La Juve et le Napoli puissance 4

Pour les deux matchs avancés de la deuxième journée de Serie A, la Juventus et le Napoli ont fait parler la poudre. Les Turinois s'imposent largement 4-1 contre la Lazio, tandis que le Napoli va prendre trois points amplement mérités sur la pelouse de sa bête noire, le Chievo (4-2). Le duel à distance a déjà commencé.

Modififié
10 28
Même démonstration de force, même nombre de buts marqués, même nombre de points au classement. Ce soir, le Napoli et la Juventus regardent tout le monde de haut, quasiment main dans la main, même si les deux clubs ne peuvent pas se blairer. La Juve, pour la deuxième fois en 15 jours, n'a fait qu'une bouchée de la Lazio : une victoire 4-1 nette et sans bavure même si, jusqu'au troisième but, la Vieille Dame a connu 20 bonnes minute de doute, ce qui est assez rare pour être souligné. L'équipe d'Antonio Conte a profité des errances folles de la défense de la Lazio, qui va sérieusement devoir se remettre en question pour la suite de la saison. Et dire que, pas plus tard qu'hier, le président Lotito a affirmé que son équipe n'avait pas besoin de défenseur. Peut-être a-t-il changé d'avis ce soir... La Juve, pour sa part, n'a plus besoin de renforts. Antonio Conte avait affirmé avant la rencontre que son équipe s'était « affaiblie avec les départs de Matri et Giaccherini » . Ah, si toutes les équipes pouvaient « s'affaiblir » de cette façon... Son onze a donné une impression de force incroyable, même si la petite erreur de Buffon sur le but de la Lazio (frappe de Hernanes repoussée dans les pieds de Klose) a causé quelques minutes de désorganisation dans le jeu bianconero. Mais qu'elle est forte, cette Juve, et qu'elle est belle, c'est tout simplement indéniable. Et le Napoli ? Tout pareil, ou presque. Les Napolitains sont allés s'imposer 4-2 sur la pelouse du Chievo, une équipe qui, en règle générale, ne leur réussit pas très bien (on se souvient de la défaite 2-0 la saison dernière, notamment). Naples a montré de magnifiques choses sur le plan offensif, le trio Hamšík-Callejón-Higuaín étant déjà affuté. Les trois ont inscrit 100% des buts partenopei depuis le début du championnat. Sans oublier Insigne ! Derrière, Benítez devra régler encore quelques détails (le cas Cannavaro est tout de même vraiment couillon), mais son projet, jusqu'ici, est plus séduisant. Et son projet est surtout co-leader de Serie A.

Trois buts identiques

Un match de football ne tient parfois pas à grand-chose. C'est certainement ce que tous les tifosi de la Juve et de la Lazio se sont dit, ce soir, devant le choc de cette deuxième journée de Serie A. Une victoire 4-1 de la Juve qui, sur le papier, ne fait pas débat. Et pourtant, à y regarder de plus près, cette rencontre a connu un scénario on ne peut plus étrange. Lors de la première demi-heure, on a eu l'impression d'assister à un match entre une équipe de Serie A et une équipe amateur. Deux buts identiques, une Juve impressionnante, une défense laziale à la rue. Bref, on était reparti sur les mêmes bases que lors de la Supercoupe d'Italie. Et puis, sans que l'on s'y attende, la Lazio a marqué. Une petite erreur de Buffon qui a profité à Klose. Et là, le match a changé. La Juve s'est mise à douter et, pendant toute la fin de la première période (un bon quart d'heure), s'est fait bouger par la Lazio. Si les Romains avaient égalisé, cela n'aurait d'ailleurs pas été un scandale, loin de là. On se dit alors qu'en seconde période, les joueurs de Petković vont continuer sur cette lancée, et mettre en difficulté la Juve. Et cela ne manque pas. La Lazio débute la deuxième mi-temps pied au plancher, et la Vieille Dame peine à se réorganiser. Mais comme le football est bizarre, c'est justement à ce moment-là, lorsqu'elle semble le plus en difficulté, que la Juve inscrit son troisième but. Un troisième pion qui achève définitivement le moral des Laziali, qui ne s'en remettront pas, et termineront le match comme ils l'avaient commencé : en se faisant marcher dessus, avec, entre autres, un quatrième but signé Tévez.

Que retenir de ce match, alors ? Que la Lazio, plutôt que de faire signer Burak Yılmaz, devrait recruter d'urgence un défenseur central. Car les phases défensives vues ce soir, et notamment les placements de la nouvelle recrue Novaretti, sont dignes du musée des horreurs. Une catastrophe qui rappelle les plus belles heures d'Emilson Cribari, c'est dire. La Juve a tout simplement marquer trois fois le même but : un long ballon balancé en avant depuis la ligne médiane, la défense qui dort, et l'attaquant (Vidal, deux fois, puis Vučinić) qui ajuste tranquillement Marchetti. Une fois, d'accord, deux, c'est dur, mais trois, c'est très inquiétant. La Juve a ainsi prouvé à nouveau ce soir que, lorsqu'elle joue à 100 à l'heure, elle est injouable. Certains mouvements offensifs à une touche de balle ont tout simplement été magnifiques, même si ils n'ont pas débouché sur un but. Pogba a été encore monumental, Tévez confirme qu'il est probablement la recrue qu'il fallait à la Juve, avec, à son palmarès ce soir, une barre et un but magnifique : contrôle, crochet pour éliminer Cana et frappe du gauche. Trois buts en trois matchs officiels pour lui, propre. Bref, avec une nouvelle preuve de force, cette Juve confirme qu'elle n'aura que peu de rivaux, cette année, en Italie.

Hamšík, 2x2 = 4

Enfin, il y en a un, en réalité, qui fait réellement figure de rival. C'est le Napoli. Cet après-midi, les Napolitains sont allés obtenir leur deuxième succès en deux journées, sur la pelouse du Chievo (2-4). Un succès autoritaire, qui confirme les excellentes dispositions offensives de l'équipe de Benítez, déjà capable d'inscrire 7 buts lors des deux premiers tours. Le grand bonhomme de ce Napoli, à nouveau, c'est Marek Hamšík. Le Slovaque a encore inscrit deux buts, comme lors de la première journée de championnat, et a délivré une prestation de leader. S'il souhaite vraiment devenir le « Totti du Napoli » , comme il l'a affirmé, on peut dire qu'il s'y prend plutôt bien. Hamšík, et c'est tout ? Non, évidemment. Lors d'une première mi-temps spectaculaire (2-2 à la pause), c'est tout le secteur offensif qui a diverti, même si Benítez a dû moins s'amuser lorsqu'il a assisté aux deux buts encaissés. En effet, Naples a pris deux buts en première période, mais aurait pu en encaisser d'autres si le poteau et Reina ne les avaient pas sauvés. Paloschi a été le bourreau d'une défense napolitaine où Britos a semblé trop peu serein pour être le titulaire tout au long de la saison. À méditer.

En seconde période, Naples a semblé plus solide sur le plan défensif. Le Chievo a été plus timide, aussi, et s'est découragé lorsque Hamšík a inscrit le troisième but napolitain. Revenir deux fois au score contre Naples, c'est déjà un exploit, trois fois, c'était mission impossible. Le troisième but a surtout permis au Napoli d'aborder la fin de match plus sereinement, en pouvant prendre davantage son temps pour construire et poser les actions. Ainsi est arrivé le premier but en Serie A de Gonzalo Higuaín, après un superbe une-deux avec Insigne. 4-2, score lourd pour un Chievo qui a été courageux tout au long de la partie, mais qui s'est clairement incliné face à plus fort que lui. Alors, oui, la Juve est encore au-dessus de ses adversaires. Mais quelque chose nous dit que ce Naples-là, s'il bosse sérieusement, peut réaliser de grandes choses, cette saison. On en reparle en mai ?

Les résultats :

Chievo - Napoli 2-4
Paloschi 24' et 40' / Hamšík 13' et 64', Callejón 28', Higuaín 70'
Juventus - Lazio 4-1
Vidal 14' et 27', Vučinić 49', Tévez 78' / Klose 28'

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vidal Pirlo Pogba.... tout simplement!
Amiral Général Aladeen Niveau : Loisir
Gros match encore de Paul Pugba dans l'entrejeu, bon petit cocktail de justesse technique et d'impact physique, très impressionné par ce type.
Le meilleur de sa génération en Europe assurément (avec Draxler peut-être)
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
maggiori je suis desolé mais cette defense centrale laziale, n'importe quelle transversale, n'importe quel ballon dans le dos et ils sont a la rue. et quelle passivité sur le 3eme et 4eme. pauvre klose
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je precise que c'est une reaction au match et non a l'article(que je n'avais pas encore lu et qui a décrit la meme chose)
sinon pogba oui mais en phase defensive il me fait un peu penser au mec a l'entrainement qui fait semblant de courir a chaque fois que le coach regarde. sur le but de la lazio ou plusieurs fois dans le match il m'a donné l'impression de ne pas etre agressif. mais vision du jeu assez incroyable pour son âge.
J'aurais bien mis cette photo aussi. http://cdn.blogosfere.it/sportemotori/images/licht4.jpg

Magnifique match. FJ
Note : 4
Après le but de la Lazio, je n'ai pas vu une Juve dans le doute mais plutôt une Juve suffisante. Relances approximatives et milieux qui tardaient à se replacer.
Ça fera quelques dégâts ce genre d'attitude si ça continue.
Mais là contre la Lazio aucun danger, il suffisait d'accélérer pour en mettre un.

Jolie mobilité le Tevez. Les matches contre des défenses regroupées seront sans doute moins problématiques cette saison.

Et Pirlo semble contagieux, maintenant même Bonucci nous fait des ouvertures de 30 mètres millimétrées.
Bonucci a toujours eu un excellent jeu long. Ca s'est beaucoup vu sur ce match, mais ce n'est pas non plus une surprise.
Deux fois la même pour Bonucci, par contre le Napoli va falloir travailler la défense, Britos léger et Maggio clairement pas à l'aise comme latéral droit.
Et Reina n'a plus son niveau d'il y a 3 ans, il n'est pas innoncent sur les 2 buts.
En attendant ce duel promet, vivement le 10 Novembre!
bobignyinter Niveau : Loisir
marchisio il est dans une sacrée merde ce gars, Asamoha et Vucinic on en parle moins que les autres stars de la Juve mais ils répondent toujours présent
La défense de Marseille va avoir beaucoup de taf cet autonme
Joseph Marx Niveau : Loisir
La coupe de cheveux de Maggio s'est hamsikisée. :-D
cantor0305 Niveau : CFA
il a pris un coup de vieux l'ami buffon. déjà l'année derniere contre le bayern il avait son équipe dans le dur. casillas est sur le banc pour moins que ça
Message posté par Joseph Marx
La coupe de cheveux de Maggio s'est hamsikisée. :-D


Si son jeu pouvait faire de même....

(Quel joueur !)
cerveau-gauche Niveau : Loisir
personne pour parler du niveau de plus en plus inquiétant de buffon? et ce depuis cette fameuse erreur qui retarde le titre d'une journée à lecce en 2012. Depuis quelque temps, on commence même à s'habituer au fait qu'il prenne 3 buts par matchs (CF coupe des confédérations ou autres).

Des erreurs comme ça en 2008, il en faisait jamais, oui, jamais...
La tronche de Tagliavento m'avait pas manquée pendant la trêve!
C'est comme pour casillas. Quand ton pays te doit une coupe du monde, tant que tu ne te mets pas à la retraite, t'es intouchable (à moins que ton entraineur n'ait les couilles de Mourinho)
Oui, ou celles d'Ancelotti aussi.
Message posté par Re_David
Et Pirlo semble contagieux, maintenant même Bonucci nous fait des ouvertures de 30 mètres millimétrées.



Ça me fait vraiment chier de lire ça. Bonucci à toujours était un très bon relancer.
Message posté par H2O



Ça me fait vraiment chier de lire ça. Bonucci à toujours était un très bon relancer.


ça me fait de te mettre un +1 à cause de ton orthographe mais tu as connaissance du sujet et c'est déjà ça
Honnêtement quand je lis les articles de Maggiori, j'ai pas l'impression qu'il soit supporter de la Lazio.
Donc,
Donc on pourrait penser qu'il est un peu objectif, Conte fait un boulot magnifique, etc, etc
Mais en fait il est supporter de la Juve, c'est tellement flagrant
et du Milan.
Il est pour les équipes qui gagnent quoi.
Message posté par cerveau-gauche
personne pour parler du niveau de plus en plus inquiétant de buffon? et ce depuis cette fameuse erreur qui retarde le titre d'une journée à lecce en 2012. Depuis quelque temps, on commence même à s'habituer au fait qu'il prenne 3 buts par matchs (CF coupe des confédérations ou autres).

Des erreurs comme ça en 2008, il en faisait jamais, oui, jamais...


Je suis supporter napolitain, mais... pauvre homme...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les chiffres d’août
10 28