1. //
  2. //
  3. // Lazio-Juventus (0-2)

La Juve profite des faiblesses de la Lazio

Sans forcer, la Juventus vient s’imposer sur la pelouse d’une Lazio en pleine crise (0-2). Paulo Dybala a inscrit un but magnifique, mais les Bianconeri ont surtout su mettre à profit les faiblesses des Laziali pour empocher leur cinquième victoire consécutive.

Modififié
553 63

SS Lazio 0-2 Juventus Turin

Buts : Gentiletti (CSC, 7e) et Dybala (32e)

Un centre mal repoussé par Mauricio, Dybala qui traîne par là et envoie un centre puissant vers Mandžukić. Qui n’a même pas besoin de s’employer, puisque Gentiletti trompe lui-même Marchetti. La Lazio a bien attaqué la rencontre, elle se fait surprendre sur un malentendu, dès la 7e minute. Pis, les Laziali poussent pour revenir pendant vingt-cinq minutes, mais c’est voué à l’échec. Mauricio dégage mal un nouveau ballon, Mandžukić transmet à Dybala qui réussit un génial enchaînement pour doubler la mise et assurer une cinquième victoire consécutive aux Bianconeri. Le football est un sport cruel et il l’est souvent d’autant plus quand on se trouve dans une situation compliquée. La Lazio et sa charnière catastrophique pourront en témoigner. De son côté, la Juve revient provisoirement à hauteur de la Roma au classement.

Mauricio se rate, Dybala régale


Pourtant, la Lazio prend vraiment le match par le bon bout. Le pressing des hommes de Stefano Pioli est intense et étouffe la Juve. C’est même Candreva qui envoie la première frappe, à côté des cages de Buffon (5e). Mais voilà, comme très souvent quand tout va mal, il suffit d’un rien... Enfin d’un rien, pas vraiment, car si la réussite de la Juve est maximale, son ouverture du score doit aussi beaucoup aux erreurs du duo Mauricio-Gentiletti (0-1, 7e). La charnière laziale coupable sur le but continue d’ailleurs de prendre le bouillon face à Dybala.

Pour rappel, le solide Stefan de Vrij, opéré au genou en novembre, devrait manquer à l’appel au moins jusqu’au mois de mars. Ça risque d’être très long. Les Biancolesti reprennent toutefois des couleurs au fil des minutes. C’est brouillon, mais la Lazio y met au moins du cœur. Sauf que Mauricio rate une nouvelle relance, et que Dybala ne pardonne pas, avec un enchaînement de très haut niveau (0-2, 32e). Sublime, et ce n’est pas le dernier quart d’heure toujours aussi brouillon réalisé par les Laziali qui leur permettra de revenir. Radu peut même s’estimer heureux de n’écoper que d’un jaune avant la pause pour une grossière faute sur Lichtsteiner.

La Juve gère face à une inquiétante Lazio


Stefano Pioli opte pour deux changements dès la reprise : out Kishna et Candreva, in Keita et Felipe Anderson. Ça ne change pas grand-chose. D’autant que Luca Banti, l’arbitre de la rencontre, oublie une légère faute « sifflable » de Barzagli sur Radu, dans la surface de réparation ou au moins à l’extrême limite. Quand ça ne veut pas... En attendant un bon contre, la Juve a décidé de laisser le ballon à la Lazio. Qui ne sait de toute façon pas trop quoi en faire. Résultat, la seconde mi-temps est bien ennuyeuse, encore plus dans un stadio Olimpico aphone.

Le niveau affiché par la Lazio est franchement inquiétant. À l’image de Milinković-Savić qui manquent carrément le ballon sur une remise de Felipe Anderson. La dernière demi-heure sera ainsi sans grand intérêt malgré quelques timides tentatives romaines. Claudio Marchisio n’a toujours pas perdu avec la Juve cette saison, les Bianconeri empochent leur cinquième victoire consécutive en Serie A et prolongent leur invincibilité à l’Olimpico face à la Lazio à 13 années. Un chiffre qui risque fort de porter malheur à Stefano Pioli qui vit peut-être ses dernières heures sur le banc laziale. Pas sûr pourtant qu’il soit vraiment le principal responsable des difficultés actuelles. Par Eric Marinelli
Modifié

Dans cet article

"Paulo Dybala, le milieu de la Juventus Turin, a inscrit un but splendide face à la Lazio Rome"

Merde je pensais qu'il était arrière gauche.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
553 63