1. //
  2. // 20e journée

La Juve et la Roma sont intraitables

La course poursuite continue en Italie. La Juventus et la Roma se tirent toujours la bourre en tête du classement. Les Turinois se sont imposés 4-2 face à la Sampdoria, tandis que les Romains ont facilement disposé de Livorno, 3-0. Le champion d'Italie conserve ses huit points d'avance.

Modififié
6 28
Les semaines se suivent et se ressemblent en Italie. La Roma gagne, se rapproche du leader turinois, mais quelques heures plus tard, la Juve sort les pectoraux, et s'impose à son tour, remettant les compteurs à zéro. Depuis la confrontation directe entre les deux clubs, qui a vu la large victoire de la Juve, l'écart demeure inchangé. Huit points d'avance pour la Vieille Dame, qui a réaffirmé sa domination aujourd'hui avec une douzième victoire de rang en championnat (!), en s'imposant 4-2 face à une très bonne Sampdoria. De quoi abattre le moral des joueurs de Rudi Garcia qui, un peu plus tôt dans la soirée, s'étaient tranquillement imposés face à Livorno, revenant provisoirement à cinq longueurs du leader. Les Giallorossi s'étaient alors dit : « Et si la Samp, comme la saison dernière, venait faire un coup au Juventus Stadium ? » Oui, car la Samp est bien la dernière équipe à être venue s'imposer à Turin, il y a un an tout juste. Mais les miracles se produisent rarement deux fois. Malgré une très bonne opposition, l'équipe génoise n'a pu que s'incliner face à « la meilleure Juve de tous les temps » , dixit Claudio Marchisio. Il faudra attendre encore un peu avant de savoir si le milieu de terrain de la Nazionale dit vrai, mais nul doute que cette Juve-là s'approche de la perfection. Et c'est bien là le plus frustrant pour la Roma. Les Romains sont, eux aussi, époustouflants. L'équipe qui a battu Livorno cet après-midi avait une vraie allure de championne. Manque de pot, le Scudetto ne se divise pas en deux. Et cette saison, la Juve semble intouchable. Même pour une Roma qui, avec le même ratio de points, serait leader en Ligue 1 et en Premier League...

La barre qui tremble

Le mot « Sampdoria » suffit à faire venir des sueurs froides à tout supporter de la Juventus. En effet, la saison dernière, la Samp était la seule équipe à être parvenue à battre deux fois la Juve. Mais cette année, pas question de laisser filer des points. D'autant que la Roma a mis la pression, et que le Juventus Stadium attend donc une réponse de la part de ses poulains. Cette réponse ne tarde pas à arriver. D'entrée de jeu, la Juve met une intensité incroyable dans ce match, et débloque très vite la situation par Vidal, d'une subtile déviation de l'extérieur du pied qui devance la sortie de Da Costa. Mais la Sampdoria ne se laisse pas faire. Gabbiadini, auteur d'un très gros match, fait d'abord trembler Buffon sur une frappe lointaine. Mihajlović incite les siens à rester haut, mais son équipe va flancher sur corner. Llorente est impérial de la tête, et trouve la lucarne. 2-0, et presque 3-0 sur un missile de Tévez repoussé par le poteau puis par la tête du portier génois. On se dit alors que la Juve va dérouler. Pas du tout. La Sampdoria a de sacrées ressources, et réduit l'écart peu avant la pause sur un but contre son camp malchanceux de Barzagli. Mais la Juve avait très envie d'aller aux vestiaires avec deux buts d'avance. Du coup, Vidal fait tout tout seul, en obtenant puis en transformant un pénalty. 3-1. Presque trop facile.

La seconde période va toutefois suivre un tout autre déroulé. La Sampdoria, qui n'a plus rien à perdre, joue crânement sa chance, et il faut d'abord un miracle de Buffon pour dévier sur la barre un coup de casque de De Silvestri. Clairement, la Juve n'y est plus, et la Sampdoria finit par obtenir ce qu'elle mérite, à savoir un nouveau but qui relance complètement les débats : Buffon réalise une nouvelle parade décisive, mais ce coup-ci, Gabbiadini a suivi pour la foutre au fond. À 3-2, Conte devient fou sur son banc et hurle sur ses joueurs, notamment sur Vidal qui perd un ballon stupide au milieu de terrain en voulant tenter un coup du foulard. Le coach bianconero va devenir carrément blafard au moment où Gabbiadini, encore lui, envoie une fusée du gauche qui vient s'écraser sur la barre. La Samp, à ce moment-là, mériterait d'égaliser. Mais la Juve a des champions dans ses rangs. Parmi eux : Paul Pogba. Le Français s'essaie à son tour au jeu des frappes de poney et trompe la vigilance de Da Costa. 4-2. Cette fois-ci, la messe est dite. La Sampdoria ne se remettra pas de ce dernier coup de massue, malgré une énorme seconde période. La Juve n'a pas forcément brillé, mais, malgré cela, elle en claque quatre face à un adversaire coriace et s'impose 4-2. Si ça, ce n'est pas une victoire de futur champion...

Match d'entraînement pour la Roma

Un peu plus tôt dans la soirée, donc, la Roma avait fait le job, en venant tranquillement à bout d'une équipe de Livourne qui a bien justifié sa position de relégable. Incapables de réagir face à une Roma dominatrice du début à la fin de la rencontre, les joueurs de Perotti (nouveau coach de Livourne en lieu et place de Nicola) ont tout simplement regardé jouer la Roma. Pour la deuxième journée consécutive, Morgan De Sanctis, le portier giallorossi, n'a pas eu la moindre parade à faire. Preuve, aussi, que la grande force de cette Roma, c'est avant tout sa défense, la meilleure en Europe avec celle du Bayern Munich. Le match, pour sa part, a été plié au bout de 36 minutes. Le temps pour la Louve de prendre deux buts d'avance, un avantage qu'aucun adversaire, depuis le début de la saison, n'a réussi à remonter face aux hommes de Rudi Garcia. Il ne faut même que six petites minutes pour comprendre que la journée va être longue pour Livourne. Destro profite d'une jolie feinte de Gervinho (qui est toutefois hors-jeu) pour marquer l'un des buts les plus simples de sa carrière. Livourne pourrait crier à l'injustice, mais la folle différence de niveau entre les deux formations va vite les en dissuader.

La Roma se promène, attaque, se crée des occasions. C'est fluide, c'est beau à voir. Le deuxième but n'est qu'une question de minutes. Il intervient finalement à la 36e, grâce à Strootman, qui pousse au fond des filets une frappe de Destro repoussée sur la ligne. Dans la foulée, Gervinho loupe le 3-0, puis l'arbitre annule cette fois-ci pour une position de hors-jeu l'éventuel troisième but. En seconde période, rien ne change. Livourne erre sur la pelouse du stadio Olimpico en spectateur non payant, et la Roma déroule. Pjanić a le ballon du 3-0, puis c'est au tour de Ljajić de rater l'impossible en un contre un face à Bardi, complètement délaissé par ses défenseurs. Mais ce n'est que partie remise. À un quart d'heure du terme, le même Ljajić fusille le portier livornese d'une frappe puissante à l'entrée de la surface, et met fin à une disette de près de quatre mois. 3-0, presque un match d'entraînement pour une Roma impressionnante de maîtrise et de sérénité (70% de possession de balle). Ah, si seulement la Juve n'était pas aussi monstrueuse, Rudi Garcia et sa troupe pourraient vraiment, vraiment y croire.

Les résultats :

Roma - Livorno 3-0
Destro 6', Strootman 36', Ljajić 79'

Juventus - Sampdoria 4-2
Vidal 18' et 41', Llorente 24', Pogba 78' / Barzagli (csc) 38', Gabbiadini 70'

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
FORZA JUVE !!
Pogba a 60 millions c'est un prix d'ami et un thiago motta sur le banc. Et je l'aime bien Thiago Motta.
Vidal c'est un grand, un très grand.
cantor0305 Niveau : CFA
55 points en 20 matchs, meme le barca n'a jamais fait ça.
Note : 8
La Juve de Conte est injouable en Serie A, vivement que la Juve soit aussi forte en Champion's League pour avoir enfin un gros représentant sur la scène Européenne.

Vidal...
Message posté par cantor0305
55 points en 20 matchs, meme le barca n'a jamais fait ça.


Ouh là, détrompe-toi l'ami.
2010-2011, au soir de la 20ème journée, le Barça est 1er avec 55 points (+53) .
T'en veux encore? L'année passée, même chose. 55 points (+43).
Le Barça l'a donc fait et refait.
Message posté par Raph_zz
Vidal c'est un grand, un très grand.


C'est pas ce qu'à dû se dire Conte,lors de sa tentative de coup du foulard ratée...hormis ça,un énième gros match de sa part,10 buts en championnat pour un milieu de terrain à la moitié de saison,c'est énorme ! On pourrait même le mettre en pointe,en faite,il peut jouer partout sauf dans les buts...QUEL JOUEUR ! #CoeurAvecLesDoigts
cardinaltisserant Niveau : DHR
merci Mr GARCIA
Vidal pue le football.

Ah tout de suite ça a plus de gueule que "Pastore pue le football" ! Et pour Vidal c'est justifié.
Message posté par Nams


C'est pas ce qu'à dû se dire Conte,lors de sa tentative de coup du foulard ratée...hormis ça,un énième gros match de sa part,10 buts en championnat pour un milieu de terrain à la moitié de saison,c'est énorme ! On pourrait même le mettre en pointe,en faite,il peut jouer partout sauf dans les buts...QUEL JOUEUR ! #CoeurAvecLesDoigts


Vidal a dit à la télé qu'il était venu en interview pour ne pas rentrer tout de suite aux vestiaires où Conte l'attendait...
La Série A est belle mais malheureusement presque pliée, j'éspère juste que ses représentants seront au niveau en C1 l'an prochain, j'en ai marre de voir Bayern/Barça/Real + outsider (chelsea, dortmund) en demies..
Vraiment une belle victoire de la juve.

Ne pas s'enflammer sur ce match pour autant, parce que sans la transversale ou un Buffon retrouvé ça aurait pu être une autre soirée.

Et je suis le seul à avoir trouvé Pogba en dessous franchement? Il m'a frustré tout le match. Malgré son but taré (il est pardonné), pour moi c'était loin d'être le meilleur ce soir, surtout dans l'implication et ses déplacements. Sa passe est déviée sur le premier but au passage.
“Myself and my team-mates, even in the third or fourth training session with him when he was still a stranger, wondered if they are blind in Manchester.” – Gianluigi Buffon
«Ce soir, Pogba aurait pu faire beaucoup mieux. Je ne plaisante pas ! J'ai déjà vu Paul réaliser de meilleures performances.» - Antonio Conte
http://www.youtube.com/watch?v=Z_ZNFY28HIM

Je n'ai pas vu le match, mais nous a encore planté un jolie missile !
To every rule there is an exception—and an idiot ready to demonstrate it. Don't be the one!
-Vera Nazarian

Scholes453 Niveau : CFA
Message posté par Nams


C'est pas ce qu'à dû se dire Conte,lors de sa tentative de coup du foulard ratée...hormis ça,un énième gros match de sa part,10 buts en championnat pour un milieu de terrain à la moitié de saison,c'est énorme ! On pourrait même le mettre en pointe,en faite,il peut jouer partout sauf dans les buts...QUEL JOUEUR ! #CoeurAvecLesDoigts


N'oublions pas qu'il est un tireur de penalty, au meme titre que lampard a une époque a chelsea, voire meme xabi alonso a liverpool et avec la roja. Ca a son importance. Cela dit, c'est vrai, quel joueur, un volume de jeu monumental, le mec est partout. Je l'ai souvent décrié mais la, je m'incline, un joueur hors pair.
Message posté par Trap


Vidal a dit à la télé qu'il était venu en interview pour ne pas rentrer tout de suite aux vestiaires où Conte l'attendait...


Ca peut se comprendre qu'il ait eu peur d'affronter le regard de loup de Conte entre quatre yeux...
Message posté par Scholes453


N'oublions pas qu'il est un tireur de penalty, au meme titre que lampard a une époque a chelsea, voire meme xabi alonso a liverpool et avec la roja. Ca a son importance. Cela dit, c'est vrai, quel joueur, un volume de jeu monumental, le mec est partout. Je l'ai souvent décrié mais la, je m'incline, un joueur hors pair.


Tireur de penalty,il est vrai,exercice pas aussi simple qu'on le croit,donc j'ai envie de dire "faut les mettre" ces penalties et il excelle dans cet exercice,tant mieux pour la Juve. En effet,joueur hors pair,tout simplement incroyable depuis son arrivée à la Juve (souvenez vous de son but après juste être entré en jeu contre Parme lors du premier match offciel au Juventus Stadium...celui de Marchisio en extension était pas mal du tout non plus,tout comme le caviar de Pirlo ^^)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 28