1. //
  2. // 35e journée

La L2 vue par Gaël Germany

Gaël Germany joue pour Arles-Avignon en L1 mais retrouvera la L2 la saison prochaine. Alors autant prendre les devants.

Modififié
0 1
Avant le début de l'exercice 2010/11, Gaël Germany et Arles-Avignon, c'était avant tout une histoire de succès. En deux ans, les sudistes passent de l'anonymat du National au grand bain de la L1, enchaînant deux promotions successives. Peut-être un peu trop rapidement, à en croire aujourd'hui les 14 petits points affichés au compteur, à trois journées de la fin du championnat. Pourtant dans leur déroute, les joueurs emmenés par Faruk Hadzibegic ont appris, Gaël en tête. Et l'année prochaine, le joueur martiniquais jouera à nouveau en L2 avec la ferme intention de ne pas s'y éterniser. En attendant de retrouver l'échelon inférieur, il donne son point de vue sur la 35e journée de ce championnat, très, très serré.

La bonne opération

« Pour moi, la bonne opération est pour les trois équipes de tête réunies, à savoir Evian, Dijon et Ajaccio. Avec sa défaite face à Reims (1 à 0), Sedan se retrouve un peu décroché (5e), tout comme Le Mans qui reste à deux points des leaders (4e). Cette différence risque de coûter chère à l'arrivée. Evian est solide depuis le début de l'année, Dijon a un calendrier plutôt facile jusqu'à la fin et Ajaccio perd très peu de points à domicile, donc pour moi je pense que la route vers la L1 est dégagée pour ce trio (ex-aequo avec 58 points). »



AJACCIO - CLERMONT par Ligue2


La mauvaise opération

« Elle est pour Nîmes sans aucun doute. Leur défaite face à Vannes (3 à 1) pourrait leur coûter cher car il se retrouve aujourd'hui premier relégable alors que ce n'était pas le cas avant cette journée. Leur dernière chance, ça sera sûrement ce match contre Metz (17e) lors de l'avant-dernière journée, une sorte de petite finale pour savoir quelle équipe accompagnera Vannes et Grenoble en National. Pour moi ces deux clubs sont d'ores et déjà condamnés. C'est triste pour les Grenoblois qui jouaient en L1 l'année dernière et qui se retrouvent au plus mal cette année en L2. Ils ont du mal digérer la transition rapide entre les échelons. »



VANNES - NIMES par Ligue2


Le fait marquant

« Je vais dire le sursaut d'orgueil des joueurs de Laval face à Evian. Ils n'ont pas baissé les bras, même menés 2 à 0 à la pause et ont su revenir dans le match pour finalement accrocher le match nul (2 partout). En revanche, je ne considère pas ce résultat comme une contre-performance pour Evian. Cela peut compromettre leur chance de remporter le titre de champion mais pour la montée ce n'est pas une mauvaise chose. Ils ont quand même pris un point et ne sont plus qu'à une ou deux victoires de valider leur ticket pour la L1.  »



LAVAL - EVIAN par Ligue2


Le joueur

«  Je suis franchement impressionné par Sébastien Ribas de Dijon. Il est le meilleur buteur du championnat (21 buts) et encore marqué hier soir (victoire 1 à 0 de Dijon face à Tours). Il a clairement sa place en L1 l'année prochaine, avec son club actuel ou au sein d'une équipe plus huppée. Il a un gabarit assez impressionnant pour un attaquant, c'est un petit peu le même profil qu'Olivier Giroud qui joue aujourd'hui avec Montpellier après ses années passées à Tours.  »



TOURS - DIJON par Ligue2


Le pronostic pour la fin de saison

«  A mon avis, Evian va aller au bout cette année et remporter le titre de champion. En bas de tableau, je vois Nîmes se maintenir et Metz descendre. En tant que joueur d'Arles-Avignon, j'ai de la sympathie pour les Nîmois qui sont nos voisins. J'ai de l'affection pour cette équipe, d'autant plus que mon pote Steve Haguy joue là-bas. »



Propos recueillies par Thomas Lecomte

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Impatient de voir Ribas l'an prochain !

Et sinon, bravo à Ajaccio (j'ai vu leur 1er match en L1 à dom contre Sedan en août 2002), il faut viser le titre !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1