1. //
  2. // 18è journée

La Juve fait une passe au Milan AC

Alors qu’elle avait toutes les clefs en mains pour s’imposer face à Cagliari, la Juventus n’a pas réussi à faire mieux qu’un nul. Une vraie aubaine pour le Milan AC qui, en cas de victoire dans le derby, s’emparerait de la première place. L’Udinese s’incline sur la pelouse du Genoa et la Lazio réagit face à l’Atalanta.

Modififié
0 4
C’est un record. Mais un record amer. Aujourd’hui, la Juventus a fait tomber un record qui datait de 62 ans. En ne perdant pas, elle enchaîne un 18ème match sans défaite depuis le début de la saison. Soit un de plus que la Juventus version 1949-50, qui s’était arrêtée à 17. Oui, mais aussi impressionnant ce chiffre soit-il, les bianconeri, ce soir, ne célèbrent rien. Car le match nul contre Cagliari (1-1) est une véritable contre-performance. La Juve devait gagner. Gagner pour continuer sur sa lancée. Gagner pour se rassurer après un premier match 2012 contre Lecce plutôt décevant, malgré la victoire. Gagner pour mettre la pression sur le Milan AC, qui joue ce soir contre l’Inter. Le début de match contre Cagliari laisse penser qu’il va s’agir d’une promenade de santé pour la Juve, qui ouvre rapidement le score par Vucinic, à la conclusion d'une magnifique action collective entre Vidal, Marchisio et Lichtsteiner.

Oui, mais la Juve fait ensuite preuve de suffisance. De trop de facilité. Et Cagliari, petit à petit, en profite. Si les Sardes sont loin d’être les plus talentueux de la Serie A, ils ont au moins le mérite d’être remplis d’abnégation. Ainsi, en début de seconde période, ils égalisent par Cossu, d’une jolie frappe. La Juve ne se remettra jamais de ce but, prouvant que la mécanique n’est plus aussi bien huilée qu’à la fin de l’année dernière. Non pas que quelque chose se soit brisé au royaume d’Antonio Conte. Mais son équipe accuse le coup. Le coup de quoi ? Peut-être le coup d’être tout en haut du classement, et de devoir assumer ce rang chaque semaine, face à des adversaires qui, du coup, débarquent avec le couteau entre les dents. Ce soir, la Juventus, à défaut d’avoir perdu son invincibilité, pourrait perdre la tête du classement, au profit d’un Milan AC qui n’en attendait pas tant. Ces deux premiers matches de l’année devaient permettre à Conte et ses joueurs de se remettre tranquillement dans le bain. Ils ne leur apportent finalement que des doutes et des interrogations. C’est moins bien.

L'Udinese KO, la Lazio OK

Décidément, le blanc et le noir n’étaient pas les couleurs de la journée. Après la Juve, c’est au tour de l’Udinese de connaître une contre-performance. Les Frioulans ont même fait pire, en allant s’incliner sur la pelouse du Genoa (3-2). Rapiement menés au score, les Génois, étrillés lors des deux dernières journées par le Napoli (6-1) et Cagliari (3-0) ont réagi en début de seconde période, en inscrivant deux buts en 60 secondes, par Granqvist et Jankovic. Palacio porte ensuite le score à 3-1 mais, à un quart d’heure du terme, Rossi a la bonne idée de se faire exclure et de provoquer un pénalty pour l’Udinese. Les deux décisions semblent très sévères. Di Natale, lui, s’en tape, et transforme la sentence. Deux jours après vendredi 13, voilà le treizième but en championnat de Toto. Un but qui ne suffit pas. Car en fin de rencontre, Sebastien Frey sauve le score avec un miracle, sur un tir de Pinzi. L’Udinese s’incline pour la première fois depuis le 20 novembre, et clôt une triste semaine où elle a également été éliminée en Coupe d’Italie par le Chievo.

La défaite de l’équipe frioulane fait les affaires de la Lazio. Les Romains, après avoir perdu du terrain la semaine dernière, suite à la rouste subie à Siena (4-0), ont battu l’Atalanta (2-0) dans le match du midi. Une prestation opaque, mais qui suffit au bonheur du stadio Olimpico, émerveillé, en fin de match, par la dixième prouesse en championnat de Miroslav Klose. Une semaine avant d’aller affronter l’Inter, la Lazio revient donc à deux points de l’Udinese, mais va devoir composer avec une infirmerie pleine. En effet, Hernanes (auteur du premier but) et le défenseur Andre Dias ont dû sortir sur blessure. Milito et Forlan vont pouvoir déguster du Modibo Diakité. Miam. L’autre équipe romaine, la Roma, n’a pas pu aller au terme de sa confrontation contre Catane : le match a été interrompu à la 65ème minute sur le score de 1-1 à cause de l’impraticabilité du terrain. Les 25 dernières minutes se disputeront le 8 ou le 15 février.

Mutu fait tout

Autre grosse surprise de la journée : la Fiorentina s’incline (0-1), à domicile, contre Lecce, la lanterne rouge, qui n’avait plus obtenu le moindre succès depuis début novembre. La Viola confirme qu’elle est branchée sur courant alternatif. Vainqueur 3-0 de Novara la semaine dernière, l’équipe florentine retombe dans ses travers, et s’incline aujourd’hui contre l’une des équipes les plus faibles de Serie A. Le seul but de la rencontre est inscrit sur pénalty par l’éternel Di Michele, ce qui permet à Serse Cosmi d’obtenir son premier succès sur le banc des Pugliesi. Une double joie, car grâce à cette victoire, Lecce quitte enfin la dernière place du classement. Et il peut dire merci à Cesena. De fait, le match de la peur entre Cesena, 18ème, et Novara, 19ème a donné lieu à une opposition démesurée (3-1), au cours de laquelle s’est baladée Adrian Mutu. Auteur d’un doublé, le Roumain permet à son équipe de se redonner un peu d’espoir dans la lutte pour le maintien.

Si Novara plonge à la dernière position, Cesena, en revanche, n’est plus qu’à trois point de Siena, premier non relégable. L’équipe de Sanino, large vainqueur de la Lazio la semaine dernière, est tombée sur le terrain de Parme (3-1). Le premier match de Roberto Donadoni sur le banc parmesan est donc un succès. Avec des buts de Biabiany, Vanoli et Giovinco (son premier but depuis deux mois), Parme efface la manita reçue à San Siro la semaine passée et remonte au classement. Enfin, dans le dernier match de la journée, le Chievo s’impose sur la plus petite des marges contre Palerme (1-0). Attention, Maurizio Zamparini va bientôt couper une tête : Palerme n’a pris qu’un point lors des cinq dernières journées, et pointe désormais à la 14ème position. Bortolo Mutti, coach depuis le 20 décembre, peut déjà commencer à compter ses heures.

Revivez le direct de Juventus – Cagliari

Les résultats :

Catania – Roma 1-1 (interrompu à la 65ème minute)
Legrottaglie 24’ / De Rossi 28’
LazioAtalanta 2-0
Hernanes 19’, Klose 90’
GenoaUdinese 3-2
Granqvist 49’, Jankovic 50’, Palacio 71’ / Ferronetti 14’, Di Natale 75’
JuventusCagliari 1-1
Vucinic 7’ / Cossu 47’
Cesena – Novara 3-1
Mutu 19’ et 39’, Rinaudo (csc) 45’ / Morimoto 89’
FiorentinaLecce 0-1
Di Michele 66’
Chievo – Palermo 1-0
Sammarco 50’
Parma – Siena 3-1
Biabiany 23’, Valiani 66’, Giovinco 94’ / Grossi 79’

Milan – Inter, ce soir 20h45
Napoli – Bologna, demain, 20h45

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est beau d'être invaincu après 18 journées mais il ne faudrait pas oublier de gagner aussi.

Car si la Juve venait à totaliser plus de matches nuls que de victoires, je ne suis pas certain que cela suffirait pour le scudetto.

J'espère que Milan sera motivé à l'idée de prendre une petite avance ce soir. Sans trop se fatiguer bien entendu, il y a un doublé Calcio/C1 à réaliser cette saison. En toute objectivité bien entendu.
C'est rageant de se prendre ce but à la con.

La réaction aussi a été troublante, je n'ai pas reconnu la Juve à l'image des nombreux ratés qu'ont commis les bianconeri, Lichtsteiner notamment a loupé un paquet de contrôles.

Y'avait plus de mouvement autour du porteur du ballon, l'équipe était trop statique.
C'était peut-être le match durant lequel il fallait mettre Estigarribia sur le terrain et Elia sur la feuille de match au moins, histoire de mettre le feu quoi!

Une équipe qui aligne systématiquement Matri en titulaire ne peut pas espérer une tripotée de buts et de victoires.
@Re_David

100% d'accord avec toi coco.
Ça me fout en l'air qu'on parle de cette banane de Guarìn à 11 Millions alors qu'on a toujours pas de killer en pointe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4