1. //
  2. // Finale de la Coppa Italia
  3. // Juventus/Lazio

La Lazio de Pioli, au nom de l'héritage d'Eriksson

Cette Juve d'Allegri vient de mettre à terre le Real Madrid d'Ancelotti et se dirige tout droit vers l'Allemagne pour affronter sans peur le terrifiant Barça de Luis Enrique. Mais de Madrid à Berlin, il y a un petit détour par Rome. Un détour qui pourrait faire trébucher une équipe pourtant en pleine confiance. Parce que ce soir à l'Olimpico, les Turinois vont affronter une équipe de coupe. C'est-à-dire une équipe aux idées claires qui a bien conscience d'être seulement à 90 minutes d'une place éternelle dans l'histoire.

Ça a toujours été comme ça. Certains aiment construire sur la durée. Brique après brique. Au calme. De façon régulière et ordonnée. Pour le long terme. Ceux-là misent tout sur un mariage fort, dans toutes les dimensions de leur vie. Parce qu'il ne faut pas briller, puis disparaître dans l'ombre. Et parce que le championnat, après ses 38 interminables journées, récompense toujours le meilleur. Le vrai, le seul plus fort. Sauf que d'autres n'ont jamais été d'accord. Pour ceux-là, au diable les compromis, les mariages, la constance. Ce qui compte, c'est le moment. Le frisson. Le vertige. La nuit plutôt que les réveils. Le sommet plutôt que les plateaux. Ceux-là préfèrent les coupes aux championnats. Ces compétitions plus ou moins grandes capables de faire décoller les esprits. Ces épreuves plus ou moins attendues qui s'invitent dans les foyers pour faire fuir la routine de la semaine le temps d'un mardi ou d'un mercredi soir. Elles n'ont jamais eu la prétention de valoir une sortie du samedi ou un dîner familial du dimanche, elles. Dans certains pays, elles ne valent pas grand-chose, d'ailleurs.

Comme en Italie : la Juve n'a eu à jouer que quatre matchs pour arriver en finale. Et pourtant, ces équipes de coupe font rêver. La Vieille Dame l'a bien compris cette saison : le privilège de jouer des matchs qui comptent au bout du mois de mai n'a pas d'équivalent. Bien plus tôt, Berlusconi aussi avait tout vu en transformant son Milan en machine à gagner des coupes internationales. Les émotions de la mort subite n'ont pas d'égales, et les plus belles « équipes frisson » de ces dernières saisons se sont souvent révélées au cours de soirées de milieu de semaine. Le Liverpool de Gerrard. Le Milan d'Ancelotti. La première version de l'Atlético Madrid de Diego Simeone. Le Porto de Falcao et James. Le Napoli des trois ténors. Le Villarreal de Pellegrini, Riquelme et Forlán. Après tout, l'Athletic Bilbao de Bielsa avait fini 10e en Liga…

L'histoire récente parle romain


Et la Lazio, alors ? L'équipe romaine, elle, a réussi l'exploit de produire une équipe de coupe tous les trois ans lors des deux dernières décennies. Et la version 2015 n'est pas bien différente des cinq autres, qui ont toutes fini par remporter la Coupe d'Italie en 1998, 2000, 2004, 2009 et 2013. « Le couteau entre les dents » , «  match après match » , « bien jouer, et ne pas jouer beau » . Toutes ces formules, sorties de la bouche de l'ex-Laziale Diego Simeone, pourraient bien définir l'esprit de la Lazio de Stefano Pioli. Ainsi, alors que la Juve vit actuellement le meilleur moment de ses quatre années de domination nationale, cette finale pourrait être plus difficile que les apparences le laissent penser. Au-delà de jouer dans son propre stade, la Lazio arrive à cette ultime échéance avec le sentiment de jouer dans son jardin du fait de la nature de la compétition. L'histoire récente des deux clubs est éloquente. Lors des vingt dernières années, la Juve a trouvé le temps de remporter huit Scudetti, mais n'a gagné aucune Coppa Italia. Pire, elle s'est inclinée trois fois en finale. La Lazio, elle, en a remporté cinq. Cinq titres sur cinq finales disputées, dont la dernière en 2013 contre la Roma.

Les palmarès complets des deux clubs vont dans la même direction. En tout, la Juve en est à 31 championnats gagnés et neuf Coupes d'Italie. La Lazio en a deux et six. Un ratio de un pour trois qui en dit long : la Juventus est bien plus à l'aise dans l'exigence du championnat, comme le montrent ses sept finales internationales perdues (5 Ligues des champions, 1 Coupe UEFA, 1 Intercontinentale), tandis que la Lazio se montre implacable en Coupe (toutes proportions gardées) dès que son potentiel lui permet d'être un peu cohérente collectivement. D'ailleurs, la dernière fois que la Lazio a remporté le Scudetto, celui du centenaire du club en 2000, la fin de championnat s'était transformée en coupe déguisée : neuf points de retard à rattraper en huit « finales » face à la Juve d'Ancelotti. Mais avant 1998, la romaine n'avait connu les sommets de la coupe qu'en 1958 et 1961 : une victoire, une défaite, pas plus. Qu'est-ce qui a changé depuis la fin des années 2000 ?

L'héritage de Sven-Göran Eriksson


Vainqueur de la compétition six fois en tant que joueur (quatre avec la Sampdoria, deux avec la Lazio) et quatre fois en tant qu'entraîneur (Fiorentina, Lazio, deux fois avec l'Inter), Roberto Mancini est certainement le plus grand spécialiste de la Coupe d'Italie. En Espagne, un autre homme lié à la Lazio est devenu un grand spécialiste des confrontations directes : Diego Simeone. Depuis qu'il est à la tête de l'Atlético Madrid, l'Argentin a d'ailleurs remporté toutes les coupes possibles et imaginables, ou presque : Ligue Europa, Supercoupe d'Europe et d'Espagne, Coupe du Roi et presque une Ligue des champions. Les deux hommes partagent un point commun. Ou deux. La Lazio, d'abord, durant une saison et demie de 1999 à 2001. Et un homme, ensuite : Sven-Göran Eriksson. Un technicien qui aura construit son parcours à travers ses exploits dans des compétitions à confrontation directe, de son IFK Göteborg champion d'Europe en 1982 au Benfica finaliste de la C1 en 1990, en passant par les espoirs mondialistes de la nation anglaise et pas moins de 4 Coupes d'Italie (Roma, Samp, Lazio). Arrivé à Rome en 1997, Eriksson a imposé son style d'entraîneur distant mais rigoureux, grand amoureux du 4-4-2, et surtout une mentalité gagnante qui aura permis au club de battre le Manchester United du triplé de 1999 en Supercoupe et de réaliser les deux épopées 1999 et 2000 en Serie A.

Dans ces rangs est née une génération d'entraîneurs à la réputation de pouvoir gagner n'importe quel match, peu importe la forme de leurs troupes : Simeone, Mancini, Mihajlović (ou encore Almeyda en Argentine). El Cholo, par exemple, reconnaît volontiers l'influence du gourou suédois : « J'ai eu un grand entraîneur, Eriksson, à la Lazio. Nous avions une grande équipe : Mihajlović derrière, Veron au milieu, Salas, Ravanelli, Mancini, Bokšić... Et Sven-Göran disait toujours : "Plus on a de possession, plus on donne du temps à l'adversaire pour se mettre à l'aise." Et c'est resté dans ma tête. Les matchs ne sont pas remportés par ceux qui jouent le mieux ou qui ont le plus le ballon, mais par ceux qui sont le plus convaincus par ce qu'ils font. » Depuis, le style est resté. Et la Lazio n'a jamais arrêté de chercher des techniciens capables avant tout de la faire jouer avec les idées claires. Peu d'éclat, car peu de moyens, mais surtout très peu d'espaces pour les adversaires. La Lazio est devenue dure à jouer, compliquée, agaçante et très compétitive. D'Eriksson à Pioli en passant par Delio Rossi, Reja ou Petković, la romaine s'est rarement montrée brillante. Mais elle n'a jamais cessé d'être tranchante. Surtout en coupe.

La sécheresse d'une finale


Cette saison, la Lazio a déjà affronté à deux reprises la Juve. Les résultats ne laissent pas de place aux excuses : 0-3 à Rome, 2-0 à Turin. Lors de cette dernière rencontre, la Lazio avait contrôlé le ballon (59% de possession) et créé du danger (22 tirs) sans réussir à contrôler les contres adverses. Ce soir en finale, il faudra avoir les idées encore plus claires. Et Pioli en est bien conscient, mais n'y accorde pas tant d'importance : « Cette fois-ci, c'est une autre situation, une autre compétition. C'est un match sec. C'est une finale. » Il y a deux ans, avant la fameuse finale capitale du 25 mai, les hommes de Petković s'étaient inclinés en championnat 0-2 à la maison contre la Vieille Dame. Mais la coupe avait été une autre histoire : la Lazio avait éliminé les hommes de Conte au bout des arrêts de jeu de la demi-finale, sur un but de Floccari. Comme quoi.

Enfin, comme il y a deux ans, l'intérêt que la Coupe suscite n'est pas le même dans les deux camps. D'une part, Allegri a déclaré qu' « il est très important de gagner pour préparer au mieux la finale de Berlin » . En face, Pioli n'a pas eu peur de lâcher qu'il s'agit tout simplement du «  match le plus important de (s)a carrière » . La Lazio peut-elle alors vraiment réaliser l'exploit ? En réalité, la Juve de 2015 n'est plus celle de 2013. En se confrontant à l'Atlético de Simeone, le Borussia de Klopp, le Monaco de Jardim et le Real Madrid d'Ancelotti, cette Juve a grandi mois après mois, écartant l'une après l'autre ses peurs les plus profondes. En atteignant la finale de la Ligue des champions, elle est incontestablement devenue, elle aussi, une équipe rodée pour les vertiges des coupes.

Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 20 minutes Le bilan de la saison est en kiosque !! il y a 1 heure Un petit bijou en MLS 2
il y a 4 heures Trejo de retour au Rayo 15 il y a 4 heures Oscar suspendu huit matchs 18 il y a 6 heures Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 41 il y a 7 heures Zlatan vers Los Angeles ? 35
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 7 heures Parme va passer sous pavillon chinois 34 il y a 8 heures La panenka d'Alessandrini 17
Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 26 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20 vendredi 2 juin Munich 1860 perd son statut professionnel 21