La Juve est-elle sans rivaux ?

Double championne d'Italie, la Juve est en train de préparer sa prochaine saison. Les dirigeants s'activent pour faire venir des grands joueurs et ainsi renforcer l'équipe. Problème, si l'équipe la plus forte est la seule à vraiment se renforcer, quid de la concurrence ?

Modififié
24 50
La vie ressemblerait presque à un long fleuve tranquille pour la Juventus. Championne d'Italie 2012, vainqueur de la Supercoupe la même année, championne d'Italie 2013… La Vieille Dame a retrouvé de sa superbe, après les années post-Calciopoli où elle a dû tout reconstruire. Depuis deux ans, et l'arrivée d'Antonio Conte sur le banc, l'équipe turinoise règne sur le football italien. Les statistiques sont d'ailleurs là pour le confirmer : en deux ans, la Vieille Dame n'a perdu que 9 matchs toutes compétitions confondues : 5 en Serie A, 2 en Coupe d'Italie, et 2 en Ligue des champions. Surtout, sur le plan national, la Juve n'a jamais semblé en danger. Lors de la première saison de Conte, elle a été à la lutte avec le Milan AC, avant de larguer les Rossoneri lors du sprint final. Mais lors de cette deuxième saison, jamais personne n'a été en mesure d'inquiéter l'armada blanche et noire, à tel point que les Napolitains, deuxièmes du classement, ont affirmé à plusieurs reprises que la deuxième place était pour eux « comme un Scudetto » . Le problème (pour les autres), c'est que la Juve ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Après avoir reconquis l'Italie, elle veut reconquérir l'Europe. Et pour ce, elle a l'intention de recruter du lourd cet été. Et comme les autres clubs italiens ne semblent pas avoir les moyens financiers pour faire des folies, le gap risque de se creuser encore un peu plus.

Augmentation de capital

En deux ans, depuis l'arrivée de Conte, la Juventus a dépensé 116,6 millions d'euros sur le marché des transferts (152,9 millions investis pour recruter, 36,3 millions encaissés des ventes de certains éléments). En Italie, aucun autre club n'a été en mesure de dépenser autant, et le club piémontais se place d'ailleurs parmi les premiers investisseurs européens (derrière les intouchables PSG, Chelsea et City) sur cette période. Ceci a été rendu possible par une augmentation du capital de 120 millions d'euros décidé à la fin de la saison 2010/2011, qui s'était ponctuée par une très décevante 7e place. Il faut dire que, contrairement à ses rivaux, la Juve a derrière elle les ressources financières du groupe FIAT. Forcément, ça aide. Cet été, encore, le double champion d'Italie souhaite investir. Si l'effectif semble déjà compétitif, Conte a demandé à ses dirigeants des garanties pour avancer. Et ces garanties portent des noms, bien écrits sur une petite liste.

En tête, celui de Stevan Jovetić. Le Monténégrin va partir de la Fiorentina, c'est désormais une certitude (le type a même été enlevé des photos pour la campagne d'abonnement 2013/2014). À la base, les dirigeants florentins auraient souhaité qu'il évite de partir à la Juve (on se souvient d'ailleurs qu'au moment de renégocier le contrat du joueur, les dirigeants avaient émis l'hypothèse d'inclure une clause qui l'empêche de partir à la Juve), mais les sirènes turinoises semblent trop fortes. Jo-Jo ne devrait assurément pas être le seul. Llorente a déjà été recruté, tandis que les tractations sont déjà bien engagées avec Gonzalo Higuaín. L'Argentin a déjà donné son accord, ne reste plus qu'à se mettre d'accord avec le Real Madrid sur les termes économiques. Lundi matin, le toujours très modéré Corriere dello Sport titrait : « Juve-Higuaín : OUI » . Le deal de base : 25 millions d'euros répartis sur trois ans. Avant de le lâcher, Florentino Pérez attend tout de même de connaître le nom de son nouveau coach. Ne sait-on jamais.

Des choses qui avancent doucement

Mais en réalité, pour le moment, la vraie question que tout le monde se pose, c'est : « Qui va bien pouvoir enquiquiner cette Juventus si souveraine ? » En Italie, comme dans tous les autres championnats d'ailleurs, les habituels prétendants au titre se comptent sur les doigts d'une main. Le Milan AC, l'Inter et le Napoli. Les autres, Fiorentina, Lazio, Udinese et Roma étant pour le moment peu enclins à aller disputer le Scudetto (même s'il faudra faire gaffe à cette Fiorentina de Montella, avec Giuseppe Rossi en plus). Cette saison, la seule formation qui a réussi à tenir le pas de la Juve, c'est le Napoli. Et encore, les Napolitains n'ont jamais été en mesure de réellement inquiéter le leader. Naples va connaître cet été une petite révolution. Mazzarri, qui a ramené le club en haut du football italien, s'en est allé, laissant la place à Benítez. Le coach espagnol ne garde pas un très bon souvenir de sa dernière expérience italienne, mais, qui sait, Naples est peut-être l'endroit qui lui correspond. Sur le marché des transferts, tout est plus ou moins lié au futur de Cavani. Si l'Uruguayen part, Naples aura un joli pactole à réinvestir (on parle d'ailleurs d'un échange avec Fernando Torres). Pour le moment, patience, donc, pour savoir à quoi ressemblera le Napoli de la saison prochaine.

Ensuite, il y a les Milanaises. Les deux seules autres équipes en mesure de emporter le Scudetto lors de la décennie qui vient de s'écouler. Les Rossoneri restent sur une deuxième partie de saison excellente, où ils ont pratiquement marqué le même nombre de points que la Juve. Il faudra repartir de là, avec pratiquement les mêmes hommes, puisque les Milanais ne semblent pas franchement décidés à investir (compte en banque oblige). Les deux vraies recrues, au final, ce sont Balotelli, qui sera là dès le début du championnat, et Allegri, qui a accepté de repartir pour une année. Le point d'interrogation, c'est l'Inter. Le champion d'Europe 2010 sort de deux saisons pourries, et doit repartir à zéro. Pour ce, Moratti s'en remet à Mazzarri, qui a devant lui un sacré chantier. Le coach a l'intention de faire bouger les choses, et de faire venir certains joueurs (on a évoqué Inler, mais aussi l'éternel Paulinho) pour que l'Inter redevienne compétitive. Il faudra surtout récupérer les blessés, dont les absences ont tant pénalisé l'Inter la saison dernière. Pour le moment, donc, les choses bougent au ralenti pour les adversaires de la Juve. Tout bon pour la Vieille Dame, qui fait sa vie de son côté, et se renforce pour d'autres choses. Oui, on l'a compris : double champion d'Italie, c'est bien, mais désormais, le club piémonais veut plus. Et qui dit plus, dit gros parcours en Ligue des champions. Un strict minimum.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

SoAforever Niveau : DHR
Le napoli, si ils perdent cavani, va falloir le remplacer. Et notre ami à crête risque de lui prendre le pas...

Je pense que seul le Milan AC peut prétendre embêter la juve l'année prochaine!
Comme dit dans l'article, j'attends de voir la tronche du Napoli moi aussi.
La Juve à une telle ossature, avec comme seul petit défaut cette saison, le secteur offensif. Mais vu le recrutement axé là dessus depuis la 2e partie de saison et l'achat de Llorente, là il ne va vraiment plus lui rester de point faible à cette vieille dame ...
SoAforever Niveau : DHR
Mouais Higuain est tout de même un attaquant un peu surcoté, je pense pas que ce soit l'attaquant idéal pour la juve. Ce qui leur manque c'est une plus grosse puissance athlétique, comme l'a démontré la league des champions l'année dernière...
DeanWinchester Niveau : CFA2
Naples a déja 50 boules a mettre sur le mercato, ils vendront cavani au moins 50 également

la juve a des comptes sains etc .. mais elle ne fera pas de folie, elle a moins de 30m€ a mettre sur le mercato et ne vendra pas ses tops (pogba marchisio vidal etc ..)

donc bon l'an prochain l'écart va se resserrer, sachant que cette année il était pas si énorme, si la juve perd au San Paolo au lieu de faire 1-1 par exemple ça change.

bref je suis juventino mais l'an prochain malheureusement (vu que c'est hyper dur de faire un triplé en italie) je vois le Napoli champion, titre légèrement racoleur malgré tout, le championnat sera serré en tout cas comme d'hab l'an prochain.
DeanWinchester Niveau : CFA2
et concernant Higuain, c'est un joueur qui aimerais venir a la juve c'est sur (comme jovetic ou tevez) mais vu le budget de la juve c'est loin d’être fait, très loin même.

normalement il n'y aura aucune grosse recrue devant (vu que la juve encore une fois veut pas vendre ses cadres) la grosse recrue devant c'est llorente, a 0€ c'est un super coup.
Je vous pari que le recrutement du Milan va en surprendre plus d'un cette année ! Je les voient bien mettre un 30-40 millions sur la table pour ce mercato. Après, ça sent aussi le départ de Binho et Boa.
J'adore Vidal mais le combo crête + tatouage + cœur avec les mains ça fait vraiment chier. De mon temps un mec avec une crête n'aurait jamais couru en short derrière un ballon, le pré vert lui servant surtout a boire des bières avec ses potes. Un tatoué n'aurait jamais fait de cœur avec les mains, de peur de se faire tancer par ses camarades. Aujourd'hui dans l'âge du paradoxe tout coexiste. Les basketteurs NBA sont obligés de se mettre en costard en conf de presse, mais durant les matchs, ils arborent tellement de tribaux qu'un Miami - NewYork ressemble plus à confrontation entre deux pénitenciers qu'à un match entre multimillionnaires. O tempora o mores, comme dirait le vieux pirate.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Ils ont juste été plus malins ! Ils ont pensé au long terme suite à la rétrogradation, ils ont fait leur stade, ils ont recruté de bons joueurs et d'autres au-dessus du lot, sans compter ceux qu'ils avaient déjà. Et ce, tranquillement, sans griller d'étapes.

Concernant l'avant-centre, je ne sais pas si c'est quelque chose qui leur manque vraiment... Je veux dire par là qu'ils ont une équipe bien huilée. Est-ce que ça ne risque pas de chambouler leur façon de jouer s'ils mettent une pointure devant qu'il faudra "rentabiliser" ?
"Ceci a été rendu possible par une augmentation du capital de 120 millions d’euros décidé à la fin de la saison 2010/2011, qui s’était ponctuée par une très décevante 7e place. Il faut dire que, contrairement à ses rivaux, la Juve a derrière elle les ressources financières du groupe FIAT. "

L'augmentation de capital c'était surtout pour boucher les trous dus à la brillante gestion blanc/Cobolli.
Et le groupe FIAT n'est plus derrière la Juve depuis longtemps, 1994 exactement.
De 1994 à 2012 les Agnelli ont investis moins de 250 millions dans la Juve. Sur la même durée Berlusconi a dépensé environ 650 millions et Moratti 1 milliard 200 millions (Source torchon rose propriété de RCS propriété de Moratti donc pas suspect de manipulation anti-Inter).

Au prochain bilan la Juve sera bénéficiaire et surtout, en ligne avec le fair-play financier. Mais elle reste scotchée à un chiffre d'affaire inférieur à celui de 2006. L'écart avec le Real était d'1/3 en 2006, il est d'un facteur 3 maintenant. En Italie, étant donné que personne à part l'Udinese et le Napoli n'a de vision à moyen terme ça suffira, en Europe il faudra de très longues années pour arriver.
Message posté par SoAforever
Mouais Higuain est tout de même un attaquant un peu surcoté, je pense pas que ce soit l'attaquant idéal pour la juve. Ce qui leur manque c'est une plus grosse puissance athlétique, comme l'a démontré la league des champions l'année dernière...




Qui a parlé d'Higuain a part les journalistes ?
Moi ce que je vois c'est que Llorente lui c'est fait, et que lui c'est une sacrée pointure.
dylan1993_MANUTD Niveau : District
Le problème de Llorente c'est qu'il n'a plus joué depuis un an. Est-ce qu'il sera prêt ?
Message posté par TsouinTsouin
Ils ont juste été plus malins ! Ils ont pensé au long terme suite à la rétrogradation, ils ont fait leur stade, ils ont recruté de bons joueurs et d'autres au-dessus du lot, sans compter ceux qu'ils avaient déjà. Et ce, tranquillement, sans griller d'étapes.

Concernant l'avant-centre, je ne sais pas si c'est quelque chose qui leur manque vraiment... Je veux dire par là qu'ils ont une équipe bien huilée. Est-ce que ça ne risque pas de chambouler leur façon de jouer s'ils mettent une pointure devant qu'il faudra "rentabiliser" ?


Sans vouloir te contredire le stade était prévu avant 2006, Giraudo bossait dessus en 2002. Quand à la vision à long terme, elle date de 2010. Avant, le président confondait Coupe du monde et LDC, renonçait à présenter les recours en justice et le directeur général avalisait les recrutements les plus chers sans moufter. Avoir viré Secco, Blanc et Cobolli Gigli ça a fait gagner 20 ans au club.
salvat1985 Niveau : DHR
En tant que supporter juventino, voir ma Juve en haut me plait mais conquérir l'Europe ca va être compliqué pour plusieurs raisons :
- les rivaux historiques sont mal en point et on ne peut pas être compétitif en Europe si le niveau offert en Serie A ne permet pas d'élever le niveau de jeu. on a bien vu la classe d'écart entre cette Juve bien huilée et un Bayern d'anthologie
- il faut un tueur devant. trop d'action gachées!
contre Chievo et Pescara c'est pas grave mais face aux cadors européens ca pardonne pas. surtout que parfois on se fait peur alors qu'il faudrait pas.

- Milan a besoin de refaire sa défence et une partie du milieu. et sans argent c'est show the night
- la Roma perd de sa superbe (et ca m'attriste un peu)à voir
- la Lazio est taillée pour l'europa League. pas mieux
- l'Inter, tout est à reconstruire et il faudra du temps.
- Napoli, Benitez dans le jeu c'est pas Mazzari (je lui donne 6 mois avant de sauter)
- La Fiorentina jouera les trouble fête et ca me fera plaisir de revoir Rossi sur une pelouse
- Udinese va faloir gérer l'après Di Natale et c'est pas gagner.

La nouvelle saison de Serie A va livrer son verdict mais à un an du mondial, beaucoup de joueurs vont calculer pour éviter de se blesser et chosiir les matches.
Shellai-93 Niveau : DHR
Tu fais bien de mettre le doigt dessus, c'est également la question que je me pose.

On parle de 2 ou 3 top players en attaque, comment Conte va gérer leurs intégration dans l'équipe ?

Va t-il accepter qu'au moins un attaquant fasse moins de travail défensif, ou va t-il demander aux nouveaux de se plier au plan tactique en place et de défendre avec le reste de l'équipe ?

Dans le premier cas, ça donnerait plus de travail défensif aux milieux mais plus de liberté aux attaquants, c'est ce qui semble nous manquer.

Autrement, il faudrait recruter 3 Tevez..
Sympa de vous lire ne tout cas les gars, on voit qu'il y a des connaisseurs, ça fait plaisir.
Matri, Vucinic, Quagliarella, Giovinco, Higuain, LLorente. Ca fait pas un peu juste pour une équipe qui souhaite évoluer avec une seule pointe?
Pour compléter encore l'article, la Juventus est engagée dans une opération destinée à augmenter les ressources du club, une zone commerciale et de bureaux autour du stade sur 300.000m² environ avec en 2014 un complexe cinéma et une galerie marchande, le Juventus Training & Media Center (en italien dans le texte)et le J-Hotel en 2015, puis en 2016 appartements et résidences et enfin en 2017 le nouveau siège du club.

Là encore, le premier projet date de l'époque Giraudo, Moggi, Bettega.
Note : 1
...ainsi que l'ouverture d'une chaîne de pharmacies


La Juve n'a pas de vrai concurrence en Italie depuis qu'ils se sont reconstruit, et au contraire de 2006 à 2011 ils ramaient sévèrement avec des transferts calamiteux dignes de l'Inter (Krasic, Diego, Melo, Amauri,...). Financièrement ça fait longtemps qu'ils se restructurent mais sportivement je ne crois pas.
Message posté par rikii
Matri, Vucinic, Quagliarella, Giovinco, Higuain, LLorente. Ca fait pas un peu juste pour une équipe qui souhaite évoluer avec une seule pointe?

La Juve joue avec 2 pointes ou du moins, 2 milieux offensifs-attaquants vu le travail défensif qu'ils font et à quel point ils partent de bas.
Matri et Quaglia devraient partir, il n'y a pas de rumeurs parce que ce ne sont pas les joueurs les plus connus mais m'est d'avis qu'ils vont trouver preneur et que ça se décantera dès l'ouverture du mercato.
Shellai-93 Niveau : DHR
@Lothaire : C'est ce que résume assez bien Trap en disant "Avoir viré Secco, Blanc et Cobolli Gigli ça a fait gagner 20 ans au club."
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
24 50