Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Résumé

La Juve et la Roma de nouveau ex-aequo, Milan troisième

Une Juventus qui s'incline à la 94e minute, une Roma qui déroule sur ses terres et l'Inter qui l'emporte sur le fil, cette neuvième journée de Serie A a fait bouger les lignes au général. Et pour le spectacle, José Callejón a réalisé le raté le plus grotesque de l'année. Ambiance.

Modififié
  • Cagliari – Milan AC : 1-1

    Buts : Ibardo (24e) pour Cagliari, Bonaventura (35e) pour Milan
    La méthode Zeman a encore bien failli faire mouche, ce soir, sur la pelouse du stadio Sant'Elia. Menés 1 à 0 avant la demi-heure de jeu, les Rossoneri de Pippo Inzaghi n'auront douté que dix petites minutes avant que la patte droite de Bonaventura ne remette tout le monde à égalité. Aux 30 mètres, légèrement décalé sur la droite, l'ancien de l'Atalanta balance un amour d'intérieur du pied qui finit dans la lucarne opposée du pauvre Cragno, lobé par le missile de l'Italien. Cagliari, en pleine confiance après sa victoire 4-0 sur le terrain d'Empoli samedi dernier, ne parvient pas à faire tomber un Milan AC bien décidé à retrouver ses vraies couleurs sous l'égide de son nouveau coach. Tout n'est pas encore parfait, loin de là, mais ce soir, Milan est troisième de Serie A.

  • Roma – Cesena : 2-0

    Buts : Destro (8e) et De Rossi (81e) pour la Roma
    Repartir. Se relever. Et gonfler les pecs. Tels devaient être les ordres de Rudi Garcia avant de recevoir les promus de Cesena dans leur antre de l'Olimpico. Bien décidés à appliquer ces consignes à la lettre pour recoller à la Juve et laver leur honneur après la taule bavaroise et le nul concédé à Gênes samedi soir, les Giallorossi entament cette rencontre de la meilleure des façons. 8e minute de jeu, Gervinho, lancé pleine balle sur la droite du terrain, contrôle puis centre au sol pour Destro qui claque sans difficulté son quatrième but de la saison. Vingt minutes plus tard : même homme, même résultat. L'Italien profite d'un bon coup franc de Pjanić pour inscrire le doublé... qui sera logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Il faut ensuite attendre la 81e pour que les hommes de Garcia se mettent définitivement à l'abri. Profitant d'un cafouillage dans la défense adverse, le mythe italien joue les renards de surface et anéantit pour de bon les espoirs de Cesena. Ce fut loin d'être un long fleuve tranquille, mais la Roma tient son septième succès en Serie A. L'honneur est sauf.

  • Genoa – Juventus Turin : 1-0

    But : Antonini (93e) pour le Genoa
    Pour la 500e du grand Gigi dans les cages turinoises, la Vieille Dame a pratiquement vécu le pire des scénarios possibles. Alors que la Juve tenait son match nul jusqu'à la 93e minute, Luca Antonini, sur une contre-attaque éclair, profite d'une erreur de marquage monstrueuse de Giorgio Chellini pour crucifier le vieux Buffon et, dans le même temps, lui gâcher sa soirée et celle de ses partenaires. Si le point du match nul ne faisait pas forcément les affaires des Bianconeri, sachant que la Roma disposait tranquillement de Cesena au même moment, cette défaite concédée à la toute dernière seconde sape littéralement le moral des Juventini. De nouveau à égalité de points avec la Roma (22), l'équipe de Max Allegri réalise la sale opération de la soirée face à une équipe définitivement spécialiste des fins de rencontres. Réaction attendue dès samedi après-midi, à Empoli.

  • Inter Milan – Sampdoria Gênes : 1-0

    But : Icardi (90e sp) pour l'Inter
    Autre spécialiste des fins de matchs à frissons : l'Inter Milan. Après leur nul arraché au bout du suspense face à Naples il y a dix jours (2-2), les hommes de Walter Mazzarri sauvent de nouveau leur peau en toute fin de partie contre une Sampdoria qui se serait bien vu ramener son deuxième 0-0 en quatre jours après celui obtenu contre la Roma. Pas de bol, un coup du sort et un penalty de Mauro Icardi à la 90e en ont décidé autrement... Dans cette rencontre longtemps indécise, ce sont finalement les Nerazzurri qui repartent à la maison avec le pactole. Après leur victoire de chien contre Cesena samedi dernier (0-1), les coéquipiers de Mateo Kovačić réitèrent le coup et s'emparent au passage de la huitième place avant le déplacement de la Lazio, demain, sur la pelouse du Hellas Vérone.

  • Atalanta Bergame – Naples : 1-1

    Buts : Denis (58e) pour l'Atalanta, Higuaín (86e) pour Naples
    Pas de carton plein ni de score de tennis pour le Napoli ce soir. Bien remis de leur joli 6-2 collé au Hellas ce dimanche (avec, rappelons-le, un triplé de Higuaín en 20 minutes), les joueurs de Benítez ont éprouvé toutes les peines du monde à repartir de Bergame avec le point du nul. Et ce, malgré l'expulsion de Cigarini pour l'Atalanta à la 83e. Suite à l'ouverture du score de Denis à l'heure de jeu, les Napolitains sont parvenus à remettre les compteurs à zéro à quatre minutes du terme grâce à Gonzalo Higuaín, une nouvelle fois décisif. Quatre buts en deux matchs pour l'Argentin, qui est même passé à deux doigts (ou plutôt deux mains) du cinquième en ratant un penalty à la 92e, parfaitement sorti par Sportiello. Signalons également le raté extraordinaire de José Callejón en seconde période, qui a déjà fait le tour de la planète.


  • Fiorentina – Udinese : 3-0

    Buts : Babacar (44e et 70e) et Valero (80e) pour la Fiorentina

    C'est ce qu'on a coutume d'appeler une victoire propre, nette et sans bavures. En venant tranquillement à bout d'une équipe de l'Udinese méconnaissable ce soir, les Florentins obtiennent leur troisième victoire de la saison et une petite remontée au classement pour le plus grand bonheur de Vicenzo Montella. Grâce à deux réalisations de son nouveau buteur maison, Khouma Babacar (4 buts en 8 matchs), et une troisième signée Borja Valero en fin de partie, la Fio l'emporte sans forcer, sur le même score sur lequel elle avait étrillé l'Inter le 5 octobre dernier.

  • Palerme – Chievo Vérone : 1-0

    But : Rigoni (81e) pour Palerme
    Si Palerme souhaite se maintenir parmi l'élite après sa récente remontée en Serie A, ce genre de match face à un adversaire en péril, et qui plus est à domicile, doit impérativement se transformer en victoire. Ce fut long et tortueux, mais les petits hommes roses de Guiseppe Iachini ont fini par prendre le meilleur sur le Chievo à dix minutes du coup de sifflet final. Un but, trois cartons jaunes, une sortie de Paulo Dybala à la 84e, voilà à peu près ce qu'il faudra retenir de cette rencontre entre Palerme et le Chievo. Ah si, après deux victoires en trois journées, Palerme compte neuf points et monte à la 15e place au général. Javier Pastore aime ça.

  • Torino - Parme : 1-0

    But : Darmian (10e) pour le Torino
    La descente aux enfers se poursuit pour Roberto Donadoni et ses hommes. Au soir de cette neuvième journée de Serie A, Parme est bon, très bon dernier du classement avec un bilan dingue de huit défaites pour une seule petite victoire. Celle-ci remonte au 21 septembre dernier et à ce 3-2 obtenu au mental sur le terrain d'un Chievo Vérone qui n'est guère plus étincelant (19e à un point de Parme). Depuis, chaque match que disputent les partenaires d'Antonio Cassano se transforme en véritable chemin de croix. Pire, comme si la défaite de ce soir ne suffisait pas, les Parmesans ont terminé la rencontre à dix après l'expulsion de Cordaz à la 75e. Parme s'incline 1 à 0 sur la pelouse du Toro grâce à un but de l'international italien Matteo Darmian. Ça n'a jamais autant senti le roussi pour Donadoni...

    ⇒ Résultats et classement de Serie A

    Par Morgan Henry
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10
    À lire ensuite
    Rennes renverse l'OM