En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Napoli-Juventus (0-1)

La Juve couche Naples

Rapidement mise sur orbite par un but précoce d'Higuaín, la Juve, parfaitement en place, a stérilisé les assauts d'un Napoli souvent impuissant ce vendredi au San Paolo. La Vieille Dame recolle à un point des Partenopei au sommet de la Serie A.

Modififié

SSC Naples 0-1 Juventus

But : Higuaín (13e) pour la Juve

Revivez Naples - Juventus Turin (0 - 1)

Il a encore fallu qu'il vienne mettre son grain de sel. À Naples, Gonzalo Higuaín est peu ou prou l'antéchrist pour les tifosi. Alors, le buteur de la Juve a fait honneur à sa réputation. En plantant le seul pion de la rencontre, il a douché d'emblée les Partenopei, qui concèdent leur première défaite cette saison en championnat. De quoi permettre à la Vieille Dame de rappeler à Naples que, jusqu'à preuve du contraire, c'est encore elle la patronne incontestée de la Serie A.

La maîtrise turinoise


Les joueurs du Napoli en noir, ceux de la Juve en jaune criard. On repassera pour les maillots, qui piquent les yeux d'à peu près tout le monde au San Paolo. Tant pis. Si les looks sont disgracieux, l'entame de match, elle, est sacrément sexy. Les Partenopei commencent à fond la caisse, avec Hamšík, en bon capitaine, qui mène la charge. Crête en avant, le capitaine napolitain manque d'un cheveu de récupérer dans la surface un service d'Allan, qui lui aurait permis de s'offrir un duel face à Buffon.

Mais comme d'habitude, Naples a beau rugir, c'est la Juve qui mord. Impitoyable en contre, la Vieille Dame dégomme en trois passes et quelques foulées l'arrière-garde des Azzurri. Douglas Costa donne le tournis à tout le monde depuis son côté droit et sert Dybala, qui sprinte jusqu'à l’entrée de la surface. La Joya décale ensuite parfaitement Higuaín, qui bat Reina d'un plat du pied serein. Net, sans bavure. En face, les Partenopei sont plus brouillons, mais continuent de s'accrocher. La Juve défend plus bas, tout en maîtrise, comme elle aime et sait le faire et Naples doit s'employer à forcer le coffre-fort piémontais. Difficile, mais pas impossible. Insigne est même tout proche de trouver la faille à deux reprises. Mais Buffon lui ferme la porte à chaque fois, en détournant une frappe lointaine, puis une tête sur corner du natif de Naples. Increvable Gigi.

L'impuissance napolitaine


La Juve ne change rien en seconde période et verrouille derrière, en attendant de cogner en contre. Le Napoli joue plus juste, place quelques une-deux biens sentis, mais les tentatives d'Insigne puis de Callejón sont bien trop timides pour percer la muraille piémontaise. Finalement, plus le temps passe, plus la Vieille Dame semble totalement contrôler la rencontre. Frustré, Mertens tente bien de s'offrir un plongeon olympique dans la surface après un contact avec Chiellini, mais l'arbitre ne mord pas à l’hameçon et ne consulte même pas la VAR. C'est même Matuidi qui est tout près de marquer son premier but avec la Juve, en smashant une belle volée dans la surface, miraculeusement sortie par Reina après un rebond devant lui. La soirée des Napolitains prend même un sale tournant quand Insigne, apparemment victime d'un problème musculaire après un contact avec Buffon, doit laisser sa place à Ounas à la 75e minute de jeu. Sarri s'énerve, bouillonne sur son banc, se prend la tête avec le corps arbitral, mais n'arrive pas à éveiller l'esprit de révolte de ses poulains. Sans s'affoler, les Juventini l'emportent à l'ancienne, en fermant la boutique avec le sourire en coin qui va bien. Un succès précieux pour les Turinois, qui remportent leur premier match au San Paolo depuis 2015. Et se replacent plus que jamais dans la lutte pour le Scudetto, en revenant à un petit point du Napoli au classement.

SSC Naples (4-3-3) : Reina - Hysaj, Albiol, Koulibaly, Mario Rui -Allan, Jorginho, Hamšík - Callejón, Mertens, Insigne. Entraîneur : Maurizio Sarri
Juventus (4-3-2-1) : Buffon- De Sciglio, Benatia, Chiellini, Asamoah - Khedira, Pjanić, Matuidi - Dybala, Douglas Costa - Higuaín. Entraîneur : Massimiliano Allegri


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
    Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 14 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9