1. //
  2. // 26e journée
  3. // Milan AC/Juventus

La Juve fonce vers le titre

Modififié
8 25
Il fallait s’y attendre de sa part, la Veille Dame n’a pas manqué l'occasion de profiter du match nul de la Roma samedi contre l’Inter. À San Siro, le Milan AC de Seedorf a joué comme si 31 points ne séparaient pas les deux équipes au classement.

Dominateurs en première mi-temps, les Milanais sont tombés face à un grand Buffon dans les buts turinois. Plus opportunistes, le leader ouvre le score juste avant la mi-temps par Llorente. Carlos Tévez doublera la mise à la 68e minute.

Après cette 22e victoire en 26 matchs, la Juve compte désormais 11 points d’avance sur la Roma. Le Milan AC est lui 9e à 34 points… Un autre monde.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Little__Wing Niveau : District
Un match « guerre de tranchée » pour la Juventus ce soir.

Gros match de Milan qui prend à la gorge les bianconeri pendant toute une mi-temps, se jetant corps et âme sur chaque ballon, sur chaque adversaire (marquage individuel à l’ancienne, Tyson style) : la « patte Seedorf ». Ce Milan là est beau à voir jouer d’ailleurs, beaucoup d’envie, peu de déchets (tant qu’il y avait du jus dans le moteur, avec un gros Taarabt en première). Le but de Llorente, le jugement ultime, qui donne la sentence terrible du football : but(s) manqué(s) / but encaissé juste avant la mi-temps, histoire de bien souligner le truc.

Du coup en seconde mi-temps, surtout après la sortie de Poli (qui promenait son toutou Pirlo depuis le coup d’envoi), le Milan a peiné. Un Buffon rassurant (une fois n’est pas coutume ces temps-ci), un Litchsteiner des grands soirs (sur le premier but, une remontée de dingo avec un contrôle des familles pleine course dans la surface et un joli caviar histoire de fignoler le dressage) et un Tevez toujours plus baveux. Le mec se jette sur tous les ballons, récupère, distribue et déclenche la dynamite (note : changer la barre du but gauche).

Sinon, encore ce soir (et je me répète), un Pogba trop moyen malgré sa classe et l’enjeu du match. À double tranchant : on a peut-être plus de chance de le garder mais certainement moins de chance de gagner à la lotterie en le vendant.

Belle accolade entre Seedorf et Conte en fin de match qui ravive une certaine nostalgie : celle d’un temps où le football italien en général était une référence et ces deux équipes se disputaient une finale de LDC (c.f : la décla de Verratti).
Buffon AKA le mec intemporel..
Ca va faire tout drôle la squadra et même la série A sans lui.
J'ai pas vu le match mais ne me dites pas que Tevez a refait sa célébration débile ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Marseille : Thauvin débute
8 25