattait sur la totalité des habitants de la Ville Éternelle, provoquant l'ire des uns et la joie infinie des autres. Ce soir, l'Europe paraissait déjà loin, la suprématie et le classement obsédant bien l'esprit des 22 acteurs.

Tous derrière, vite !


Chauffés à blanc comme trop rarement ces dernières années, les tifosi laziali et romanisti savent bien qu’au-delà de l’aspect comptable, il est impossible pour les uns de laisser la supériorité de la cité aux autres. Parolo tente de bien faire comprendre aux soldats de Di Francesco que, malgré la claque reçue jeudi, la Lazio n’est pas là pour rigoler (6e). Peut-être pas encore redescendus de leur nuage, les Romains galèrent à bouger une Lazio bien en place, qui n’hésite pas à tenter de mettre le feu via Felipe Anderson ou Ciro Immobile. Et alors que la rencontre s’embourbe un peu, Nainggolan délivre une passe soyeuse à souhait pour un Bruno Peres oublié qui voit sa frappe être repoussée par le montant droit de Strakosha (36e). Une partie d’échecs qui ne laisse que peu de place pour les férus d’occasions franches. Une troisième place est en jeu, et au bout de ces quarante-cinq premières minutes, aucune des deux sœurs ne souhaite laisser une miette à l’autre.

Džeko, réveil tardif


Au retour des vestiaires, malgré deux jours de récupération en moins, ce sont les hommes de Simone Inzaghi qui se montrent les plus pressants. Discret jusque-là, Milinković-Savić s'embrouille d'abord avec Fazio avant de délivrer sur l'action suivante une merveille de passe lobée pour Ciro Immbobile qui loupe sa cible (65e). Les Laziali tentent d'emballer la rencontre : sur coup franc, De Rossi n'est pas loin de tromper Alisson sur un coup franc plein axe (69e), alors que Luis Alberto ne trouve pas le cadre à 20 mètres (75e). On pense ensuite que les velléités de la Lazio vont être douchées par un second jaune récolté par Radu alors qu'Under partait au but (79e), Marušić manque d'ouvrir le score, la faute à un sauvetage in extremis signé El-Shaarawy. La fin de match est anarchique, les deux équipes sont coupées en deux, le moment choisi par Džeko pour sortir de sa boîte. Resplendissant mardi soir, le Bosnien fracasse la barre de Strakosha, puis envoie un missile qui frôle le montant d'un Strakosha tout heureux de terminer ces trois minutes de temps additionnel la cage inviolée. Avec 61 points chacune, la Lazio et la Roma ne font pas de différence dans la course à la troisième place. Mais pour l'une comme pour l'autre, il semblait clair que l'important ce soir était d'abord de ne pas perdre.



Lazio (3-5-1-1): Strakosha – Luiz Felipe, De Vrij, Radu – Marušić, Parolo, Lucas Leiva, Milinković-Savić, Lulić – Felipe Anderson – Immobile. Entraîneur : Simone Inzaghi.

AS Roma (3-4-2-1): Alisson – Fazio, Manolas, Juan Jesus – Bruno Peres, De Rossi, Strootman, Kolarov – Schick, Nainggolan – Džeko. Entraîneur : Eusebio Di Francesco.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
    Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 195
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi