1. //
  2. // 16e journée
  3. // Cagliari/Juventus

La Juventus est-elle « Tévez dépendante » ?

Quatre matchs qu'il ne marque plus, trois matchs que la Juve ne gagne pas. Hasard ou coïncidence, le manque de réussite actuel du champion d'Italie semble intrinsèquement lié à celui de son buteur argentin. Mais au fait, la Vieille Dame serait-elle la même sans son Apache ?

7 15
Samedi 22 novembre 2014. Voilà donc vingt-six jours que le petit gobelin de la Juventus n'a plus entendu le bruit jubilatoire du cuir qui fouette les filets adverses. Vingt-six jours et ce 3-0 net et sans bavure infligé à la Lazio de Rome de Stefano Pioli. Au soir de cette douzième journée, Carlitos Tévez totalisait neuf réalisations en onze apparitions avec la Vieille Dame et squattait, de fait, la première place du classement des buteurs de Serie A. Désormais confortablement installée dans son 4-3-1-2 mis en place quelques semaines auparavant, la Juve retrouvait ses plus belles couleurs et laissait la Roma à trois unités. Un mois et zéro but de l'Apache plus tard, les Bianconeri sortent d'une série de trois nuls consécutifs et entament leur dernier match de championnat de l'année avec une chose qu'ils ne connaissent plus vraiment : la pression. Car oui, si la Juve ne gagne pas à Cagliari ce soir et que la Louve parvient à battre Milan à l'Olimpico samedi, les Turinois passeront les fêtes de fin d'année dans la peau du dauphin. Chose qu'ils n'ont plus connue depuis un an, un mois et huit jours.

Seul contre tous


Si l'Apache n'a encore jamais pété les compteurs italiens comme ont pu le faire Ronaldo et Messi en Espagne ou Suárez en Angleterre, force est de reconnaître qu'un Carlos Tévez, c'est tout de même dix-sept buts, en moyenne, dans une saison. Avec des pics à 25/30 dans les années fastes et des descentes à 4/5 par temps de crise. Autrement dit, une valeur sûre. Or, quand le binôme Tévez/Llorente assurait l'an passé la quasi-totalité du rendement offensif de la Juventus avec une constance impressionnante (19 buts pour l'Apache, 16 pour l'Espagnol), la donne est tout autre aujourd'hui. Souvent en ballottage avec l'ex-Madrilène Álvaro Morata, la grande perche aux yeux bleus peine à s'imposer aux côtés de son petit coéquipier qu'il connaît pourtant bien. Résultat, Fernando Llorente a inscrit cette saison trois petits pions pour douze titularisations sur les prés de Serie A. Un ratio faible, pour ne pas dire médiocre, et évidemment insuffisant pour suppléer Carlos Tévez lors des éventuels passages à vide.

Pendant que l'un sommeille, l'autre ne satisfait pas beaucoup plus. Cet autre, c'est Álvaro Morata, recruté cet été par la Juve pour la coquette somme de vingt millions d'euros. Blessé au genou sitôt son contrat de cinq ans paraphé, le jeune Espagnol n'a pas pu goûter à l'intense préparation estivale et revient donc progressivement au sein du groupe. Pour l'instant doublure de Llorente, Morata a planté quatre buts pour seulement deux titularisations en Serie A. Mais malgré ce ratio intéressant, Max Allegri préfère maintenir le tandem gagnant de l'année dernière. Sans autre véritable serial buteur ni renard de surface, la Juventus s'en remet donc aux exploits individuels de son milieu tout-terrain (Vidal 4 buts, Pogba 3 buts, Pirlo 2 buts). Et quand Tévez se meurt, Madame prend peur.

Déjà indispensable ?


Que l'Argentin ne marque plus depuis quatre matchs est une chose, que son équipe ne mette que trois buts dans le même temps en est une autre. Et surtout, ce constat soulève une question fondamentale qu'il convient de se poser à ce stade de la saison : que serait la Juventus sans Carlos Tévez ? Depuis son arrivée dans le Piémont en juin 2013, les parties manquées par l'Apache se comptent à peine sur les doigts des deux mains. Jamais blessé hormis le temps d'une ou deux semaines, l'ex-Citizen a pris part à 68 rencontres sur les 78 disputées par le club depuis qu'il a posé ses valises à Turin. Une présence hégémonique sur le front de l'attaque qui a poussé dehors des personnes comme Mirko Vučinić, Fabio Quagliarella et Pablo Osvaldo. Et qui amène à se demander ce qu'il adviendrait de la Vieille Dame si l'attaquant venait à se blesser pour longtemps.

À l'heure actuelle, ni le jeu de tête de Llorente, ni la jeunesse de Morata et Coman, ni la fougue de Giovinco ne semblent en mesure de faire oublier le rendement du numéro 10 bianconero. Alors que l'effectif extra large de la Roma et le système en 4-3-3 permet à Rudi Garcia de varier les plaisirs en attaque, les possibilités qui s'offrent à la Juve en cas de pépin de l'Apache sont loin d'être aussi nombreuses. Quelques heures avant le départ pour Cagliari, Max Allegri est passé au point presse pour répondre à quelques questions concernant la méforme relative de son attaque : « Je ne suis absolument pas inquiet. Nous avons eu pas mal d'occasions importantes contre la Sampdoria, mais nous ne les avons pas saisies au mieux. Les milieux de terrain doivent créer davantage le surnombre. Nous devrons remédier à ce problème demain pour essayer d'obtenir une victoire. » Et comme souvent, la solution pourrait bien venir d'Argentine.


Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
space_ritual Niveau : DHR
Et du coup ça fait 0-2 avec un but de Tevez, au calme
space_ritual Niveau : DHR
Et du coup ça fait 0-2 avec but de Tévez, au calme
Le problème de la Juve c'est ce nouveau système avec un fantôme en 10 (Pereyra).

Bon quand Vidal est en forme, tout de suite ça donne un autre résultat.
Il est bon mais pas autant qu'à l'époque de city !
Message posté par Recoba13
Il est bon mais pas autant qu'à l'époque de city !


plutot à United!
Excellent depuis son arrivée à turin avec un rendement supérieur aux attentes après son expérience à city. Il est en crise de buts actuellement mais reste une valeur sûre de la juventus. Néanmoins si son abstinence devait venir à se prolonger et étant donné qu'il a déjà un âge respectable, il pourrait se voir confier, bientôt, un rôle plus en retrait; étant tout à fait capable de jouer en véritable dix derrière deux attaquants.
Message posté par bofbof2004
Le problème de la Juve c'est ce nouveau système avec un fantôme en 10 (Pereyra).

Bon quand Vidal est en forme, tout de suite ça donne un autre résultat.


Est-ce que ce n'est pas plutôt quand Vidal et Pogba ne sont pas alignés ensemble que les résultats sont meilleurs ?

Parce que Pereyra presse, récupère, s'infiltre, si en plus il avait la bonne idée de marquer quand c'est possible... Des fantômes comme ça qui coûtent 1 million par an seulement j'en veux bien d'autres.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Trap


Est-ce que ce n'est pas plutôt quand Vidal et Pogba ne sont pas alignés ensemble que les résultats sont meilleurs ?

Parce que Pereyra presse, récupère, s'infiltre, si en plus il avait la bonne idée de marquer quand c'est possible... Des fantômes comme ça qui coûtent 1 million par an seulement j'en veux bien d'autres.


je ne sais pas qui de Pogba ou de Vidal est responsable de l'absence de jeu depuis quelques matches, mais il est certain que ces deux joueurs ne jouent clairement pas à leur meilleur niveau cette saison.
Heureusement pour la Juve que Marchisio a retrouvé ses qualités (grosse saison de sa part) et que Pirlo est toujours aussi bon, sinon ce serait la catastrophe!
Pereyra quant à lui a des qualités indéniables, il presse bien et a une bonne qualité de dribble, ce qui lui permet de déstabiliser les défenses adverses de temps en temps.

Sinon, le nouveau système a quand même accouché de quelques bonnes nouvelles. La défense à 4 fonctionne à merveille et Chiellini, Bonucci et Ogbonna sont vraiment impressionnants cette saison. Ogbonna a vraiment passé un pallier et Bonucci n'a jamais été aussi bon (alors qu'on disait de lui qu'il n'était bon que dans une défense à 3).


Pour répondre à la question de l'article, non la Juve n'est pas Tevez dépendante, elle est dépendante de son milieu, Marchisio, Vidal, Pogba et Pirlo sont des milieux avec une forte propension à marquer. par conséquent, lorsqu'ils ne marquent plus, c'est toute la Juve qui peine.

Par contre j'espère que dans un avenir proche on aura un vrai attaquant de pointe, parce que Llorente est bien gentil mais ce n'est clairement pas un grand joueur. Il faudrait que la Juve arrive à récupérer Falcao en prêt.
Message posté par bofbof2004
Le problème de la Juve c'est ce nouveau système avec un fantôme en 10 (Pereyra).

Bon quand Vidal est en forme, tout de suite ça donne un autre résultat.


Je pense que l'on a bien compris que t'aime vraiment (mais vraiment) pas Pereyra. Mais arrête de le faire passer pour une pipe alors que c'est très loin d'être le cas!
declaubianco Niveau : CFA2
Je rejoins les commentaires plus haut, Pogba et Vidal sont très très en dessous cette saison. Je pense que jusqu'à présent Pereyra est celui qui apporte le plus, très bonne surprise.
Va peut être falloir recruter les recruteurs de l'Udinese, il y a toujours des bonnes pioches chez cette équipe .
Message posté par bofbof2004
Le problème de la Juve c'est ce nouveau système avec un fantôme en 10 (Pereyra).

Bon quand Vidal est en forme, tout de suite ça donne un autre résultat.


La Juve n'est pas Tevez dépendante.
Elle est Allegri dépendante. ;)
Message posté par SempreBN


Je pense que l'on a bien compris que t'aime vraiment (mais vraiment) pas Pereyra. Mais arrête de le faire passer pour une pipe alors que c'est très loin d'être le cas!


Ha non, je l'aime bien Pereyra, c'est un très bon 6-8, mais il marque jamais et ne donne jamais de passes décisives.

Donc quand t'as le choix entre lui, Pogba, Vidal, et Pirlo ben c'est vite vu : banc ou tribune.

La différence de niveau avec les autres milieux de la Juve est criante. Pogba et Vidal jouent bien mieux que lui et je lis par ici qu'ils font un mauvais début de saison.

Tu enlèves Pereyra de l'équipe, il n'y a pas de différence, tu enlèves Pogba et Vidal, par contre l'équipe ne tourne plus.

Par ailleurs, j'ai un peu de mal avec les analyses que je lis plus haut. Chiellini a fait trois bons match cette saison et a été mauvais au moins 5 fois. Ogbonna a fait deux très bons matchs (les deux derniers) et a été en-dessous de tout le reste du temps, particulièrement en champion's league, vivement le retour de Barzagli et de Caceres.
Message posté par SempreBN


Je pense que l'on a bien compris que t'aime vraiment (mais vraiment) pas Pereyra. Mais arrête de le faire passer pour une pipe alors que c'est très loin d'être le cas!


Ha non, je l'aime bien Pereyra, c'est un très bon 6-8, mais il marque jamais et ne donne jamais de passes décisives.

Donc quand t'as le choix entre lui, Pogba, Vidal, et Pirlo ben c'est vite vu : banc ou tribune.

La différence de niveau avec les autres milieux de la Juve est criante. Pogba et Vidal jouent bien mieux que lui et je lis par ici qu'ils font un mauvais début de saison.

Tu enlèves Pereyra de l'équipe, il n'y a pas de différence, tu enlèves Pogba et Vidal, par contre l'équipe ne tourne plus.

Par ailleurs, j'ai un peu de mal avec les analyses que je lis plus haut. Chiellini a fait trois bons match cette saison et a été mauvais au moins 5 fois. Ogbonna a fait deux très bons matchs (les deux derniers) et a été en-dessous de tout le reste du temps, particulièrement en champion's league, vivement le retour de Barzagli et de Caceres.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 15