1. //
  2. // 27e journée
  3. // Torino/Lazio et Roma/Sampdoria

La Lazio a-t-elle récupéré le mojo de la Roma ?

Actuellement à la lutte pour la troisième place de Serie A, la Lazio réalise une saison bien au-delà des attentes. De quoi rappeler à certains le magnifique parcours réalisé par sa rivale romaine la saison dernière.

En football, les analyses sont souvent une question de semaines, voire de mois. Le 25 septembre 2014, un lundi soir de début d'automne, la Lazio s'incline 1-0 à domicile face à l'Udinese de Stramaccioni. Le bilan est quasiment catastrophique : trois points récoltés en quatre journées, déjà trois défaites, et le spectre d'une bien triste saison qui s'annonce. Pendant ce temps, le grand rival, la Roma, s'éclate. Quatre matchs, autant de victoires, une première place au classement, et déjà neuf points d'avance sur sa cousine. Deux équipes qui ne combattent plus dans la même catégorie. Le 9 février, soit un peu plus de quatre mois plus tard, le gouffre est encore plus abyssal. Après une nouvelle défaite à domicile contre le Genoa, les Laziali pointent à la sixième place du classement, à douze points de la Roma, deuxième. Si la saison s'était arrêtée là, on aurait encore pu parler d'une suprématie sans partage dans la capitale italienne. Oui, sauf qu'entre le 9 février et le 16 mars, il y a eu quatre matchs. Et quatre matchs, en football, c'est beaucoup. Car lors de ces quatre matchs, la Lazio a régalé, en raflant quatre succès. Tout cela pendant que l'équipe de Rudi Garcia avançait au ralenti, avec quatre matchs nuls de rang. Bilan comptable, l'écart a fondu : des douze points qui séparaient les deux équipes il y a un mois, il n'en reste plus que quatre. Mais surtout, c'est la dynamique et l'état d'esprit qui semblent avoir changé de rive du Tibre.

Départ canon, puis le Bayern


Que s'est-il passé ? Comment la tendance a-t-elle pu à ce point s'inverser ? Si elle s'est véritablement concrétisée au mois de février, puis en mars, cette inversion des rôles a commencé à se développer il y a plusieurs mois déjà. Et elle s'est faite petit à petit. Le premier point d'ancrage a lieu lors de l'été 2014. Edy Reja, pompier de service de la Lazio, désormais sur le banc de l'Atalanta, fait ses adieux au club romain. C'est Stefano Pioli, ancien de Bologne, qui est intronisé sur le banc. Dès son arrivée, le coach prévient : il veut rompre avec l'austérité du jeu développé sous Reja (sympa, le type) et promet du spectacle. De son côté, Rudi Garcia est encore plus direct : si la première année était une année d'adaptation, la deuxième sera celle du Scudetto. Première erreur. Si le début de saison semble effectivement donner raison au coach français, la réalité va rapidement le rattraper. Il y a d'abord cette défaite face à la Juventus en championnat, suivie du désormais célèbre : « Cette défaite m'a fait comprendre quelque chose : cette année, nous allons gagner le championnat » , puis cette rouste 7-1 encaissée à domicile face au Bayern Munich. Une défaite qui, sans nul doute, a cassé quelque chose dans le groupe romain, qui s'était peut-être vu trop beau, trop tôt.

À l'inverse, la Lazio travaille dans l'ombre. La triste saison 2013/14, terminée à la neuvième position, a douché l'enthousiasme des tifosi qui, désormais, veulent des résultats plutôt que des promesses. Et ces résultats sont plutôt en dents de scie : capable de résultats probants (4-0 face à Palerme, 2-0 à Florence), la Lazio prend aussi quelques claques, comme ce 3-0 encaissé à Rome contre la Juve, ou cette défaite 2-1 contre le promu Empoli. Mais Pioli ne se démonte pas. Il assure qu'il faut du temps pour que ses concepts de jeu soient parfaitement assimilés par les joueurs. Des concepts que l'on commence à entrevoir lors des premiers jours de l'année 2015. Le 5 janvier, au stadio Olimpico, les Laziali sont en démonstration face à un concurrent direct pour l'Europe, la Sampdoria. Succès 3-0, avec le Brésilien Felipe Anderson en chef d'orchestre. Une semaine plus tard, la Lazio est même à deux doigts de faire tomber la Roma lors du derby. Menée 2-0 après une demi-heure, la Louve s'en sort grâce à deux prouesses de Totti, et avec l'aide du poteau, qui repousse une tentative de Mauri. Mais en conférence de presse d'après-match, Pioli résume ce que tout le monde a vu : « Vous avez vu neuf points d'écart entre les deux équipes qui se sont affrontées ? Parce que moi, je ne les ai pas vus…  »

Capital sympathie


Depuis, la Roma n'y arrive plus, frappée par ce que Rudi Garcia appelle lui-même la « pareggite » , soit « la maladie du match nul » . Après le derby, les Romanisti ont disputé huit matchs de championnat. Bilan ? Une victoire (face à Cagliari) et… sept matchs nuls. Tout ça pendant que la Lazio, elle, engrange quinze points. De quoi revenir à quatre points, seulement, de sa rivale. Surtout, elle monte en puissance. Pendant que la Roma galère avec un nul tout nul (0-0) sur la pelouse du Chievo, la Lazio, elle, étrille la Fiorentina, 4-0. Une prestation de haut vol, qui a évidemment rappelé certaines démonstrations de la Roma la saison dernière, comme ce 4-0 contre le Genoa le 12 janvier 2014, ou le 4-2 contre Parme le 2 avril. Le mojo aurait-il changé de camp ? Quelque part, oui. L'an passé, Rudi Garcia avait à disposition un groupe qui ne disputait pas la Coupe d'Europe. Il a donc pu se focaliser sur le championnat, et la fraîcheur de son groupe avait conquis toute l'Italie. La Lazio, elle, se fatiguait tous les jeudis en Ligue Europa, laissant des énergies à Chypre, en Pologne, en Turquie ou en Bulgarie. Résultat : en championnat, les joueurs tiraient la langue (à cause, aussi, du manque de banc et des blessures), et les résultats s'en ressentaient.

Cette saison, c'est l'inverse. Les Giallorossi ont disputé la Ligue des champions, et continuent désormais leur parcours en Ligue Europa. Beaucoup de matchs, beaucoup de blessés, des départs à la CAN qui ont fait mal (Gervinho et Keita, le premier étant le meilleur joueur de la Roma de septembre à décembre et le second le meilleur joueur romain en 2015)… Tout ça pendant que les Biancocelesti ont toujours une semaine pour préparer leurs rencontres de championnat, avec un effectif désormais quasiment au complet et quelques joueurs en feu, comme Stefano Mauri, Felipe Anderson, Antonio Candreva ou Lucas Biglia. Idem pour la cote de sympathie : l'an dernier, Rudi Garcia débarquait de France et s'est tout de suite attiré un capital sympathie important. Cette saison, ses positions de victime envers la Juve ont fait chuter la courbe, alors que Stefano Pioli, jamais un mot de travers, jouit pour sa part d'une image de coach franchement sympathique. Le mojo ne fait pas gagner de titres, c'est sûr, mais il peut parfois emmener une équipe bien au-delà des espérances. Rudi Garcia peut en témoigner après son exercice 2013/14. Stefano Pioli espèrera en témoigner après son exercice 2014/15.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 3
Maggiori sort de sa léthargie pour parler de la Lazio. Et si la mauvaise passe de la Roma coïncidait avec un retour de M. Maggiori aux platines?
Donc quand la Roma, Naples, l'inter et l'AC s'écroulent, c'est la Lazio qui joue comme des dieux ? Putain d'article partisan. Donc non, la Lazio joue comme d'hab', sans âme (un peu comme la Roma en ce moment quoi) mais elle fait des bons résultats contre des équipe du top 7 au bon moment. ça s'appelle des résultats et ça n'a rien d'exceptionnel. Le foot, quoi...
Message posté par rokprog
Donc quand la Roma, Naples, l'inter et l'AC s'écroulent, c'est la Lazio qui joue comme des dieux ? Putain d'article partisan. Donc non, la Lazio joue comme d'hab', sans âme (un peu comme la Roma en ce moment quoi) mais elle fait des bons résultats contre des équipe du top 7 au bon moment. ça s'appelle des résultats et ça n'a rien d'exceptionnel. Le foot, quoi...


Sans âme, vraiment? Tu peux développer? Justement depuis quelque temps, la Lazio joue enfin comme une vraie équipe, ce qui n'était pas arrivé depuis un moment (époque D. Rossi voire même avant). On ne peut que saluer le travail de Pioli qui a réussi à monter un vrai groupe (honnêtement j'étais sceptique). Ces derniers temps il n'y a rien de comparable avec la Roma, même s'il faut saluer le travail abattu par Garcia depuis près de 2 ans.
les pepperones qui "rosiKent"(en francais c bizarre lol) que c'est bon..
maggiori cuore laziale :)..
Ian Curtis
De Vrij et Anderson, que c'est fort!!!!
Sans doute le club italien le plus cohérent niveau recrutement.
L'aigle est bien imposant sur le maillot quand même.
gaiusbaltar Niveau : DHR
c'est ce gros aigle qui leur permet de s'envoler surement...
Klose l'immortel. Dans 10 ans il est encore là à ce rythme.
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Note : 4
Superbe équipe cette Lazio ! Franchement on peut ne pas aimer Lotito et Tare, mais ils ont fait un sacré boulot et ont vraiment construit un bel effectif.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Rockprog, impressionant de mauvaise fois.
Ne serait ce que la façon dont ils ont littéralement bouffé la Roma lors du derby suffit à montrer que tu as tort.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Sinon la Lazio est clairement la puissance montante du foot italien.

Leur effectif est excellent, alliant d'excellents jeunes (De Vriij, Anderson, Castaldi, Onazi, Keita sont à mon avis parmi les meilleurs espoirs mondiaux), des joueurs d'un très bon niveau (Basta, Cana, Marcheti, Biglia, Lulic et surtout l'exceptionnel Candreva) et des vieux briscards expérimentés qui ont encore un gros niveau (Mauri et Klose).

Ils sont tactiquement très bon également, en sachant alterner les moments de grosse pression et de possession avec les moment de repli, comme face à la Fio par exemple, puis voilà quoi ça joue, c'est complémentaire et intelligent... J'aime beaucoup cette équipe.
Message posté par halfcab
L'aigle est bien imposant sur le maillot quand même.


En mode vintage! C'est la réédition du maillot créé en 1982 puis réutilisé en 1986, année symbolique pour les laziali qui sauvent leur place en serie B malgré 9 points de pénalité et qui marque le renouveau du club (EM: un petit article sur cette épopée aussi marquante que 1974 pour les fans?). Ce modèle est considéré comme le plus beau de leur histoire.

En tout cas, les deux clubs romains vendent du rêve niveau maillot cette année.
Claude le Gentil Niveau : National
Note : 1
J'étais le premier à me foutre de la seconde partie de saison à venir de la lazio, force est de constater qu'ils me donnent tord.

Chaque année, les joueurs ne "passaient pas l'hiver", quel que soit les compétitions engagées. Visiblement, Pioli a trouvé la parade.
Message posté par ConnardLeBarbant
Superbe équipe cette Lazio ! Franchement on peut ne pas aimer Lotito et Tare, mais ils ont fait un sacré boulot et ont vraiment construit un bel effectif.


Lotito est une plaie pour le calcio dans son ensemble mais en tant que président de la Lazio il a fait du bon boulot quand on se rappelle les finances du club.

En tous cas le derby à l'avant dernière journée risque de valoir le déplacement...
Equipe pas trop deg mais avec un gros manque d' homogénéité dans leur effectif! Anderson, biglia, de vrij, candreva, balde keita sont de bons joueurs avec une belle marge de progression pour certains mais à côté de cela les konko, basta, cana, marchetti, onazi, ledesma ils sont trop juste! Je parle de haut niveau bien évidemment et pas d un lazio Cesena d un samedi a 18h!
Rakamlerouge Niveau : National
La Lazio a le plus beau maillot de tout le foot européen, déjà.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Après celui de la Samp et du Toro à mon avis.
En parlant de maillot, mon voisin vient de s'en procurer un pas mal du tout :

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/imag … U46uB5GLew
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
perso je ne croyais pas en pioli au debut de saison mais forcer de constater que je me suis tromper,

Il a vraiment mis en place une equipe bien solide et cohérente, capable selon moins de jouer la 3éme place jusqu'au bout et quel maillot!!!

Forza LAZIO! forza e.m
Eric Maggiori Niveau : District
Message posté par Ubriacone


En mode vintage! C'est la réédition du maillot créé en 1982 puis réutilisé en 1986, année symbolique pour les laziali qui sauvent leur place en serie B malgré 9 points de pénalité et qui marque le renouveau du club (EM: un petit article sur cette épopée aussi marquante que 1974 pour les fans?). Ce modèle est considéré comme le plus beau de leur histoire.

En tout cas, les deux clubs romains vendent du rêve niveau maillot cette année.


Y'a qu'à demander, j'avais écrit ça il y a deux mois quand ils ont réédité le maillot.

http://www.sofoot.com/la-lazio-fait-un- … 95106.html
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 100 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 24 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20