Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Juventus-Inter (3-0)

La Juventus prend une belle option

Face à une équipe de l'Inter, entreprenante, mais pas assez dangereuse et surtout trop naïve, la Juve fait un grand pas vers la finale. La Vieille Dame peut notamment remercier son Super Sub, Álvaro Morata, auteur d'un doublé. Et un peu Cuadrado aussi.

Modififié

Juventus FC 3-0 Inter Milan

Buts : Morata (36e sp, 63e) et Dybala (83e)

On l'annonce partant, les rumeurs du mercato se font de plus en plus insistantes, car il remplit toujours ce rôle de remplaçant de luxe, mais ce soir, il a prouvé qu'il n'avait rien perdu de son sens du but. Que ce soit pour regagner sa place à Turin, ou pour finir de convaincre les intéressés, la mission est réussie. Morata s'est fait remarquer. Il a frappé une première fois sur penalty et une seconde fois, en renard, sur un ballon qui traînait dans la surface. Dybala a fini le boulot en fin de match. Et quelle que en soit la situation de Morata, la Juve prend une belle option pour la finale de Coppa.

La main de Medel, le penalty de Morata


Si l'Inter affiche son envie de prendre les choses en main dès le coup d'envoi, c'est la Juventus qui a le dernier mot. Comme souvent ces derniers temps. Dès les premières minutes, c'est Medel qui traduit l'enthousiasme des Interistes... Mais sa frappe ne fera qu'effleurer la lucarne. Quelques minutes plus tard, Felipe Melo remet ça... Mais cette fois-ci, c'est Neto qui se charge de retirer toute forme d'envie dans l'esprit des Milanais. Et puis très vite, la machine de la Juve se met en marche. Sans forcément mettre le pied sur le ballon. Ça commence par un coup franc aux 25 mètres, Cuadrado enroule sa frappe, mais Medel décide de l'arrêter du bras. L'arbitre estime que c'est non volontaire, le jeu continue, mais les hommes de Mancini semblent touchés. Moralement. Quelques minutes plus tard, Cuadrado retente sa chance... Au dessus. Ça se sent, ce n'est plus qu'une question de temps avant que la Juve ne prenne l'avantage. Et encore une fois, c'est Cuadrado qui va semer la zizanie dans la défense milanaise. Murillo le pousse, il tombe, penalty, carton jaune, transformation de Morata, 1-0. En rentrant aux vestiaires, Mancini doit se dire qu'il aurait mieux fait de bétonner, comme d'habitude.

Le break de Morata, le rouge de Murillo


Car rien ne va en s'arrangeant durant la seconde période. La possession a beau être pour l'Inter, c'est toujours la Juve qui se montre dangereuse. Surtout que le rythme baisse à vue d'œil, que les hommes de Mancini lèvent le pied et que ça n'a pas l'air de déplaire à Allegri. Et puis, sur un ballon mal dégagé par la défense milanaise, après un centre en force d'Évra, Morata trouve encore le cadre. 2-0.



Quelques minutes plus tard, Murillo trouve encore le moyen de faire faute sur Cuadrado. Le Colombien pousse le bouchon un peu trop loin. Deuxième carton jaune, synonyme de rouge. Bref, rien ne va pour Mancini ce soir. Surtout que Mandžukić laisse sa place à Dybala et que Morata ne semble pas décidé à s'arrêter à deux buts. Finalement, c'est le prodige argentin qui achèvera définitivement l'Inter. Sur une passe en retrait d'Asamoah à l'entrée de la surface, il place un plat du pied qui ne semblait pourtant pas très compliqué à sortir. Mais il faut croire que ce n'était vraiment pas la soirée de l'Inter, puisque même Handanovič se met à faire n'importe quoi. 3-0. La fin de match n'est qu'une longue succession de minutes pour l'Inter. Il leur en reste quand même 90 pour retourner la situation. Et cette fois-ci, une victoire 1-0 ne suffit pas.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 16 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 45
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE