En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8ème de finale aller
  3. // Celtic/Juventus

La Juve veut réussir là où le Barça a échoué

Ce soir, la Juventus se déplace au Celtic Park pour y affronter le Celtic Glasgow, en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Les Turinois veulent s’imposer, là où le Barça s’est incliné en novembre dernier.

Modififié
L’hymne de la Ligue des Champions leur aura manqué. Ce soir, la Juventus, qui n’a plus gouté à un huitième de finale de C1 depuis quatre ans et une double confrontation malheureuse face à Chelsea (1-0, 2-2). Depuis, plus rien. La Juve avait été éliminée au premier tour en 2009/10, puis n’avait plus participé à la plus prestigieuse des compétitions. Mais cette saison, la Vieille Dame a bien l’intention de rattraper le temps. Après des débuts difficiles dans la compétition (trois matches nuls lors des trois premières journées), la machine s’est mise en route et la Juve a enchaîné les victoires. Chelsea a été balayé (3-0) et le Shakhtar, aussi, a dû s’incliner même si l’équipe ukrainienne était déjà qualifiée. Résultat, l’équipe d’Antonio Conte a terminé en tête de sa poule. C’est donc le Celtic Glasgow qui se dresse désormais sur sa route. Un Celtic qui semble être l’équipe la plus abordable du plateau des huitièmes de finale mais qui, au Celtic Park, devant son public, est capable de tout. Messi et ses petits copains l’ont appris à leurs dépens il y a trois mois. La Juve se déplace donc en connaissance de cause.

Sur la pelouse des Rangers

Les Bianconeri le savent : ce déplacement au Celtic Park n’a rien d’une balade de santé. Le leader du championnat reste sur sept victoires consécutives dans son antre, avec une jolie moyenne de quatre buts marqués à chaque rencontre lors des trois derniers tours. Un stade où il est toujours très compliqué de venir s’imposer. En Ligue des Champions, d’ailleurs, le Celtic est invaincu à domicile depuis août 2009, et un revers 2-0 au tour préliminaire contre Arsenal. Il s’agit donc d’une rencontre piège pour la Juve, qui ne s’est pas fait que des amis depuis son arrivée en Écosse, dimanche. De fait, les Bianconeri sont allés s’entraîner sur la pelouse des Glasgow Rangers, les grands rivaux du Celtic. Sorte de provocation indirecte, à laquelle certains joueurs du Celtic ont répondu avec ironie. « Ils peuvent même s’entraîner dans mon jardin, cela ne ferait aucune différence. S’ils veulent s’entraîner sur une pelouse de quatrième division, laissons-les faire » a affirmé Kris Commons au Telegraph. Une petite polémique pour embraser ce choc, rien de bien méchant, évidemment.

Autre façon d’enflammer le match : remettre sur le feu une histoire vieille de 30 ans. Ce n’est effectivement pas la première fois que la Juve et le Celtic se rencontrent. Lors de la saison 1981-82, les deux équipes s’étaient affrontées en seizièmes de finale de la Coupe des Champions. Le Celtic s’était imposé 1-0 à domicile, avant de s’incliner 2-0 au retour. Pas forcément un bon souvenir pour Davie Provan, ancien joueur du Celtic. « L’un des joueurs de la Juve, à l’aller, avait dit à Geoge McCluskey qu’à Turin, il allait lui trancher la gorge. Effectivement, au retour, cette absurdité a continué. Dans les vestiaires, Tardelli avait fait exprès de nous montrer qu’il limait ses talons avec une lime pour les rendre plus pointus. Sans parler des fumigènes sur la pelouse et des policiers qui admiraient le spectacle au lieu d’intervenir » raconte-t-il dans l’édition écossaise du Sun. Une autre façon de titiller psychologiquement les joueurs turinois. Pas sûr que cela ait beaucoup d’effet sur des mecs comme Vidal ou Bonucci.

Les crampons de Tardelli


Les joueurs turinois, pour leur part, préfèrent se concentrer sur la rencontre. Ce week-end, ils ont obtenu une victoire facile face à la Fiorentina (2-0), et ont profité du nul entre la Lazio et le Napoli pour reprendre cinq points d’avance en tête du classement. Une avance confortable, qui a permis de se concentrer en toute sérénité sur le match de Glasgow, même si les Bianconeri, à l’image de Gigi Buffon, sont conscients du danger qui les attend. « Nous prenons le Celtic très au sérieux. Au-delà de la victoire contre le Barça, c’est une équipe qui a offert de très belles prestations en Ligue des Champions. Il s’agit d’une équipe très dangereuse, et nous savons que leur stade sera bouillant. Nous sommes habitués, néanmoins, à jouer dans de telles ambiances, et conscients de nos qualités. Nous y croyons » a-t-il affirmé dans les colonnes du Scottish Sun. Un état d’esprit conquérant auquel se joint Andrea Pirlo, double vainqueur de la C1 avec le Milan AC. « S’ils veulent jouer au football, nous jouerons au football, s’ils veulent combattre, nous sommes prêts pour la bataille » a assuré le milieu de terrain.

La bataille, c’est aussi un mot qui attise les ardeurs d’Antonio Conte. Le coach de la Juventus va aujourd’hui découvrir les joies de la Ligue des Champions sur le banc de touche puisque, pendant toutes les phases de poules, il était encore suspendu dans le cadre de l’affaire Calcioscommesse. Pour la première fois sur la scène européenne, il va donc pouvoir venir s’asseoir sur le bord du terrain et encourager les siens. En attendant de goûter aux joies de la C1, le coach a encore quelques heures pour composer son équipe. Samedi, Mirko Vucinic, buteur face à la Forentina, était sorti sur blessure. Rien de grave, heureusement, le Monténégrin pourra bien tenir sa place, ce soir. Il sera très vraisemblablement associé à Matri, buteur retrouvé depuis le début de l’année 2013 (3 buts lors de ses 3 derniers matches de Serie A). Pour le reste, à priori, du classique : du Pirlo, du Vidal, du Marchisio, du Barzagli, du Lichtsteiner, du Buffon. Bref, des hommes forts prêts à montrer la voix. Aucun club italien n’a jamais gagné au Celtic Park. A Conte et ses hommes de réécrire l’histoire.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 65 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12