Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

La Juve toujours là-haut, Milan fait un pas en arrière

La mauvaise opération de la journée est clairement pour l'AC Milan, ridiculisé par le Genoa, et désormais pris en sandwich entre Naples et la Lazio. Sinon, l'Inter s'offre enfin une victoire, dans une soirée marquée par les pluies et les répercussions du séisme qui avait eu lieu plus tôt dans la journée.

Modififié

L'équipe de la journée : la Lazio


Tout le monde parle de la Roma, de sa course-poursuite avec la Juve, de son statut de seul rival crédible, et de sa belle série en cours de quatre victoires d'affilée. Pas mal. Mais les ragazzi de la Lazio et leur maillot bleu ciel ont rappelé à tout le monde que la Ville Éternelle avait deux clubs, et que cette saison, il faudrait aussi compter avec eux. Une victoire tonitruante face à Cagliari (4-1), pour se placer au classement à une jolie place de morfal prêt à profiter du moindre faux pas du leader pour grimper plus haut. Avec en prime un Ciro Immobile intenable, encore auteur d'un doublé hier soir, et qui vient de planter six buts lors des quatre derniers matchs de Serie A. Deux ans après leur dernier podium, et après une saison à manger du pain noir, les Romains se mettent un cinquième match consécutif sans défaite dans la poche. Et ce week-end, la Lazio affronte Sassuolo, à qui les équipes romaines réussissent mal, puisque les Neroverdi viennent de prendre un uppercut à domicile face à la Roma.

L'analyse définitive : la Juventus a du coffre


Buffon a envie de se reposer avant le gros morceau de ce week-end et le match face à Naples ? Dybala et Pjaca sont à la Croix Rouge ? Mandžukić n'a plus marqué depuis plus de 750 minutes ? La Sampdoria est toute guillerette depuis qu'elle a remporté le derby de Gênes ? Et alors ? Les Turinois ont canardé tous les oiseaux de mauvais augure, et avec la manière. Avec Neto dans les cages, la Juve a laminé la Samp, Mandžukić a ouvert le score en moins de cinq minutes, se souvenant ainsi de ce que ça fait de marquer un but, et Chiellini s'est amusé à marquer un doublé. Plus impressionnant encore, Pjanić l'esthète, l'adepte du coup franc qui fait frissonner et du ballon caressé comme une épouse, a changé ses habitudes en marquant un but horrible après un cafouillage un peu vilain. Toujours à portée de tir de la Roma, avec deux petits points d'avance, la Juve s'est remobilisée après son faux pas milanais et s'avance d'un pas lourd vers la prochaine journée. Les Napolitains, qui se préparent à affronter le Juventus Stadium samedi, sont prévenus.

Le joueur de la journée : Mauro Icardi


Aux dernières nouvelles, Icardi était haï par les supporters de l'Inter après une autobiographie dans laquelle il promettait d'appeler des amis des ghettos argentins pour en abattre quelques dizaines, et il ne pouvait plus faire un pas à San Siro sans voir des banderoles l'insultant violemment un peu partout. Hier, il a montré que s'il était bel et bien une tête de con, il n'en restait pas moins un très bon footballeur, sans doute le meilleur de l'Inter à l'heure actuelle. Lors du match face au Torino, Icardi retrouvait également Maxi López, dont il avait volé la femme. Une soirée de gala en somme, déterminante pour un Inter Milan à la rue, et qu'Icardi a parfaitement maîtrisée en inscrivant un doublé, dont le but de la victoire sur un joli mouvement à deux minutes de la fin. Et pour le féliciter, Handanovič lui a même offert la bonne vieille vanne du ballon jeté dans le dos. Gros farceur, va.

Vous avez raté Genoa - Milan , et vous n'auriez pas dû


Le Genoa était sorti défait du derby face à la Samp, et scotché à une vilaine douzième place. L'AC Milan, lui, s'était pavané en battant la Juve et en montant sur le podium. Encore plus fou, en cas de victoire lors de ce match d'ouverture de la 10e journée, les Milanais auraient pris la première place provisoire. Mais le Stadio Luigi Ferraris est piégeur, et les jambes de feu de Tomás Rincón étaient là pour rendre fous les Rossoneri dès les premières minutes. Le Vénézuélien offre l'ouverture du score à Ninković au bout de dix minutes, les Milanais s'activent, mais sans être bons à rien, à part à s'énerver et à prendre des cartons rouges bêtement – coucou Paletta –, et c'est tout un rêve qui part en fumée. Le score est puissant, 3-0, et aurait même pu être encore plus vilain tant les Grifoni avaient envie de continuer à marquer à la fin du match. La tuile pour Milan, qui descend de la boîte au profit du Napoli. Quant au Genoa, il profite de la vague pour poser son logo rouge et bleu à la septième place du championnat.

Les actions du week-end


- Un craquage dans les règles de l'art pour Joe Hart, dont les mains moites offrent le but à Icardi :


- Fiorentina-Crotone, une belle affiche de la saison italienne de water polo :


Gabriel Paletta tournera dans le remake de Ong Bak :


- Kucka a marqué pour le Genoa, comme à la belle époque. Problème, il joue aujourd'hui à Milan, et c'était un CSC :


Le sauvetage de folie du Frenchy Grégoire Defrel. Ils sont là, les gars de Meudon !


Après s'être sévèrement tordu le genou, Florenzi est sorti sur civière. Qu'on ne les aime pas, ces images...

Ils ont dit :


Cuadrado, avant le match face à la Sampdoria : « C'est une test pour notre maturité. » Avec une victoire 4-1, le contrôle s'est plutôt bien passé. En même temps, qui pour douter de la maturité de la Vieille Dame ?

Mauro Baldissoni, directeur général de la Roma : « La pression doit être une motivation, pas un alibi. » Encore un qui chope ses punchlines dans des mauvais films d'action pour encourager ses joueurs.

Frank de Boer, qui danse sur un fil depuis quelques semaines, et qui a une excuse toute trouvée : « Je n'ai pas eu de pré-saison, j'ai dû faire des tentatives lors de matchs de championnat. » Mercredi soir, il est au moins rentré chez lui avec le sourire.

Massimo Ambrosini est formel, « l'AC Milan ne peut pas gagner le Scudetto » . Avec un lot de consolation malgré tout : « Mais il peut avoir une place pour la Ligue des champions. »


Roberto De Zerbi, coach de Palerme : « Je ne changerai pas mon style de jeu. » Quand on est avant-dernier du classement, c'est pourtant le genre d'initiative qu'on peut éventuellement prendre.

Et sinon


L'AS Roma ne compte pas exercer son option d'achat sur Vermaelen. Le Belge reviendra donc au FC Barcelona à la fin de son prêt.

La blessure au péroné de Pjaca est plus grave que prévue. Pas de durée d'absence connue pour l'instant, mais pas mal d'inquiétude pour le Croate. Dybala aussi est toujours à l'infirmerie.

- Des secousses consécutives au séisme – magnitude 6 – qui avait frappé le centre de l'Italie dans l'après-midi de mercredi ont été ressenties au Stadio Olimpico de Rome, pendant le match de la Lazio. La rencontre Pescara-Atalanta a carrément été interrompue pour les mêmes raisons.

- Mino Raiola s'est mis 27 millions d'euros dans les fouilles sur le transfert de Pogba. Un million de plus que le budget de Guingamp.

Francesco Totti n'est entré qu'en fin de match, pour remplacer Florenzi blessé. Il ne fallait pas trop brusquer Il Capitano, un peu fatigué après son passage dans le Secret Story italien :

La stat inutile


24. En première mi-temps, Naples a tiré 24 fois, record de la saison. Pour ne pas réussir à marquer...

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Une amende de 2250 euros pour Lampard 8 il y a 10 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    il y a 10 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 il y a 11 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28