En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Juventus-FC Porto (1-0)

La Juve reprend un doigt de Porto

Victorieuse 2-0 à l’aller, la Juve a tranquillement géré le match retour et s’est contentée d’un penalty de Dybala pour confirmer sa qualification en quarts de finale. Réduit à 10 avant la pause comme il y a trois semaines, Porto n’aura pratiquement jamais été dangereux sur l'ensemble des deux matchs.

Modififié

Juventus 1-0 FC Porto

But : Dybala (41e) pour la Juventus

Il a pourtant tout fait pour faire passer son intervention pour un geste défensif maladroit, mais l’arbitre n’y a pas cru. En sautant n’importe comment avec les bras décollés du corps, Maxi Pereira effectue pratiquement une seconde parade sur la tentative d'Higuaín après que Casillas a repoussé une tête d’Alex Sandro à la suite d’un corner. Penalty et rouge direct. Indiscutable le premier, moins le second. Comme face au Milan vendredi soir, Dybala ne tremble pas. Il manque quatre minutes avant la pause et la Juve met sa qualification « dans un coffre-fort » , comme le dit l’expression italienne. Cela fait 3-0 sur l’ensemble des deux matchs et une qualif en quarts sans souffrir, or les 113 minutes sur 180 passées en supériorité numérique n’ont pas permis d’en dire beaucoup plus sur les chances de victoire finale des Bianconeri.

Buffon vs Casillas : acte 19


Un gardien Super Saiyan, voilà ce que serait le fils né de l’union d'Iker et Gigi, parce qu’ils vont finir par nous en faire un à force de se câliner avant chaque début de match. On ne se lassera jamais des embrassades entre joueurs légendaires, hein, mais ça commence à être suspect. Vainqueur 2-0 à l’aller – et jamais éliminée en 36 antécédents après avoir remporté la première manche à l’extérieur –, la Juve peut se permettre de faire légèrement tourner avec les titularisations de Benatia, Marchisio et Dani Alves, mais avec les joueurs cinq étoiles devant. Côté Porto, pour un Mexicain qui sort (Herrera convalescent), un autre entre, puisque Layún supplée Telles, expulsé à l’aller.

Forts de leur avantage de deux buts, les Turinois n’ont aucune intention de se faire du mal, le problème, c’est que Porto non plus. L’ennui l’emporte lors des vingt premières minutes hormis un Dybala remuant entre les lignes (et qui s’illustrera aussi par un joli retour défensif), mais imprécis. Buffon capte tranquillement une velléité de Soares à la 10e, la seule tentative cadrée (sur un total de 3) des Dragons lors des 45 premières minutes. La Vieille Dame décide ensuite de hausser le rythme, mais ça passe surtout par des centres provenant d’un flanc droit squatté par la Joya, Cuadrado et Alves. L’un d’entre eux finit sur la tête de Mandžukić dont la tentative n’inquiète pas Casillas, les deux autres sont dégagés par un Marcano attentif. L’ouverture du score concluant finalement cette légère montée en pression.

La Juve s’en contente


Pjaca et Boly entrés en jeu respectivement pour Cuadrado et André Silva, le match reprend sur les chapeaux de roue avec le portier espagnol qui évite un csc de Danilo, puis, sur l’action suivante, Benatia glisse et laisse le champ libre à Soares, mais le Brésilien loupe son face-à-face avec Buffon et ne cadre même pas. Espirito Santo (amen !) a décidé de réorganiser ses troupes en 4-3-2, mais hormis deux contre-attaques intéressantes, la Juve n’est pas inquiétée et monopolise encore plus le ballon. Servi par une talonnade/aile de pigeon de Mandžukić, Pjaca passe près du 2-0, mais sa demi-volée n’est pas cadrée.


Idem pour Pipita, qui réussit à se mettre en position de frappe dans un mouchoir de poche. Sans succès. Pas du genre à tirer sur l’ambulance, la Vieille Dame en profite donc pour réviser ses gammes, mais sans forcer et s’expose ainsi à une égalisation qui aurait pour seule incidence de plomber légèrement son coefficient UEFA. Entré en jeu, Jota tente de jouer les trouble-fête avec un petit piqué dans le petit filet et une frappe lointaine et trop axiale, mais rien n'y fait, Porto quitte la Ligue des champions en s'étant tiré deux balles dans le pied, et la Vecchia Signora ne s'est pas privée d'en profiter.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88