1. //
  2. // 26e journée
  3. // Lazio/Fiorentina (4-0)

La Lazio cartonne la Fiorentina

Une Lazio éblouissante n'a fait qu'une bouffée d'une Fiorentina prise à la gorge dès les premières minutes du match (4-0). Grâce aux buts de Biglia, homme du match, Candreva et Klose (doublé dans les six mètres), les hommes de Pioli remontent sur le podium.

Modififié
6 31

Lazio 3-0 Fiorentina

Buts : Biglia 6', Candreva 65', Klose 75' et 85'

Après un week-end de beaux matchs nuls, toute l'Italie attendait le duel entre deux phénomènes surprises de cette Serie A 2014-15 : Felipe Anderson et Mohamed Salah. Finalement, elle n'aura eu droit qu'à un duel à sens unique : la Lazio, menée par un Lucas Biglia dans la forme de sa vie, face au pauvre Neto, le gardien florentin. Dès la quatrième minute, Biglia aura mis les siens sur le chemin du podium en reprenant une belle reprise de volée à l'entrée de la surface. Le reste du match aura été celui d'une histoire : la Fiorentina faisant croire à un retour à l'aide de contres bien menés, et la Lazio reprenant systématiquement le dessus. Une bonne dizaine d'occasions franches, et quatre buts bien mérités. Malgré un match discret de son capitaine Mauri, la Lazio des accélérations de Felipe Anderson et Candreva pense désormais à la Roma, quatre points au-dessus au classement.

Lucas Biglia !


Dans une ambiance religieuse, le match commence par une minute de silence en hommage à l'arbitre Luca Colosimo, décédé dans un accident de voiture la nuit dernière. Mais si l'Olimpico montre de l'émotion pour l'homme et l'uniforme, les hôtes n'ont aucune pitié pour leur rival : un ouragan d'occasions prend par surprise la belle violette dès les premières minutes. Dès la 4e, Felipe Anderson transforme un contre hasardeux en deux-contre-deux dangereux. Comment ? En accélérant, tout simplement. Si le corner ne donne rien, l'action suivante est complètement folle : Anderson centre, Mauri manque de reprendre le ballon dans les cages vides, la Fio dégage un nouveau centre de Candreva… Finalement, l'action revient sur Lucas Biglia, qui marque de l'extérieur du pied, à l'entrée de la surface (1-0). On joue depuis cinq minutes, et la Fiorentina est loin de sortir la tête de l'eau. Coiffés de leur maillot du « moins 9 » , les Laziali survolent la rencontre. Deux minutes plus tard, alors que les Toscans semblaient gagner du terrain, Miroslav Klose efface habilement le dernier défenseur violet, mais perd son duel face à Neto, en tentant de piquer son ballon. Trop gourmand. Deux minutes plus tard, la Fio perd un nouveau ballon près de sa surface. Quatre Laziali partent à l'abordage. La frappe d'Anderson, laissé seul au second poteau, est arrêtée par Neto, dont les gants sont plus chauds que jamais. Dans la foulée, Mauri ne parvient pas à cadrer une reprise. La Lazio a enflammé le match, sa défense joue très haut, et c'est bien le discret Biglia qui ordonne, commande et manœuvre sans même l'aide de Parolo...

Pendant un quart d'heure, la Lazio donne l'impression de marcher sur l'eau. La formation de Montella, pourtant la plus régulière d'Italie dans le jeu, peu importent les conditions du match et les joueurs disponibles, est difficilement reconnaissable. Mais au bout de vingt minutes sans respirer, la Fiorentina remplace ses longs ballons par la finesse de son armée de gauchers. Iličić dribble, Diamanti centre, et Salah bouge. Mais plus les Toscans avancent, plus les Romains se montrent dangereux en contre. Après deux tentatives difficiles de Diamanti, un coup franc lointain de Matías Fernández fait froid dans le dos de l'Olimpico. Hors cadre. Mais la bouffée d'air est ponctuelle. À la 33e minute, après deux nouvelles opportunités pour Anderson, le ballon descend miraculeusement du ciel sur le pied droit de Lucas Biglia. Dans une inspiration zidanesque, l'Argentin reprend de volée l'offrande, mais Neto repousse héroïquement sur son poteau. À la mi-temps, la Lazio est virtuellement sur le podium à 4 petits points de la Roma, mais peut se ronger les ongles en pensant à toutes ces occasions manquées. La Fiorentina, elle, se fait certainement secouer par Mister Montella.

Candreva et Klose achèvent enfin Neto


Car à la reprise, le ton et les couleurs ont changé. Le violet est fort, le ciel et blanc plus friable. Dès la 47e, Salah se retrouve enfin dans une position dangereuse dans la surface romaine. Mister Pioli fait alors sortir le seul point faible de la Lazio en première période, Mauricio, remplacé par l'Argentin Diego Novaretti. Et comme en première période, la Lazio remonte petit à petit sa défense, bien guidée par l'excellent De Vrij. À la 57e, alors que la Fiorentina pense une nouvelle fois avoir repris le dessus dans le jeu, Salah sert idéalement Badelj à l'entrée de la surface. Mais le Croate cherche trop la lucarne de Marchetti et manque le cadre. C'est le tournant du match : à partir de là, la Lazio ne passera plus à côté de ses opportunités. À l'heure de jeu, les Romains poussent un deuxième coup d'accélérateur sous l'impulsion de Candreva. Si Neto parvient à s'emparer de son centre fort et de la reprise astucieuse de Novaretti sur corner, il ne peut rien quand Tagliavento signale le point de penalty après un tacle de Tomović sur Felipe Anderson. Candreva ne manque pas le plus facile : 2-0.

Un immense « ENFIN ! » rugit dans l'Olimpico, alors que le héros, tout chaud, retire son maillot et gagne une suspension naïve pour la visite chez le Torino lundi prochain. La Lazio laisse alors la Fio revenir, avant de l'achever. À un quart d'heure de la fin, Candreva accélère une nouvelle fois et frappe du côté droit. Neto repousse, mais Klose a bien suivi et pousse le ballon de la tête au fond des filets. Dix minutes plus tard, l'Allemand sort gagnant d'un cafouillage dans les six mètres des Toscans : doublé et 4-0 ! Malgré ses changements de fond et de forme (Pizarro pour Diamanti, Gilardino pour Iličić et Joaquín pour Badelj), Montella n'aura jamais mis Marchetti en danger. Encensée pour son match contre l'Inter dimanche dernier (0-1 à Milan), la Fiorentina est une nouvelle fois repoussée du cercle fermé des prétendantes à la C1. La Lazio, elle, est définitivement la belle surprise de la saison en Italie.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Markus Kaufmann
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Patchwork Niveau : DHR
Bien cool ce maillot !
Klose immortel, toujours superbe dans la surface !
georgesleserpent Niveau : Loisir
Le score est dur pour la fio, qui domine dans le jeu. Leur problème est qu'ils ont aucun équilibre défensif. Et la lazio est typiquement le genre d'équipe qui sait en profiter.

Par contre, au risque de passer pour un vieux fanboy, je tiens à féliciter la Fio, car, leur jeu est peut être inefficace et inoffensif au possible, mais putin que c'est beau... En 1ère MT, avec quatre 10 titulaires (Illicic, Salah, Diamanti et Mati Fernandez), les types (sans se créer d'occasion, c'est ça le problème) ont livré une symphonie, notamment Fenrnadez. Incroyable cette maîtrise technique, cette précision dans les passes et cette façon de se défaire du pressing... Bon c'est inutile mais j'ai trouvé ça franchement magnifique
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Message posté par georgesleserpent
Le score est dur pour la fio, qui domine dans le jeu. Leur problème est qu'ils ont aucun équilibre défensif. Et la lazio est typiquement le genre d'équipe qui sait en profiter.

Par contre, au risque de passer pour un vieux fanboy, je tiens à féliciter la Fio, car, leur jeu est peut être inefficace et inoffensif au possible, mais putin que c'est beau... En 1ère MT, avec quatre 10 titulaires (Illicic, Salah, Diamanti et Mati Fernandez), les types (sans se créer d'occasion, c'est ça le problème) ont livré une symphonie, notamment Fenrnadez. Incroyable cette maîtrise technique, cette précision dans les passes et cette façon de se défaire du pressing... Bon c'est inutile mais j'ai trouvé ça franchement magnifique


Un mec qui dit la stricte vérité ne peux pas être considéré comme un fanboy.
La fiorentina fait partie avec villareal et Lyon des équipes qui me procurent le plus de plaisir à regarder tout le monde devrait voir les matchs de cette équipes.
Cette équipe est vraiment admirable encore plus quand je vois la diarrhée footballistique de tes amis turinois.
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
@georgesleserpent
J'ai vu ton commentaire sur un article précédent concernant Zidane c'est scandaleux j'ai eu envie de vomir.
Zidane et Platini sont dans le top 5 des plus grands joueurs de tous les temps que tu le veuillent ou non.
Tes trolls n'y changeront rien.
Matias Fernandez a été virevoltant, un régal à voir jouer, en revanche Salah était en dessous aujourd'hui.

La Lazio va s'offrir une fin de saison de rêve si elle continue comme ça ! L'AS Roma n'est plus très loin et ne mets plus un pied devant l'autre ! Il ne faut pas laisser passer l'occasion.
Salvafavara Niveau : Loisir
Russell comme tes frais mdr
georgesleserpent Niveau : Loisir
Russel, je t'aime bien franchement (sans moquerie aucune), mais déjà t'es sans doute la dernière personne à pouvoir traiter qui que ce soit de troll, ensuite je vois pas en quoi je troll dans la mesure où j'argumente et que j'accepte l'avis des autres (si t'es pas d'accord répond moi de façon argumentée et en on discute !)

concernant la fiorentina, on est d'accord, ça a toujours été un club opposé à la Juve dans le sens où ils ont toujours privilégié la beauté au résultat, d'ailleurs quand tu vois la quantité de joueur qu'on peut qualifier de classes dans tous les sens du terme qui sont passés par le club, tu comprends (c'est pas un hasard si c'est le club dans lequel Baggio s'est le mieux senti et se voyait le mieux finir sa carrière).
Maintenant je te trouve dur sur la Juve, la génération actuelle semble quand même mettre l'accent sur un jeu un tant soit peut distrayant, contrairement à certaines de leurs anciennes générations qui pour le coup n'hésitaient pas à sacrifier la forme au profit de la victoire. Après, je critique pas, c'est une conception du jeu tout à fait respectable.
Et je vois pas en quoi ce sont mes amis. Je supporte le Milan moi. Par contre je te concède que je suis la juve de près, parce que c'est un club pour le moins intéressant pour quiconque aime le foot italien.
Jean-Marc Adjovi-Boco Niveau : District
"n'a fait qu'une bouffée" ? Une "bouchée" nan ?
En tant que supporter d'Anderlecht, je connais Biglia depuis sa coupe du monde en espoir (avec Messi et les autres) et, il faut que je sois clair: si j'aime le foot, c'est pour des mecs comme lui.

Techniquement, niveau vista et niveau sérénité qu'il dégage, c'est juste bandant à regarder pour un véritable amateur de foot.

Un faux lent capable de garder son équipe calme en toute circonstance et, SURTOUT (!!!), avec une vision du jeu et un placement tel qu'il est super rare de le voir obligé de tacler.

A mes yeux, c'est lui et Mascherano qui ont amené l'Argentine en finale. Ce duo a fait un boulot monumental au milieu du terrain des 1/8e jusqu'à la finale.
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Message posté par georgesleserpent
Russel, je t'aime bien franchement (sans moquerie aucune), mais déjà t'es sans doute la dernière personne à pouvoir traiter qui que ce soit de troll, ensuite je vois pas en quoi je troll dans la mesure où j'argumente et que j'accepte l'avis des autres (si t'es pas d'accord répond moi de façon argumentée et en on discute !)

concernant la fiorentina, on est d'accord, ça a toujours été un club opposé à la Juve dans le sens où ils ont toujours privilégié la beauté au résultat, d'ailleurs quand tu vois la quantité de joueur qu'on peut qualifier de classes dans tous les sens du terme qui sont passés par le club, tu comprends (c'est pas un hasard si c'est le club dans lequel Baggio s'est le mieux senti et se voyait le mieux finir sa carrière).
Maintenant je te trouve dur sur la Juve, la génération actuelle semble quand même mettre l'accent sur un jeu un tant soit peut distrayant, contrairement à certaines de leurs anciennes générations qui pour le coup n'hésitaient pas à sacrifier la forme au profit de la victoire. Après, je critique pas, c'est une conception du jeu tout à fait respectable.
Et je vois pas en quoi ce sont mes amis. Je supporte le Milan moi. Par contre je te concède que je suis la juve de près, parce que c'est un club pour le moins intéressant pour quiconque aime le foot italien.


Zidane est le joueur avec Ronaldo de sa génération avec plus de régularité que son compère brésilien, autant par son aura sa beauté sa classe son élégance ses titres individuelles et collectifs et surtout sa propension à être présent dans les grands moments comme personnes avant lui et à être un leader capable de porter son équipe mais aussi capable d'être la cerise sur le gâteau d'une équipe presque parfaite.
Et tout ça aucun des joueurs que tu as cité ne l'a été.
Quand à la juve justement cette équipe est capable de beaucoup mieux que ce qu'elle DÉCIDE de produire, c'est justement ce choix que je lui reproche comment quand tu es triple championne d'Italie tu peux avoir aussi peu d'ambition dans le jeu.
J'espère de tout mon coeur que la juve va se faire punir à Dortmund comme elle a été puni à Madrid c'est à dire à son propre jeu...
Note : 4
Zidane plus de régularité que Ronaldo ? Le brésilien a simplement eu une carrière minée par des blessures grave. Il est d'une régularité hallucinante entre 94 et 99. De 99 à 2001 c'est le trou noir, mais après ça jusqu'en 2006 il est très régulier malgré la baisse de régime.

Le français au contraire était un intermittent du spectacle, capable de coup de génie comme d'être plus effacé. Où était il durant les finales de 97 et 98 avec la Juve ? Durant la Coupe du monde avant la finale ?
georgesleserpent Niveau : Loisir
Concernant Zidane: le plus régulier de sa génération, ok (je confirme pas, j'ai juste la flemme de chercher dans ma mémoire avec quels joueurs je pourrais comparer), et c'est ça qui en fait l'un des 5 plus grands joueurs de tous les temps ? Pas d'accord.
Une propension à être présent dans les grands RDV comme personne avant lui ? Je pourrais te citer de nombreux exemples prouvant le contraire (et si il est présent dans les grands RDV à ce point là explique moi pourquoi il est mauvais-selon ses propres dires- face à Dortmund et au Real en finale de LDC 97 et 98 ? Contrairement à un Del Piero par exemple)
Ensuite tous les critères que tu énonces sont applicables à tous les joueurs que j'ai cité. Fait des recherches si tu les connais mal mais tu verras que j'ai raison. Tout ça pour dire que Zidane était absolument gigantesque, mais c'est un géant parmi les géants. Il est pas au dessus des joueurs que j'ai cité (et je te vois venir: ne crois pas que ça le rabaisse. Ces joueurs sont des joueurs immenses. Ton problème c'est que tu te laisses aveugler par ton patriotisme).


Concernant la Juve je dois dire que je suis assez d'accord avec toi. Moi ce qui m'a pas mal agacé (mais qui, semble-t-il, s'est arrêté cette année) avec cette équipe c'est qu'ils jouaient pas à fond l'Europe. Quand tu arrives pas à battre Copenhague ou Galatasaraay et que tu te fais éliminer par Benfica après avoir douté face à Lyon c'est qu'il y a un gros gros problème de motivation, vu l'effectif qu'ils ont.
Et c'est super paradoxal eu égard à l'ADN du club, qui se veut constitué de joueurs qui ont la rage au ventre à chaque match, que ce soit face au chievo ou au Bayern.
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Message posté par Lothaire
Zidane plus de régularité que Ronaldo ? Le brésilien a simplement eu une carrière minée par des blessures grave. Il est d'une régularité hallucinante entre 94 et 99. De 99 à 2001 c'est le trou noir, mais après ça jusqu'en 2006 il est très régulier malgré la baisse de régime.

Le français au contraire était un intermittent du spectacle, capable de coup de génie comme d'être plus effacé. Où était il durant les finales de 97 et 98 avec la Juve ? Durant la Coupe du monde avant la finale ?


Zidane intermittent du spectacle Ronaldo régulier...
Ridicule ton commentaire justement si Ronaldo n'est aujourd'hui pas dans mon top 3 c'est justement à cause de son manque de régularité du c'est vrai à ses terribles blessure et à un rythme de vie pas des plus saint.
Un intermittent 3 fois buteur en final de coupe du monde 1 fois en final de la ligue des champions c'est pas mal pour un intermittent du spectacle non?
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Message posté par georgesleserpent
Concernant Zidane: le plus régulier de sa génération, ok (je confirme pas, j'ai juste la flemme de chercher dans ma mémoire avec quels joueurs je pourrais comparer), et c'est ça qui en fait l'un des 5 plus grands joueurs de tous les temps ? Pas d'accord.
Une propension à être présent dans les grands RDV comme personne avant lui ? Je pourrais te citer de nombreux exemples prouvant le contraire (et si il est présent dans les grands RDV à ce point là explique moi pourquoi il est mauvais-selon ses propres dires- face à Dortmund et au Real en finale de LDC 97 et 98 ? Contrairement à un Del Piero par exemple)
Ensuite tous les critères que tu énonces sont applicables à tous les joueurs que j'ai cité. Fait des recherches si tu les connais mal mais tu verras que j'ai raison. Tout ça pour dire que Zidane était absolument gigantesque, mais c'est un géant parmi les géants. Il est pas au dessus des joueurs que j'ai cité (et je te vois venir: ne crois pas que ça le rabaisse. Ces joueurs sont des joueurs immenses. Ton problème c'est que tu te laisses aveugler par ton patriotisme).


Concernant la Juve je dois dire que je suis assez d'accord avec toi. Moi ce qui m'a pas mal agacé (mais qui, semble-t-il, s'est arrêté cette année) avec cette équipe c'est qu'ils jouaient pas à fond l'Europe. Quand tu arrives pas à battre Copenhague ou Galatasaraay et que tu te fais éliminer par Benfica après avoir douté face à Lyon c'est qu'il y a un gros gros problème de motivation, vu l'effectif qu'ils ont.
Et c'est super paradoxal eu égard à l'ADN du club, qui se veut constitué de joueurs qui ont la rage au ventre à chaque match, que ce soit face au chievo ou au Bayern.

Cite moi ta longue liste de joueurs qui a autant marqué les grands rdv de ce sport en étant le leader de l'équipe que Zidane je doit t'avouer que tu a attiser ma curiosité.

Quand à tes autres exemples aucun n'a atteint la perfection de Zidane dans tout ces domaines des joueurs que j'ai vu jouer seul bergkamp est comparable à Zidane aux niveau élégance classe et qualité technique.
Heiseinberg Niveau : CFA
Message posté par russell westbrick 2
@georgesleserpent
J'ai vu ton commentaire sur un article précédent concernant Zidane c'est scandaleux j'ai eu envie de vomir.
Zidane et Platini sont dans le top 5 des plus grands joueurs de tous les temps que tu le veuillent ou non.
Tes trolls n'y changeront rien.



Est tu fou de mettre Zidane et Platini dans le top 5 de tout les temps ?
georgesleserpent Niveau : Loisir
-Pele: j'ai pas besoin de préciser pourquoi
-Cruijff: idem
-Maradona: gagne tout seule le mondial 86 avec l'Argentine et fait du Napoli un grand club
-Baggio: emmène tout seul l'Italie en finale du mondial 94 et l'aurait sans doute faite gagner sans sa blessure
-Savisevic: L'étoile rouge lui doit en très grand partie sa LDC de 91 (cf son incroyable demi face au Bayern) et face au Barca en 94 il fait un match tout à fait surréaliste (je n'ai jamais vu ZZ à ce niveau perso), entre autres (je pourrai t'en citer plein)
-Ronaldo: Doublé en finale de CDM, match de porc absolu en finale de la C3 face à la Lazio, meilleur joueur de la CDM 98, meilleur buteur en 98 et 2002....

Je pourrai continuer toute la nuit.

Et concernant la classe et la technique balle au pieds, là aussi je pourrais t'en citer toute la nuit. Et je te confirme qu'Iniesta, Savisevic, Baggio, Ronaldinho et Ronaldo valent ZZ. Et ils sont pas seuls. Tous ces types ont atteint un tel niveau de perfection que je vois pas comment tu peux les départager.
russell westbrick 2 Niveau : Loisir
Message posté par georgesleserpent
-Pele: j'ai pas besoin de préciser pourquoi
-Cruijff: idem
-Maradona: gagne tout seule le mondial 86 avec l'Argentine et fait du Napoli un grand club
-Baggio: emmène tout seul l'Italie en finale du mondial 94 et l'aurait sans doute faite gagner sans sa blessure
-Savisevic: L'étoile rouge lui doit en très grand partie sa LDC de 91 (cf son incroyable demi face au Bayern) et face au Barca en 94 il fait un match tout à fait surréaliste (je n'ai jamais vu ZZ à ce niveau perso), entre autres (je pourrai t'en citer plein)
-Ronaldo: Doublé en finale de CDM, match de porc absolu en finale de la C3 face à la Lazio, meilleur joueur de la CDM 98, meilleur buteur en 98 et 2002....

Je pourrai continuer toute la nuit.

Et concernant la classe et la technique balle au pieds, là aussi je pourrais t'en citer toute la nuit. Et je te confirme qu'Iniesta, Savisevic, Baggio, Ronaldinho et Ronaldo valent ZZ. Et ils sont pas seuls. Tous ces types ont atteint un tel niveau de perfection que je vois pas comment tu peux les départager.

Zidane a donné la coupe du monde à la France Zidane a été le meilleur joueur d'une équipe de France championne d'Europe Zidane a été le meilleur joueur et finaliste en 2006 il a donné la ligue des champions au Real (avec le plus grand but de l'histoire du foot selon moi) à été le leader d'une juve double finaliste de la league des champions.
Je te conseils la demi face au Portugal de l'euro 2000 le France brésil de 2006 le réal la corogne avec (encore) un but de légende de Zidane ou même la demi final retour 97 contre l'ajax.
Zidane a marqué dans les 2 plus grands événements du football en étant loin d'être un buteur naturel (tu en connais beaucoup qui on réussit cette exploit) il a absolument tout gagner
Sans Zidane la France en 2002 passe pas le premier tour en 78 les pays bas sont finaliste sans Cruyff. Zidane a affronté Ronaldo Baggio Ronaldinho Iniesta en coupe du monde... Il les a tous sorties.
Quand à la grande compétition gagné par un joueurs je te pensais sincèrement au dessus de ses conneries de Maradona a Beckenbauer pelée Ronaldo Zidane en passant par jordan Kobe Duncan LeBron pour le basket le génie qui gagnent seul sa n'existe que dans les souvenirs fantasmé de nos anciens.

Ps:j'ai été élevé par mon père aux cassettes des match de l'euro 84 à part peut-être Maradona en 86 tu connais beaucoup de joueur qui ont dominé une compétition comme Platini en 84?
Et même lui n'était pas seul.
Français et fier de l'être Niveau : Loisir
Roberto Baggio a eu une grave blessure au genou, à l'âge de 17 ans. Il a connu d'autres mésaventures physiques ensuite.

Il a fait une carrière entière sur une jambe.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par russell westbrick 2

Zidane a donné la coupe du monde à la France Zidane a été le meilleur joueur d'une équipe de France championne d'Europe Zidane a été le meilleur joueur et finaliste en 2006 il a donné la ligue des champions au Real (avec le plus grand but de l'histoire du foot selon moi) à été le leader d'une juve double finaliste de la league des champions.
Je te conseils la demi face au Portugal de l'euro 2000 le France brésil de 2006 le réal la corogne avec (encore) un but de légende de Zidane ou même la demi final retour 97 contre l'ajax.
Zidane a marqué dans les 2 plus grands événements du football en étant loin d'être un buteur naturel (tu en connais beaucoup qui on réussit cette exploit) il a absolument tout gagner
Sans Zidane la France en 2002 passe pas le premier tour en 78 les pays bas sont finaliste sans Cruyff. Zidane a affronté Ronaldo Baggio Ronaldinho Iniesta en coupe du monde... Il les a tous sorties.
Quand à la grande compétition gagné par un joueurs je te pensais sincèrement au dessus de ses conneries de Maradona a Beckenbauer pelée Ronaldo Zidane en passant par jordan Kobe Duncan LeBron pour le basket le génie qui gagnent seul sa n'existe que dans les souvenirs fantasmé de nos anciens.

Ps:j'ai été élevé par mon père aux cassettes des match de l'euro 84 à part peut-être Maradona en 86 tu connais beaucoup de joueur qui ont dominé une compétition comme Platini en 84?
Et même lui n'était pas seul.


je conçois tes argument mais je peux aussi te sortir le fait que quand ZZ arrive à la Juve, le club est champion d'Europe et du monde, et avec Zidane le club perd 2 fois en finale, est ce qu'il faut y voir un signe ? Je te dis ça pour te dire qu'on peut retourner les arguments dans tous les sens, on aura du mal à tomber d'accord, alors au moins accorde moi que Zidane est dans la même classe de joueur que ceux que j'ai cité, même si je te concède que, du fait de sa régularité il est peut être un poil au dessus d'eux. Mais on parle de la même catégorie de joueur, des génies avec une classe hallucinante, et c'est un honneur pour Zidane (comme ça l'est pour les autres) d'être cité à coté de ces joueurs.
Mais excuse moi mais Zidane dans le top 5 de tous les temps, je suis pas d'accord. Pour Platini en revanche, la question peut se poser.

Petite précision, par "gagner tout seul", j'entendais bien sur que sans Diego l'Argentine avait aucune chance. C'est incontestable.
Et pour répondre à ta question finale, je te dirais simplement que j'étais à 2 doigts de te citer Platini dans les joueurs qui ont été plus grands que Zizou dans les grands moments en te rappelant justement cet Euro 84 au cours duquel il est tout bonnement indescriptible. Et j'ajouterais que dans les grandes perfs au cours d'un tournoi, je me répète mais Baggio en 94 c'était du délire.

(Pour moi, le plus grand but de l'histoire du foot, compte tenu de la beauté et du contexte, est celui ci: https://www.youtube.com/watch?v=8c199oa … freload=10)

Enfin tu vois que ça se passe mieux quand on échange Russel !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 31