Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Juventus-Milan (4-0)

La Juve détruit le Milan et prend la Coupe

Un peu endormie dans le premier acte, la Juventus a remporté sa quatrième Coppa consécutive en écrasant le Milan (4-0). S'il a longtemps retardé l'échéance avec panache, Gigio Donnarumma a fini par complètement craquer mentalement. Et la Vieille Dame l'en remercie.

Modififié

Juventus 4-0 AC Milan

Buts : Benatia (56e, 64e), Douglas Costa (61e), Kalinić (csc) (76e) pour la Juventus

Leur face-à-face commence à devenir un rituel de l'autre côté des Alpes. Buffon contre Donnarumma, l'expérience contre l'insouciance, la Juve contre le Milan. L'un décrit l'autre comme son successeur, l'autre comme son idole absolue. Par le passé, l'élève a même émerveillé le maître à plusieurs reprises, comme lorsqu'il offrit, en sortant un penalty de Dybala, la Supercoupe à son Milan au nez et à la barbe de Buffon. Ce soir, pendant près d'une heure, il a maintenu à flot son équipe en étalant toute sa classe. Avant de sombrer, avec le reste de son équipe. Plus qu'une finale perdue, le jeune Gigio Donnarumma a aussi mesuré une nouvelle fois le chemin immense qu'il lui restait à parcourir pour atteindre ne serait-ce que la cheville de son homologue du soir. Dans les matchs importants, le talent n'est rien sans le mental d'un champion.

Milan loupe le coche


Patrick Cutrone était loin d’être né lors de la dernière victoire du Milan en Coppa face à la Vieille Dame il y a trente-trois ans. Il est pourtant le premier à se mettre en avant, à la suite d'un double une-deux plein d’audace avec Çalhanoğlu, mais le jeune ado est muselé par Buffon (7e).
Si la Juve répond timidement par le biais de Dybala, c’est Suso qui oblige une nouvelle fois Gigi Buffon à enfiler le bleu de chauffe (30e). Plus présents, plus incisifs, les joueurs de Gattuso semblent être habités par la grinta de leur entraîneur, lui qui avait mangé étant joueur un escargot vivant « pour faire redescendre la pression » un soir de demi-finale de Ligue des champions. Pas suffisant pour faire la différence, et face à la Juventus, forcément préjudiciable.

Donnarumma, du rêve au cauchemar


En seconde période, la Juventus redémarre fort, et d'entrée, Dybala met Donnarumma à l’épreuve (51e), avant de l’obliger presque dans la foulée à l’exploit (55e). Mais sur le corner, Mehdi Benatia place une tête parfaite et permet à la Juve de passer devant. Cruel pour Donnarumma qui, encore lui, sort magistralement une frappe de Dybala, en quête de but (58e). Mais le jeune portier italien va flancher dans la minute, à la suite d'une frappe pourtant à sa portée de Douglas Costa (61e). Le pauvre Gigio est déboussolé et va une nouvelle fois craquer en relâchant un ballon sur corner, qui offre à Benatia le doublé (64e). Sûrement touché par la situation du jeune portier transalpin, Matuidi n'est pas loin de relancer un petit peu le suspense en se trompant totalement lors d'un dégagement, qui termine comme par magie sur le montant de Buffon. La chance, elle aussi, a choisi son camp : Kalinić marque contre son camp et scelle cette finale. Il y a encore le temps pour une double parade exceptionnelle de Buffon face à Locatelli et Borini (78e). 4-0, fin du match. La Juventus remporte sa quatrième Coppa d'affilée et est à deux doigts d'arracher son septième Scudetto de rang, alors que Milan n'est pas encore mathématiquement qualifié pour la Ligue Europa. Quand on connaît un peu l'histoire respective de ces deux mastodontes du football italien, le parallèle fait mal, très mal.


Juventus (4-3-2-1) : Buffon - Cuadrado, Barzagli, Benatia, Asamoah - Khedira, Pjanić, Matuidi - Dybala, Douglas Costa - Mandžukić. Entraîneur : Massimiliano Allegri

Milan (4-3-3) : G. Donnarumma - Calabria, Bonucci, Romagnoli, Rodríguez - Kessié, Locatelli, Bonaventura - Suso, Cutrone, Çalhanoğlu. Entraîneur : Gennaro Gattuso


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 13 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !