1. //
  2. // 13e journée

La Juve reprend le pouvoir

En allant s'imposer 2-0 sur la pelouse de Livourne, la Juve prend pour la première fois les commandes de la Serie A, en attendant évidemment le match de la Roma demain soir. Suprise à Udine, où la Fiorentina est battue 1-0. Lorik Cana permet à la Lazio d'accrocher le nul à la 94e minute sur la pelouse de la Sampdoria.

Modififié
0 14
La Roma n'a qu'à bien se tenir. Pour la première fois de la saison, les coéquipiers de Francesco Totti vont passer une nuit sans être leaders de Serie A. La faute à une Juventus redevenue irrésistible depuis la gifle reçue à Florence, en octobre dernier. Depuis, les Bianconeri ont enchaîné cinq victoires en championnat, sans encaisser le moindre but, et peuvent ainsi célébrer leur retour sur le trône d'Italie. Aujourd'hui, les Turinois sont allés s'imposer 2-0 sur le terrain de Livourne, grâce à des buts de ses deux avants-centres, Llorente et Tévez. L'ironie, c'est que la Juve récupère son bien là même où la Roma, lors de la première journée de championnat, avait entamé sa folle série de dix victoires consécutives. Et sur le même score de 2-0, qui plus est. Un succès mérité pour les joueurs d'Antonio Conte, qui n'ont pas disputé le meilleur match de leur saison, mais qui n'ont pas non plus couru de grands risques. Après une première période sans la moindre émotion, les Bianconeri ont appuyé sur l'accélérateur dès l'entame de la deuxième mi-temps avec, comme toujours, un Paul Pogba version XXL.

Livourne a résisté, résisté, résisté encore, mais a fini par flancher juste après l'heure de jeu. C'est Llorente qui, d'une reprise du droit, débloque la situation, inscrivant ainsi son troisième but lors des trois derniers matchs de la Juve. Après l'ouverture du score, tout est devenu plus simple pour la Vieille Dame, qui a pu dérouler son jeu. Le deuxième pion est arrivé peu de temps après, encore sur un gros travail de Llorente, qui décale Tévez, dont la frappe ne laisse aucune chance à Bardi. L'Espagnol est, clairement, l'homme du match coté turinois. À 2-0, Conte peut faire tourner en vue du match de Ligue des champions contre Copenhague, et fait entrer Vučinić. Mais c'est le défenseur de Livourne, Coda, qui est tout proche d'inscrire le troisième but, contre son camp. Cela aurait été un score lourd pour un promu généreux, mais largement en dessous de son adversaire du jour. La Juve s'impose 2-0, et prend donc provisoirement deux points d'avance sur la Roma, qui reçoit demain soir Cagliari. Un match qui, tout à coup, prend une toute autre dimension.

La tête de Heurtaux, les pigeons de Gênes

La défaite du Napoli, hier soir, pouvait faire les affaires de la Fiorentina. La formation viola se déplaçait cet après-midi sur la pelouse de l'Udinese, avec la possibilité de revenir à un petit point des Napolitains. Raté. L'équipe de Montella a très probablement réalisé le plus mauvais match de sa saison, et s'incline 1-0 face aux potes de Di Natale. La rencontre a été décidée à la 37e minute par l'ancien Caennais Thomas Heurtaux, venu placer un coup de tête parfait sur coup franc. Avant cela, c'est pourtant la Fiorentina qui avait eu les meilleures occasions. Juste avant l'ouverture du score, les Florentins ont notamment eu deux grosses opportunités pour prendre l'avantage, d'abord par Cuadrado, puis par Aquilani. Les deux ont buté sur un impeccable Brkić. En seconde période, les joueurs de Montella ont littéralement disparu du terrain. L'Udinese a dominé l'intégralité des 45 dernières minutes, se créant des occasions par Di Natale et Muriel. En fin de rencontre, c'est même un nouvel entrant, Widmer, qui a incroyablement manqué la balle de 2-0, sur un service parfait de Bruno Fernandes. Cette défaite est un vrai coup d'arrêt pour la Fiorentina, qui laisse la Juve s'envoler, et qui risque de voir l'Inter prendre quatre points d'avance, ce soir. En revanche, pour l'Udinese, c'est une bonne affaire. Les Frioulans remontent à la 11e position, et s'éloignent des zones marécageuses.

Un marécage. C'est à peu près à cela que ressemblait la pelouse du stadio Luigi Ferraris de Gênes, cet après-midi, pour le match entre la Sampdoria et la Lazio. Une pelouse horrible sur laquelle ont évolué, pendant 94 minutes, 22 joueurs et une cinquantaine de pigeons, pas franchement dérangés par le fait qu'un match de foot était en train de se dérouler. Sur le terrain, le spectacle n'a pas été au rendez-vous non plus. Génois et Laziali ont offert une prestation déplorable, d'un niveau presque indigne de la Serie A. Réduits à 10 à la 46e minute suite à l'expulsion de Krstičić, les joueurs de Mihajlović (dont c'était aujourd'hui le baptême sur le banc de la Samp) ont pourtant réussi à prendre l'avantage sur un but gag de Soriano, qui a poussé le ballon au fond des filets après une passe décisive de la barre transversale. La Lazio, privée de Klose, n'a strictement rien fait pour revenir dans le match. Sa seule occasion : un tir sur le poteau de Perea, qui n'aurait même pas dû avoir lieu, puisque le Colombien était hors-jeu de trois mètres. On se dirigeait donc vers une victoire logique de la Samp lorsqu'à la 94e minute, Lorik Cana a surgi de nulle part. Servi par Floccari, l'ancien Marseillais s'offre un slalom d'avant-centre et ponctue son action par une frappe croisée parfaite. 1-1. Un nul cruel pour la Samp, miraculeux pour la Lazio. Mais pour les deux coachs, une même certitude : il y a beaucoup, beaucoup de taf en prévision.

Sassuolo, l'équipe en forme

Un prêté pour un rendu. Il y a deux semaines, en allant égaliser à la dernière minute sur la pelouse de la Roma, Sassuolo avait rendu heureux les supporters de la Lazio. Cette fois, c'est la Lazio, en égalisant à la dernière minute sur la pelouse de la Sampdoria, qui fait bondir de joie les tifosi de Sassuolo. Car le promu, qui s'est imposé 2-0 contre l'Atalanta, prend ainsi deux points d'avance sur la zone de relégation, pour la première fois de la saison. Le succès obtenu contre l'Atalanta est en tout cas amplement mérité, même si Eusebio Di Francesco peut largement remercier son gardien, Pegolo. En début de seconde période (rien à signaler lors des 45 premières minutes), il a tout simplement été prodigieux sur des tentatives de Denis et de Moralez. Des parades qui, dans la foulée, ont permis à Sassuolo de prendre l'avantage par Simone Zaza. Zaza d'abord, Berardi ensuite. La plus jeune doublette d'attaque de la Serie A a frappé, laissant l'Atalanta K.O. debout. Denis a bien tenté de relancer les débats, mais Pegolo s'est encore opposé. Sept points pris lors des trois dernières journées : Sassuolo a définitivement lancé sa saison. Et ce n'était pas gagné, après le 7-0 encaissé il y a deux mois contre l'Inter.

Enfin, dans le dernier match de la journée, le Torino a régalé face à Catane. Un succès 4-1 net et sans bavure, avec notamment un doublé d'El Kaddouri, homme du match, et auteur de ses deux premiers buts en Serie A. Catane ne donne pas suite à la victoire obtenue il y a quinze jours face à l'Udinese, et concède là sa septième défaite en autant de déplacements cette saison. L'équipe de De Canio retombe ce soir à la dernière place du classement. Triste. En revanche, pour le Toro, tout va bien. Les Turinois ont rapidement pris l'avantage par Immobile, et n'ont jamais été inquiétés par des Siciliens qui ne se sont réveillés qu'après le deuxième but piémontais, inscrit par El Kaddouri. Leto a réduit l'écart, mais Moretti a rapidement permis au Toro de reprendre deux buts d'avance, avant qu'El Kaddouri, encore, ne tue définitivement tout suspense. 4-1, le Torino vient tranquillement s'installer dans le ventre mou du classement. Pour Catane, en revanche, la situation est très compliquée. Et le changement d'entraîneur ne semble pas provoquer l'effet escompté. Pour l'instant, du moins.

Les résultats :

Chievo 0-1
Lazarević 92'

Milan - Genoa 1-1
Kaká 4' / Gilardino 8'

Napoli - Parma 0-1
Cassano 80'

Livorno - Juventus 0-2
Llorente 63', Tévez 75'

Sampdoria - Lazio 1-1
Soriano 67' / Cana 94'

Sassuolo - Atalanta 2-0
Zaza 64', Berardi 67'

Torino - Catania 4-1
Immobile 10', El Kaddouri 34' et 61', Moretti 59' / Leto 50'

Udinese - Fiorentina 1-0
Heurtaux 67'

Bologna - Inter, ce soir, 20h45
Roma - Cagliari, lundi soir, 20h45

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

la saison du Napoli en championnat vient de se terminer..
Vucinic il est blessé en ce moment?
nininho
Message posté par Ibath
Vucinic il est blessé en ce moment?


Il revient de blessure. Il a joué les 10 dernières minutes.
anigolemagicien
J'espère qu'il continuera comme ça Llorente, vraiment un bon joueur de foot, il va aller la chercher sa place pour la coupe du monde !
Vraiment Sassuolo ça fait plaisir, ils vont en taper quelques uns.
Autrement, Buffon a eu un 500ème match de Serie A tranquillou.
Message posté par Trap
Vraiment Sassuolo ça fait plaisir, ils vont en taper quelques uns.


Et encore Zaza et cette perle de Berardi, le turfu de la Juve
Note : 1
Message posté par Trap
Autrement, Buffon a eu un 500ème match de Serie A tranquillou.


Pour dire : jusqu'à la fin du match, j'ai cru qu'il ne toucherait pas le ballon autrement qu'avec le pied sur des passes en retrait.

Sinon il est pas mal le nouveau défenseur central de la Juve. C'est marrant, il me rappelle quelqu'un.
Message posté par Ale10


Et encore Zaza et cette perle de Berardi, le turfu de la Juve


Sans parler des deux passes décisives de Luca Marrone!!
Message posté par Ale10


Et encore Zaza et cette perle de Berardi, le turfu de la Juve


Et sauf erreur sur 2 passes de Marrone.

@Re_David, si Buffon a besoin d'être remplacé, il pourrait peut-être s'y coller non ?
cerveau-gauche Niveau : Loisir
LLorente magnifique sur les 2 buts
Le but égalisateur de la lazio m'en a vaguement rappelé un autre, en automne 1993, qui fit pleurer un stade entier teinté de bleu; si la dynamique de la phase n'est pas tout à fait conforme; la rapidité de la manoeuvre et le timing où elle se déroule m'a aussitôt fait penser à kostadinov...allez savoir pourquoi.
laudrup all night Niveau : Loisir
Bon, Rudy, il faut viser 36 v / 2 n / 0 d, si tu veux battre la Juve...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
On n'arrête plus le LOSC
0 14