1. //
  2. // 35ème journée

La Juve format champion

Sans trembler, la Juventus est allée s’imposer 4-0 sur la pelouse de Novara. Les Turinois conservent trois points d’avance sur le Milan AC, vainqueur à Sienne (1-4). L’Inter gagne contre le relégué Cesena (2-1) et rejoint la Lazio et le Napoli à la troisième place. Ce soir, Udinese-Lazio.

Modififié
3 5
Elle vole, elle vole, cette Juventus. Elle vole vers le Scudetto, et rien ne semble plus pouvoir l’arrêter. Autoritaires, les bianconeri sont allés chercher sans sourciller leur huitième victoire consécutive sur le terrain de Novara (0-4), grâce à un doublé de Vucinic et des buts de Vidal et Borriello. Huit victoires au cours desquelles les Turinois ont encaissé un seul but (le laziale Mauri). Des chiffres qui en disent long sur la forme actuelle du leader du championnat d’Italie. L’équipe d’Antonio Conte marche sur l’eau, et voit se rapprocher avec toujours plus de certitude ce Scudetto attendu depuis tant d’années. Il reste désormais trois tours. Trois tours à jouer contre Lecce, Cagliari et l’Atalanta. Avec deux succès, la Juve sera sacrée championne d’Italie, indépendamment des résultats du Milan AC. Mieux : la Vieille Dame pourrait même être couronnée dès ce mercredi, si elle s’impose contre Lecce et que Milan perd contre l’Atalanta. Un scénario qui demeure toutefois peu probable.

En effet, si la Juve survole actuellement les débats, le Milan AC ne semble pas intentionné non plus à laisser filer des points. Les Milanais sont partis prendre trois points mérités sur le terrain de Sienne (1-4). Une victoire un peu étrange, au terme d’un match totalement dominé en première période (buts de Cassano et Zlatan en l'espace de trois minutes), et qui a vécu un final étonnant, avec trois buts dans les dix dernières minutes, dont un chef d’œuvre de Nocerino, et le 26ème pion de Zlatan. Trois points séparent donc encore et toujours le leader de son dauphin, alors que la fin approche à grands pas. Il semble désormais difficile que la Juve laisse échapper le titre, même si Milan ne lâchera rien jusqu’au bout. Malheureusement pour eux, la balle est dans le camp d’en face.

55, chiffre d’or

Si la lutte pour le titre fait rage, celle pour la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions est tout simplement passionnante. Hier soir, la Roma et le Napoli se sont séparés sur un score nul (2-2) qui ne fait les affaires ni de l’une, ni de l’autre, et qui permet seulement aux Napolitains de revenir à hauteur de la Lazio. L’occasion était donc belle pour l’Inter de rejoindre également cette troisième position. L’adversaire du jour : Cesena, dernier du classement, officiellement relégué en Serie B depuis mercredi. Logiquement, l’Inter aurait dû s’amuser. Pas du tout. Cesena veut honorer ses derniers matches parmi l’élite, et tient tête aux nerazzurri. Pire : en début de seconde période, les joueurs de Beretta font trembler San Siro en ouvrant le score par Ceccarelli. Heureusement, l’Inter réagit immédiatement et égalise par un joli csc de Von Bergen. Cesena craque mentalement, et cède une nouvelle fois sur un but de Zarate. Une réalisation extrêmement importante, qui permet à l’Inter de rejoindre la Lazio et le Napoli à la troisième place. A trois journées de la fin, les trois équipes comptent toutes 55 points. Et ce soir, l’Udinese, sixième, reçoit la Lazio. Scénario fou : si les Frioulans s’imposent, eux aussi reviendraient à 55 points. Quatre équipes seraient alors à égalité. La Lazio a donc tout intérêt à s’imposer, ou du moins à obtenir le nul, pour conserver sa troisième place en solitaire. Mais dans le Frioul, ce n’est jamais gagné d’avance.

Le Genoa remercie Parme

La troisième lutte palpitante, c’est celle pour le maintien, qui se dispute à distance entre Lecce et le Genoa. Les Génois jouaient ce midi sur la pelouse de Bologne, déjà assuré du maintien. Mais pas question, pour les hommes de Pioli, de ne pas jouer le jeu. Au contraire : les rossoblù ont offert une magnifique prestation, et, au terme d’un match spectaculaire terminé sur le score de 3-2, envoient le Genoa en enfer. De fait, avec un succès cet après-midi contre Parme, Lecce aurait pu enfin sortir de la zone de relégation et y envoyer les pauvres Génois. Mais non. Lecce a un grand cœur et trop de respect pour l’histoire de la Serie A. A domicile, les joueurs des Pouilles se sont inclinés 2-1 (splendide but de Giovinco), et ratent ainsi une énorme occasion d’entrevoir le maintien. Le Genoa, en revanche, ne sait pas comment remercier les Parmesans pour ce coup de pouce involontaire. Attention, toutefois : l’équipe de Gênes ne compte qu’un point d’avance sur la zone rouge, et doit encore jouer Cagliari, l’Udinese et Palerme. Là aussi, comme pour les autres luttes, c’est une affaire qui va se dénouer lors de la dernière journée.

Une autre formation qui n’est pas encore mathématiquement sauvée, c’est la Fiorentina. Après sa victoire contre la Roma, l’équipe viola pensait avoir fait le plus dur. Mais aujourd’hui, rechute. La Fio s’incline à Bergame (2-0), avec notamment un pénalty loupé par Jovetic, face à une Atalanta qui, du haut de ses 46 points, pourra nourrir de sacrés regrets. En effet, sans leurs six points de pénalité, les Bergamaschi auraient actuellement 52 points, soit autant que l’Udinese, et un de plus que la Roma. C’est ballot. Les deux derniers matches de la journée, disputés hier, se sont soldés par deux matches nuls. Le premier, lors du derby sicilien entre Palerme et Catane (1-1) confirme que les hiérarchies se sont clairement inversées en Sicile. Le second, entre Cagliari et le Chievo (0-0) certifie que ces deux équipes sont peut-être les plus emmerdantes de Serie A. Et pourtant, elles seront encore en première division la saison prochaine. Le Genoa aimerait bien pouvoir en dire autant.

Les résultats :

Palermo - Catania 1-1
Miccoli 47' / Legrottaglie 25'
Cagliari - Chievo 0-0
Roma - Napoli 2-2
Marquinho 41', Simplicio 87' / Zuniga 49', Cavani 68'
Bologna - Genoa 3-2
Portanova 24', Ramirez 38', Garics 67' / Palacio 59', Jorquera 77'
Atalanta - Fiorentina 2-0
Denis 11', Bonaventura 51'
Inter - Cesena 2-1
Von Bergen (csc) 59', Zarate 72' / Ceccarelli 57'
Lecce - Parma 1-2
Tomovic 83' / Giovinco 67', Paletta 78'
Novara - Juventus 0-4
Vucinic 16' et 64', Borriello 40', Vidal 50'
Siena - Milan 1-4
Bogdani 83' / Cassano 26', Ibrahimovic 29' et 92', Nocerino 90'

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je suis fière de cette équipe.
Deux grands noms tient cette belle équipe: Buffon et Pirlo...mais aussi un bon esprit collectif a cette Juve.
Et 1 but encaisser sur 8 match: C'est énorme!
Continuer comme ça!
Curieux de voir ce qu'elle fera en LDC cette équipe. Le jeu proposé est superbe,avec quelques mois de travail en plus et un attaquant à + de 15 buts ça fait saliver... Par contre à Milan, et c'est valable pour les 2 équipes, il y a intérêt à renouveler les effectifs. En ce qui concerne le Milan AC, avoir un entraineur pourrait aussi s'avérer positif.
Trap" Tout a fait d'accord avec toi pour que le Milan ai un meilleur technicien.
Mais comme même, pas le meilleur du monde car j'ai jamais aimé cette équipe.
Je veux que la Juventus revienne comme avant.
Viva Juve!
Très très bonne pioche ce Vidal. Please Agnelli un grand buteur la saison prochaine!
Shellai-93 Niveau : DHR
Tient, pour le fun ça serait amusant que l'Inter batte le Milan AC et qu'on remporte le scudetto ainsi.

A noter que l'Inter arrive a sauver les meubles malgré une saison plus que catastrophique, c'est incroyable de les voir jouer une place pour la C1 après une telle saison (12 défaites!).

Concernant la Juve en C1, l'idéal serait d'ajouter un Aguero à cette équipe (en lieu et place de l'attaquant aux cotés de Vucinic).
Evidemment, ce transfert est impossible...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L’OL a rejoué sa saison
3 5