Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

La Lazio atomise Palerme, Naples cale à Sassuolo

Orgie de buts et surprises à gogo cet après-midi en Serie A. Naples n'a pas su se défaire de Sassuolo (2-2) tandis que Milan est tombé sur sa pelouse face à Empoli (1-2). Seule la Lazio a su tenir son rang en démembrant sans pitié Palerme à l'Olimpico (6-2).

Modififié

Sassuolo 2-2 Naples

Buts : Berardi (59e), Mazzitelli(81e) pour Sassuolo // Mertens (52e), Milik (85e) pour le Napoli//

Un mauvais coup de crête. Voilà ce qui a sans douté coûté la victoire au Napoli face à Sassuolo cet après-midi. Alors que les Partenopei mènent d'un but, Marek Hamšík et sa coupe de punk à chien bondissent plus haut que tout le monde pour claquer une tête en retrait qui surprend ses propres coéquipiers, et permet à Domenico Berardi d'égaliser. C'est ballot, parce que les Azzurri avaient ouvert le score quelques minutes plus tôt à la suite d'une merveille d'action collective initiée par Hamšík, relayée par Callejón et conclue de la tête par Mertens. Sassuolo, plutôt en veine, voit ensuite s'écraser sur la barre de Consigli un coup franc de Mertens puis une frappe d'Insigne. Du coup, les poulains d'Eusebio Di Francesco jouent crânement leur chance et vont planter un second pion par Mazzitelli. Maurizio Sarri souffle un bon coup et fait entrer en jeu son arme secrète, Arkadiusz Milik, qui s'en va égaliser à peine deux minutes après avoir posé le pied sur le pré. Le Polonais profite d'une déviation d'Albiol sur corner pour crucifier Consigli d'une reprise acrobatique à bout portant. Un come back logique, mais ce nul n'arrange pas franchement les Napolitains. Ces derniers pourraient voir la Roma reprendre quatre unités d'avance au classement, en cas de victoire face à Pescara, lundi prochain.


Milan 1-2 Empoli

Buts : Lapadula (72e) pour Milan // Mchedlidze (40e), Thiam (67e) pour Empoli

Un bon paquet d'andiamogueulés avant de rentrer sur le terrain et des visages concentrés côté milanais. Les Lombards sont toujours dans le coup dans la course à l'Europe et comptent bien croquer Empoli pour rester dans les clous de leurs objectifs. Mais les Rossoneri sont loin d'inquiéter Skorupski, zen comme un moine sur sa ligne. Et c'est Empoli qui ouvre le score sur corner, quand Mchedlidze plante un coup de casque peu avant la pause. Finalement, Il Diavolo croit revenir dans la partie grâce à un penalty obtenu par Pašalić, fauché dans la surface par Skorupski. Le problème, c'est que le portier polonais est en feu. Et arrête le penalty de Suso, avant de détourner une reprise de Lapadula dans la foulée. Empoli va même doubler la mise par Thiam. Bien servi par Maccarone, l'attaquant sénégalais crucifie Donnarumma de près. Mais Milan s'accroche et Lapadula réduit la marque d'une belle frappe du gauche à l'entrée des seize mètres. Le match s'enflamme, Skorupski sort une nouvelle parade miracle après une tête de Paletta, Pašalić se fait tacler avant de pouvoir armer une frappe dans les ultimes instants du match, et au bout de 7 minutes de temps additionnel, les Rossoneri doivent s'incliner à domicile face au 17e de la Serie A. Dur, très dur pour les ouailles de Montella.


Lazio 6-2 Palerme

But : Immobile (8e, 9e), Baldé (21e, 24e sp, 26e), Crecco (90e) pour la Lazio // Rispoli (47e, 52e) pour Palerme

Le Ciro show pour débuter. Intenable cette saison, l'avant-centre lazialefait complètement exploser la défense de Palerme en dix minutes. D'abord en profitant d'une déviation de De Vrij sur corner, pour fusiller Posavec d'un coup de boule vicieux dans la surface. Puis en plantant une frappe du droit en première intention à l'entrée des seize mètres, après un bon service de Milinković-Savić. Ce qui fait 20 buts en Serie A pour l'international italien. Sacrément costaud. Le navire sicilien est en train de sombrer et Keita Baldé ne va pas se gêner pour l'entraîner vers des profondeurs abyssales. L'ailier laziale tue le peu de suspens restant en l'espace de cinq minutes. Il commence par placer un festival de dribbles dans la surface suivie d'une conclusion impeccable, transforme dans la foulée un penalty et envoie enfin un coup de patte tranquille dans les seize mètres après une déviation sublime d'Immobile. Bam, tripletta pour le Sénégalais. Forcément, la Lazio est en vacances anticipées en début de seconde période, ce qui permet à Rispoli de claquer deux buts coup sur coup. Pas de quoi effrayer les hommes de Simone Inzaghi qui ajoutent un sixième pion en toute fin de match par Luca Crecco. Et ils se paient le luxe de larguer les deux clubs de Milan au classement.


Chievo 1-3 Torino

Buts : Pellissier (65e) pour le Chievo // Ljajić (52e), Zappacosta (56e), Falque (75e) pour le Torino

Un Toro sans élan ni allant lors de la première période, face à un Chievo qui parvient même à endormir Andrea Belotti, plutôt discret lors des 45 premières minutes. Mais Adem Ljajić, lui, est bien réveillé et plante une frappe précise à l'entrée de la surface pour enfin lancer le match des Grenats. De quoi donner des idées à Davide Zappacosta qui envoie une demi-volée sublime aux seize mètres pour doubler la mise. Joli, mais le Chievo n'est pas du genre à se laisser piétiner et réduit le score grâce à son papy buteur, Sergio Pellissier, 38 ans, qui trompe Hart d'une astucieuse balle piquée. Une réaction finalement trop tardive, puisque Falque envoie une frappe précise du gauche dans les filets de Sorrentino en fin de match. De quoi enfoncer le clou pour le Toro qui contrôle sans s'affoler la fin de la rencontre pour repartir avec trois points de Vérone.


Udinese 2-1 Cagliari

Buts : Perica (70e), Angella(73e) pour l'Udinese // Borriello (83e) pour Cagliari


Talisman et meilleur buteur de l'Udinese cette saison, Cyril Théréau est un type heureux comme jamais dans le Frioul. Ce qui ne l’empêche pas de se viander de temps en temps, comme tout le monde. Après une faute dans la surface sur son équipier Widmer, le Francais envoie un penalty bien trop sage dans les gants de Rafael, le portier de Cagliari, qui détourne sans trop s'esquinter sa tentative. Reste que le public du stade Friuli n'a encore pas grand-chose à se mettre sous la dent. Alors Perica envoie une minasse monumentale aux vingt mètres en début de seconde période. Gabriele Angella, lui, préférè les buts de crevard, et double la mise d'un but sur la ligne. Marco Borriello a pour sa part un goût prononcé pour les coups de casque et réduit le score d'une tête en extension dans la surface. Mais ce sont bien les Frioulans qui l'emportent pour signer leur troisième succès de rang à domicile.


Sampdoria 1-2 Crotone

Buts : Schick (20e) pour la Sampdoria// Falcinelli (67e), Simy (81e) pour Crotone

Capable de battre l'Inter et de tenir en échec la Fiorentina ces dernières semaines, la Samp s'offre une fin de saison plutot sexy. Du coup, Patrik Schick, la pépite tchèque des Blucerchiati, s'en va enrhumer la défense de Crotone d'un amour de contrôle orienté, avant de sereinement finir le travail. Mais Crotone, qui se bat toujours pour se maintenir en Serie A, va se sortir les tripes pour égaliser. Et Falcinelli s'en va planter un but de rapace peu après l'heure de jeu. Toujours aussi remuant, l'attaquant sert ensuite son pote Simy, qui remet les siens devant au score. De quoi permettre à Crotone d'arracher un succès salvateur dans l'optique du maintien.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    il y a 4 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2 il y a 6 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 14 il y a 7 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 59
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    À lire ensuite
    Ibra, c'est fini ?