En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Naples/Lazio (2-4)

La Lazio en barrages de la Champions League !

Remontée, cartons rouges, penalty loupé. Cocktail d'émotions fortes au San Paolo pour cette rencontre entre le Napoli et la Lazio avec une place en play-off de Champions League en jeu. Les Romains s'imposent finalement 4-2, mais ils se sont fait très peur.

Modififié

Napoli 2 - 4 Lazio

Buts : Higuaín (55e et 64e) pour le Napoli / Parolo (33e), Candreva (45e+1), Onazi (85e) et Klose (90e+2) pour la Lazio

Higuaín face à Marchetti, l'Argentin a déjà inscrit un doublé qui a permis au Napoli de revenir à hauteur de la Lazio. Le San Paolo retient son souffle, El Pipita a probablement au bout du pied une qualification inespérée pour les barrages de la Champions League. Il s'élance, au-dessus ! Nous sommes à la 75e minute de jeu, la folle remontée du Napoli s'arrête là. C'est bien la Lazio qui s'impose lors de cette « finale » , elle tentera donc de se qualifier pour la Champions League via les barrages, ce qui serait une première depuis huit ans. Benítez, lui, quitte donc les Partenopei en ayant failli à tous les objectifs de la saison. Il se consolera au Real.

La Lazio pense avoir fait le plus dur


L'affrontement final pour le seul match à enjeux de cette 38e journée. En jeu, 40 millions d'euros, soit la manne financière pour l'accès à la Champions League. Mais d'abord, un hommage et une minute de silence en la mémoire du Petisso, le petit surnom de Bruno Pesaola, argentin, ex-joueur et entraîneur du Napoli (recordman de rencontres dirigées), décédé à l'âge de 89 ans cette semaine. Un mythe napolitain. Place au match et surtout à la tension. Les deux équipes ont du mal à se livrer. Si Benítez compte mourir avec ses idées et son 4-2-3-1, Pioli sort un inédit 3-4-3. Par ailleurs, la Lazio a deux résultats sur trois à disposition, ça vaut bien le coup de bétonner un peu. Et effet, les Partenopei font circuler le ballon, mais se heurtent aux défenseurs adverses. Premier tournant du match à la 22e, Callejón, lancé en profondeur, se présente seul face à Marchetti, c'est à côté ! Quelques minutes plus tard, et suite à une action très bien construite, Parolo hérite d'un bon ballon à la limite de la surface et envoie une frappe splendide qu'Andújar effleure. Son 10e but de la saison, pas mal pour un milieu relayeur. Un chiffre qu'atteint également Candreva juste avant la mi-temps. L'action est identique à celle de l'Espagnol, mais lui ne se loupe pas. 2-0 à la pause, le match est plié ? Ben voyons…

Le Napoli aussi


« Il suffit d'un but pour mettre le feu » , voilà sûrement un condensé du dernier discours de Benítez à ses joueurs. Et après un début de reprise timide, Higuaín réduit le score en poussant un ballon dans le but vide suite à un service de Callejón. Dans la foulée, Mertens a le 2-2 au bout du pied, mais un immense De Vrij sauve sur la ligne, in extremis. Enfin, Marchetti stoppe une autre tentative. Tout ceci de la 55e à la 57e minute ! Le San Paolo flambe, la Lazio doit absolument laisser passer l'orage au risque de craquer. C'est loupé, puisque Parolo écope d'un deuxième jaune à l'heure de jeu. Peu après, Koulibaly récupère un ballon au pressing, le transmet à Mertens qui dribble Mauricio et sert Higuaín, 2-2 ! La Lazio n'y est plus. L'expulsion de Ghoulam à la 71e coupe un peu la bonne dynamique du Napoli et rééquilibre les forces en présence. Puis Lulić se fait prendre de vitesse par Maggio, intervention maladroite et penalty. Le loupé d'Higuaín fait redescendre l'adrénaline. Benítez fait entrer l'artillerie lourde (Insigne et Zapata), Pioli aussi, puisqu'Onazi inscrit le 3-2, bien servi.... par un tacle de Maggio. Dans les arrêts de jeu, Klose plante une banderille. 4-2 et objectif atteint pour les Laziale qui ont bien failli tout perdre en cette fin de saison. Il était temps qu'elle se termine.


⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié