Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

La Juve poignarde la Samp, le Napoli tient son cap

Service minimum pour la Juve, qui s'est imposée sans trop se fatiguer face à une Sampdoria courageuse, mais trop limitée offensivement. Naples a fait le boulot contre Empoli, tandis que la Fiorentina a encore dû s'en remettre à son buteur talisman, Nikola Kalinić, pour l'emporter dans les derniers instants sur la pelouse de Crotone.

Modififié

Empoli 2-3 Naples

Buts : El-Kaddouri (70e), Maccarone (82e, sp) pour Empoli // Insigne (19e et 38e, sp) et Mertens (24e) pour Naples

Comme un air de déjà-vu. La semaine dernière, le Napoli s'était imposé sans forcer face à Crotone grâce à deux pions de Lorenzo Insigne et une réalisation de Dries Mertens. Ce dimanche, les hommes de Sarri pensent, dans un premier temps, s'offrir un remake quasi identique, avec un nouveau doublé d'Insigne. L'Italien profite d'un mauvais renvoi de la défense d'Empoli pour inscrire un plat du pied dans la surface avant de transformer un penalty peu avant la mi-temps. Entre-temps, c'est son pote Mertens qui s'était illustré après avoir planté un coup franc splendide aux 25 mètres. Scénario pépère pour les Partenopei, qui vont cependant se faire une petite frayeur en seconde période. C'est un ancien Napolitain, Omar El Kaddouri, qui réduit d'abord le score pour Empoli via un coup franc vicieux. Puis Maccarone profite d'une faute de Ghoulam dans la surface pour inscrire un second pion pour les siens sur penalty. Une réaction d’orgueil trop tardive de la part des Azzurri. Naples s'impose et chipe provisoirement la seconde place de la Serie A à la Roma, qui reçoit Sassuolo ce soir à l'Olimpico.


Sampdoria 0-1 Juventus

But : Cuadrado (7e) pour la Juventus

Mettre provisoirement de côté les étoiles de la C1 et le FC Barcelone, futur adversaire des Turinois en quarts de finale de la compétition, pour revenir sur terre et aux bonnes vieilles luttes nationales de la Serie A. L'objectif est clair pour la Vieille Dame, qui envoie la sauce d'entrée. Dès la septième minute, Asamoah balance un centre téléguidé sur la touffe de Jackson Five de Juan Cuadrado, qui place une tête puissante dans la lulu de Puggioni. La Samp ne voit plus le cuir et ne doit son salut qu'à deux arrêts splendides de Puggioni, qui détourne deux tentatives à bout portant de Mandžukić puis d'Higuaín. La sortie de Dybala sur blessure semble ensuite rebattre les cartes et les Génois revoient le jour grâce aux percées de Muriel et aux inspirations de Quagliarella. Le match sera malheureusement beaucoup plus haché et fermé dans le second acte. La Juve contrôle sans trop se fatiguer tandis que la Samp, volontaire, mais maladroite devant, reste impuissante face au mur bianconero. Sans forcer leur talent, les hommes d'Allegri s'imposent et signent leur deuxième succès de la semaine après leur victoire contre Porto en C1 mardi (1-0).


Bologne 4-1 Chievo Verone

Buts : Verdi (61e), Džemaili (72e et 90e) et Di Francesco (90e+3) pour Bologne // Castro (41e) pour le Chievo

Un match sans émotion ni rythme, jusqu'à ce qu'un gros cafouillage ne mette le cuir dans les pieds de Lucas Castro. L'Argentin conclut ensuite à bout portant, d'une pichenette astucieuse qui trompe aisément Da Costa, le portier de Bologne. Dur pour les Rossoblù, qui haussent leur niveau de jeu et finissent par égaliser par Simone Verdi, qui, bien servi par Krejčí, conclut en puissance dans les seize mètres. Les hommes de Roberto Donadoni ont repris la main sur la rencontre et doublent logiquement la mise par Džemaili, qui coupe de la tête un centre impeccable de Di Francesco. Le Suisse y va même de son doublé en étant à la conclusion d'un contre d'école en fin de match. Di Francesco conclut le festival des siens d'une frappe précise dans la surface. Succès tranquille pour Bologne, solidement installé dans le ventre mou de la Serie A.


Crotone 0-1 Fiorentina

But : Kalinić (90e+2) pour la Fiorentina

Forcée d'attendre la 94e minute la semaine dernière pour l'emporter face à Cagliari, la Viola met le turbo d'entrée face à Crotone. Mais ni Kalinić, Tello ou Iličić, qui allument plusieurs mèches dans la surface calabraise, ne parviennent à trouver la faille en première période. Scénario identique dans le second acte, où Kalinić se heurte encore à Cordaz, le portier de Crotone, très en jambes aujourd'hui. Ce qui n’empêche pas le Croate de s’entêter face au but adverse. Sage décision. Le buteur talisman de la Viola, lancé par Saponara, s'en va inscrire dans le temps additionnel son 15e caramel de la saison, d'un lob astucieux. Succès déterminant pour la Fiorentina, qui peut encore rêver de Ligue Europa.


Cagliari 0-0 Lazio



Cinq victoires de suite en championnat, une quatrième place en Serie A et un récent succès en Coppa face à la Roma : les fans laziali sont sur leur petit nuage depuis un bon bout de temps. Ce qui n'est pas forcément le cas de leurs joueurs ce dimanche après-midi, qui pédalent un peu trop dans la semoule pour inquiéter la défense de Cagliari. Heureusement pour les tifosi des deux équipes, la rencontre monte lentement en puissance. La Lazio allume quelques mèches par Felipe Anderson, tandis que Cagliari répond par des tentatives de Padoin et João Pedro. Insuffisant pour briser la glace. Fin de série pour la Lazio, qui reste néanmoins dans le top 5 de la Serie A.


Atalanta Bergame 3-0 Pescara

Buts : Gómez (14e et 90e+3) et Grassi (69e) pour l'Atalanta

Humiliée par l'Inter sept à un la semaine dernière, la Dea s'est consolée en tabassant le dernier de la classe. Pescara, toujours lanterne rouge de Serie A, encaisse rapidement un but de Papu Gómez, à la réception d'un centre dévié dans la surface, qui envoie une praline à ras de terre dans les filets de Bizzarri. Dixième pion en Serie A pour le meneur de jeu sampdoriano, qui offre ensuite une passe décisive impeccable que son coéquipier Alberto Grassi conclut de près. Bien servi par Kessié, Gómez triple même la mise pour les siens en toute fin de match. Victoire autoritaire de l'Atalanta, qui se replace dans la course à l'Europe.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 26 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 8 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64 dimanche 12 août Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1
    À lire ensuite
    Arsenal et la crise Wenger