Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-AC Milan (2-1)

La Juve sur son 31

Vainqueur de l'AC Milan grâce à un penalty de Dybala à la dernière seconde, la Juventus remporte son 31e succès de suite à domicile.

Modififié

Juventus 2-1 AC Milan

Buts : Benatia (30e), Dybala (90+7) pour la Juve // Bacca (43e) pour Milan

La rentrée aux vestiaires est mouvementée, les joueurs du Milan furibonds, Montella agacé, même Galliani est descendu des tribunes. « Vergogna » est hurlé plusieurs fois. En cause, un penalty concédé à la toute dernière seconde, alors que les Rossoneri tenaient le point du match nul. Le centre de Lichtsteiner touche visiblement le bras de De Sciglio, une action signalée par le juge de surface Doveri très bien placé. Dybala ne tremble pas et permet à la Juve de remporter son 31e succès de rang en son antre (2-1). Dans ce même match, Bacca a inscrit un but hors jeu et Dybala a été accroché dans la surface, mais l'histoire ne retiendra probablement que cette dernière action. Bienvenue dans le monde des post-vérités du football italien.

Le hold-up du Milan


17 points d’écart au coup d’envoi entre deux formations qui ne jouent plus dans la même cour depuis bien longtemps malheureusement. Et 17 points qui en paraissent le double tant la Juve écrase le Milan durant la première demi-heure de jeu. Cuadrado suspendu, Allegri conserve son 4-2-3-1 et monte Alves d’un cran, tandis que Montella doit se passer de Suso pas tout à fait remis. Ocampos est ainsi titularisé, tout comme Zapata sur le flanc droit de la défense pour contenir Pjaca. En trente minutes, les Bianconeri tirent pas moins de onze fois, Donnarumma repousse des tentatives de Pjaca, Higuaín et surtout de Dybala, intenable (et accroché dans la surface par Zapata), tandis que ses défenseurs dévient plusieurs tentatives en corner. Pour une fois, la qualité de jeu est au rendez-vous côté turinois, ça joue vite, ça combine et tout ceci dans des petits espaces. Totalement dépassés, les Rossoneri n’y comprennent rien, encore moins sur l’ouverture du score. Benatia jaillit au milieu de terrain, et transmet la sphère à Dani Alves qui échange avec Dybala. Le Brésilien centre au-dessus de la défense pour le Marocain. Contrôle poitrine, rebond, frappe à bout portant. Digne conclusion d’un début de match ébouriffant. Or, à sa première intrusion dans la surface adverse, le Milan égalise grâce à une remontée de balle de Deulofeu conclue par Bacca, légèrement hors jeu. Allegri l'avait prévenu en conférence de presse, le Diable ne sort jamais de son match.

Gigio fait du Gigi ou... peut-être bien du Gigio


Les Juventini sont ainsi remontés à bloc et reviennent sur le terrain plusieurs minutes avant le début de la seconde période avec un nouvel entrant, Lichtsteiner à la place de Barzagli. Le Suisse a pour mission d’aspirer dans son sillage ce Deulofeu qui inquiète à chacune de ses prises de balle. C’est Pjanić qui lance le nouvel abordage, mais son coup franc est trop axial, « Gigione » sort ensuite un tir de Khedira après un coup de billard, et Pjaca ne cadre pas une offrande de la défense adverse. Touché à la cuisse, Bacca sort dès la 53e et Kucka prend sa place, Ocampos passant en faux 9, et prend un jaune pour un geste d’humeur sur Bonucci. Donnarumma continue et dévie sur la transversale une frappe fuyante de Pjanić, et un triple une-deux Higuaín-Dybala méritait meilleur sort. Mais attention, à chacune de leurs offensives, les visiteurs se rapprochent dangereusement des buts de Buffon, trop expérimenté pour ne pas rester constamment sur le qui-vive. Comme son futur et digne successeur qui poursuit son show, cette fois sur une frappe violente de Khedira et une bicyclette d'Higuaín, ses huitième et neuvième parades d'une soirée qui en fait pour de bon – et à dix-huit ans à peine – un des tout meilleurs gardiens au monde. La dixième sera sur Pipita, quelques secondes avant le péno sifflé. Il n'y aura pas de onzième.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 48
    Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22