Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus-Genoa (1-0)

La Juve enchaîne, mais perd des hommes

Une Juve poussive mais efficace aura eu raison d'un Genoa combatif mais trop limité, ce mercredi, au Stadium de Turin. Les Bianconeri s'imposent sur le fil 1-0, mais perdent Patrice Évra et surtout Martín Cáceres, sorti du terrain les larmes aux yeux peu après la mi-temps.

Modififié

Juventus FC 1-0 Genoa CFC

But : De Maio (CSC 30e) pour la Juve

Quelques passements de jambe, un petit coup d'accélérateur, une frappe contrée, et hop, le tour est joué. Le football est parfois simple quand on joue à la Juventus et qu'on s'appelle Juan Cuadrado. Car en dépit d'une prestation brouillonne basée sur de l'à-peu-près, c'est bien la Vieille Dame qui, grâce à son Chico colombien, repart de ce rendez-vous avec les trois points. Après en avoir pris deux à la maison fin septembre, le Genoa de Serge Gakpé (encore sur le banc ce soir) a réduit le score, mais n'a pu empêcher le triomphe bianconero malgré les bonnes intentions affichées en première période. Si la Juventus signe là sa 13e victoire consécutive en Serie A (sa 15e au total), elle perd Patrice Évra et Martín Cáceres, sorti en pleurs sur civière quelques minutes après la pause. La poisse n'est jamais très très loin pour Max Allegri.

Cuadrado show !


Pendant que Laziali et Partenopei s'écharpent sur la pelouse de l'Olimpico, c'est la Vieille Dame qui mène la danse dans son Juventus Stadium plein comme un œuf. Légèrement remaniée compte tenu des blessures et du calendrier intensif, l'équipe de Max Allegri impose dès le départ un tempo qui oblige les Rossoblù à se recroqueviller dans leurs trente derniers mètres. Si la possession est turinoise, l'engagement, lui, est aussi intense des deux côtés. Après un premier quart d'heure où la Juve, dominatrice mais imprécise, aura vendangé pas mal d'occasions, les hommes de Gasperini sortent enfin la tête de l'eau pour sonner la charge. Et quand Džemaili et les siens commencent à s'approcher des cages de Buffon pour répondre aux imprécisions de Pogba et Dybala, paf, la Juve en plante un ! Lancé sur son côté droit, Cuadrado enrhume un puis deux défenseurs, frappe du droit et, avec de la réussite (et le pied de De Maio), donne l'avantage aux Bianconeri. On joue alors la trentième minute, et la Juve, fidèle à elle-même, a déjà fait le plus dur. Malheureusement pour elle, Patrice Évra file directement aux vestiaires à cinq minutes de la pause, alors qu'aucun signe de blessure ne semblait poindre. Juste le temps pour Alex Sandro de se dégourdir les pattes avant que l'arbitre ne siffle la mi-temps.

Les larmes de Cáceres


Changement de côté, mais pas d'intentions pour les hommes de Gasperini. Car même menés au score, les Génois poursuivent leurs efforts de construction pour tenter de percer une défense turinoise qu'on a connue plus sereine. Mais derrière, gare aux contres ! Sur l'un de ses premiers ballons, Zaza évite le hors-jeu et se retrouve en un contre un face à Perin. Duel manqué par le grand chauve, le portier italien s'interpose. Passée l'heure de jeu, les contacts se durcissent, et les sourcils se froncent. Comme d'hab', Allegri hurle sur la touche pendant que, sur le pré, Cáceres se tord de douleur en se tenant le tibia. La blessure semble sérieuse, suffisamment pour que les secouristes fassent sortir l’Uruguayen sur un brancard. Et de deux blessés pour la Vieille Dame après le remplacement surprise de Patrice Évra. Pour ce qui est du reste du match, autant fermer les yeux et oublier au plus vite. Une trentaine de minutes après avoir remplacé Morata, Simone Zaza tente une Di Meco sur un joueur génois et se fait renvoyer aux vestiaires fissa. De cette soirée, la Juve pourra se satisfaire d'avoir signé sa quinzième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Car pour le reste, on repassera.


  • Résultats et classement de Serie A


    Par Morgan Henry
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
    À lire ensuite
    Naples calme l'Olimpico