Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Carpi-Juventus (2-3)

La Juve, c'est pas fini

La Juventus s'impose à Carpi malgré l'ouverture du score des locaux et une grosse frayeur en fin de match (2-3). Mandžukić a inscrit un doublé, Pogba a régalé.

Modififié

Carpi FC 2-3 Juventus FC

Buts : Borriello (14e), Bonucci (CSC, 92e) pour Carpi // Mandžukić (18e, 41e), Pogba (50e) pour la Juve

Même pas 5 minutes : voici le laps de temps durant lequel la Juventus aurait pu douter, entre l’ouverture du score de Marco Borriello et l’égalisation de Mario Mandžukić. « Aurait pu » seulement, car la Vieille Dame a récupéré trop de certitudes pour paniquer face au 19e du championnat. Tout en maîtrise, les Bianconeri sont ainsi tranquillement revenus à hauteur avant de passer devant grâce au même Mandžukić. Puis de prendre définitivement le large avec Pogba. La Juve s'est toutefois fait très peur en fin de match avec un CSC de Bonucci et une énorme occasion d'égaliser manquée par Carpi. Néanmoins, elle enchaîne bien sa septième victoire consécutive en Serie A et remonte provisoirement à la 2e place. Une question mérite aussi d’être posée : avec un SuperMario en plus - en outre de Dybala, Cuadrado ou Khedira -, la Juve est-elle vraiment moins forte que la saison passée ?

SuperMario à la rescousse


La physionomie de la rencontre se dessine très vite : la Juventus a la possession du ballon, Marchisio organise le jeu « à la Pirlo » , et Carpi évolue en contre en s’appuyant principalement sur Borriello. Face au bloc resserré des locaux, c’est Dybala qui allume la première mèche. Le missile longue distance de l’Argentin passe toutefois de peu au-dessus (4e). Pas de quoi effrayer Carpi qui ne se contente pas de défendre. Après une bonne opportunité sur coup franc gâchée par Zaccardo (9e), Borriello fait à nouveau démonstration de sa bonne forme cette saison. L’ancien Milanais mange d’abord Bonucci en un contre un, puis envoie une bonne frappe du droit au premier poteau. Suffisant pour battre un Buffon pas exemplaire. Contre toute attente, Carpi prend l’avantage (1-0, 14e).



Néanmoins, la Juventus n’a pas gagné ses six dernières rencontres de Serie A pour rien. Comme face à la Fiorentina dimanche dernier, la Vieille Dame revient immédiatement à la marque grâce à un bel enchaînement de Mandžukić après une première intervention de Belec devant Khedira (1-1, 18e). Évidemment pas rassasiés par cette égalisation, les Bianconeri poussent pour prendre l’avantage. Mais ni Marchisio (23e), ni Chiellini (25e) ou encore Khedira (27e) ne parviennent à tromper à nouveau la vigilance de Vid Belec. C’est finalement Mandžukić qui s’en charge avec un gros coup de boule sur un centre parfait d’Évra (1-2, 41e). La Juventus a remis les pendules à l’heure.

La Juve passe tout près de la correctionnelle


Le début de seconde période est d’ailleurs pleinement à l’avantage des Bianconeri. Après un festival technique pour se mettre en jambes, Paul Pogba creuse l’écart en réalisant un superbe enchaînement sur une transversale délicieuse de Barzagli (1-3, 50e). Le match est plié. La Juve peut désormais se contenter de réciter ses gammes techniques à l’image de Pogba. À peine entré en jeu à la place de Barzagli, Rugani croit s'offrir son premier but en bianconero, mais c'est annulé pour une position de hors-jeu (64e). Malgré quelques situations chaudes pour les deux formations, il ne se passe plus grand-chose jusqu'au temps additionnel. Bonucci se troue d'abord sur un centre de Marrone et marque contre son camp (2-3, 92e). Dans la foulée, Carpi a une énorme occasion, mais Lollo manque sa frappe sur un centre en retrait. La colère de Max Allegri en dit long, mais la Vieille Dame va bien pouvoir passer les fêtes au chaud.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3