En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

La Juve cale à Udine, l'Inter atomise Cagliari

Sans inspiration, la Juve n'a pas pu faire mieux qu'un nul sur la pelouse de l'Udinese (1-1) et manque l’occasion de tuer une bonne fois pour toutes le peu de suspense qui existe pour le titre en Serie A. L'Inter a démembré Cagliari (1-5), tandis que le Toro s'en est une nouvelle fois remis à Andrea Belotti, auteur d'un triplé, qui a permis de renverser Palerme (3-1).

Modififié

Udinese 1-1 Juventus Turin

Buts : Zapata (37e) pour l'Udinese // Bonucci (60e) pour la Juventus

Le ciel pluvieux d'Udine, la Juve qui déjoue et Massimiliano Allegri qui peste. De quoi résumer sommairement l'après-midi frustrante des Juventini. La Vieille Dame se casse les dents en première période sur la défense d'Udine, qui se permet même de donner quelques sueurs froides à l'arrière-garde turinoise. Notamment par le Français Seko Fofana, qui met Chiellini dans le vent, puis centre dans la foulée, sans que ses partenaires ne parviennent à conclure. Problème : les Bianconeri, pas très inspirés, ne sont pas non plus aidés par l'arbitrage, se voyant refuser un penalty après une main de Samir, à la suite d'un centre de Daniel Alves. Les hommes de Luigi Delneri, sereins, mettent le paquet pour jouer un vilain tour aux Bianconeri. Et Duvan Zapata, en puissance, dévore Bonucci dans la surface, avant de conclure de près face à Buffon. Sixième but en Serie A cette saison pour le tank frioulan.

Pour revenir, les Juventini vont finalement devoir s'en remettre à un coup de pied arrêté. Dybala dépose un coup franc subtil sur le crâne de Bonucci, qui conclut à bout portant. Puis, plus grand-chose ou presque. La Juve, en manque de créativité offensive, peine toujours autant face au bloc frioulan. Et doit s’accommoder d'un nul. Rien de dramatique pour les hommes d'Allegri, qui gardent huit points d'avance sur leur dauphin, l'AS Roma. Mais un vrai coup d’arrêt pour les Turinois, qui restaient sur sept succès consécutifs en Serie A.


Empoli 0-2 Genoa

Buts : Ntcham (89e), Hiljemark (90e+3) pour le Genoa

L'ennui intégral entre deux formations qui somnolent en bas de classement, mais qui sont quasiment certaines d'assurer leur maintien dans l'élite. Il faudra finalement un but tardif d'Olivier Ntcham pour mettre fin à la purge qu'offrent les deux équipes à leurs tifosi. Empoli, assommé, laisse filer le match et le Genoa s'en va doubler la mise en contre par Hiljemark.


Crotone 0-0 Sassuolo



RAS en première période. Sassuolo, frileux, laisse Crotone prendre le contrôle du jeu et préfère se signaler en contre sans vraiment créer le danger devant. Le second acte sera plus animé, mais ni les frappes de Falcinelli, ni les raids balle au pied de Berardi ne parviennent à faire la différence. De quoi finir sur un nul franchement moche. Zéro. Zéro.


Torino 3-1 Palerme

Buts : Belotti (73e, 76e, 81e) pour le Torino // Rispoli (30e) pour Palerme

Signé Belotti. Palerme a bien tenté de rendre hommage à son mythique président Maurizio Zamparini, qui a quitté lundi 27 février la direction du club palermitain, mais les Siciliens se sont heurtés à un Andrea Belotti des grands jours. Si les Rosanero ouvrent le score par Andrea Rispoli, qui expédie une frappe limpide aux vingt-cinq mètres, ils restent largement dominés par un Toro qui ne cesse de se démener pour revenir au score. Et qui égalise logiquement par Belotti, comme souvent intenable, qui place sa tête sur corner. Avant d'ajouter deux nouveaux buts de renard de poulailler dans la surface. De quoi permettre au numéro 9 des Grenats de porter à 22 son compteur but en Serie A et de prendre la tête du classement des buteurs, larguant ainsi Džeko et Higuaín (19 buts chacun). Le Toro reste pour sa part solidement ancré à la neuvième place du championnat.



Cagliari 1-5 Inter Milan

Buts : Borriello (42e) pour Cagliari // Perišić (34e, 47e), Banega (40e), Icardi (67, spe), Gagliardini (88e) pour l'Inter

L'Inter commence tranquille face à une formation sarde bien en place. Avant de passer la seconde après la demi-heure de jeu. Banega sert délicieusement Perišić dans la surface, qui conclut de près, pépère. L'Argentin ne se limite pas à servir sur un plateau ses partenaires, puisqu'il envoie aussi un coup franc merveilleux dans les filets de Gabriel, le portier de Cagliari, quelques minutes plus tard. Mais les insulaires vont réduire le score par l'increvable Marco Borriello, qui plante sa douzième banderille de la saison. Pas de quoi étouffer la flamme offensive de l'Inter, qui frappe une troisième fois par Perišić, qui marque d'une frappe précise dans les seize mètres et inscrit son neuvième but en championnat. Icardi, puis Gagliardini s'en vont parachever le succès écrasant des leurs. De quoi conclure proprement l'affaire, et permettre aux hommes de Stefano Pioli de réintégrer temporairement le top 5 de la Serie A.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    il y a 3 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 27
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16