Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts de finale
  3. // Parme/Juventus (0-1)

La Juve au bout de l'ennui

Au terme d'un très triste match, la Juventus s'impose sur la pelouse de Parme en quarts de finale de la Coupe d'Italie grâce à Álvaro Morata, seul buteur de la rencontre (0-1).

Modififié
77e minute de jeu : Álvaro Morata entre en jeu à la place de Kingsley Coman. Volontaire, l'Espagnol donne enfin un peu de chaleur à une froide soirée d'hiver au stadio Ennio-Tardini pour un quart de finale de Coupe d'Italie tout sauf passionnant entre la Juventus et Parme. Une première tentative solitaire pour se mettre en confiance, et l'ancien Madrilène peut se charger du seul événement de la rencontre : un but dans les derniers instants de la partie après un bon échange avec son compatriote Fernando Llorente. Suffisant pour envoyer en demi-finale une Juventus qui n'avait visiblement pas envie de jouer ce mercredi soir.

Parme Ultimate Team


Quel est le point commun entre un débutant à FIFA qui lance une carrière Ultimate Team et l'équipe de Parme ? Vous séchez ? C'est pourtant simple. Comme pour le gamer, l'effectif des Gialloblu a été construit avec peu de moyens, visiblement à l'aide de packs bronze ou argent tout au plus. Le genre d'équipes dont l'intelligence artificielle n'a pas daigné donner la moindre cohérence et qui n'affiche clairement pas 100% au niveau collectif. Quelques joueurs revanchards par-ci, d'anciens internationaux en bout de course par-là et quelques Sud-Américains pour faire le nombre. Même la nouvelle option des prêts n'offre pas franchement fière allure à l'escouade. Seuls un magnifique maillot et un stade au passé illustre sauvent un tant soit peu les apparences. Pour ne pas arranger la situation, il ne restait plus de consommables pour le contrat de la seule carte or du groupe, qu'il a donc fallu sacrifier. Le temps de choisir son système de jeu, et la partie peut être lancée. Enfin, c'est beaucoup dire puisque 45 minutes plus tard, il n'y a quasiment rien à signaler mis à part un centre de Simone Pepe qui finit sa course sur le poteau, juste avant la pause. « Il a une bonne équipe, mais il ne se crée presque pas d'occases. J'ai encore ma chance en deuxième période » , se dit sans doute Donadoni aux manettes.

Morata décisif


Sauf que la Vieille Dame a beau préférer assurer son titre en première division - en témoigne le gros turnover pour économiser la forme de ses cadres - plutôt que jouer la Coupe à fond, elle n'en reste pas moins largement supérieure. Même l'habituel remplaçant Pepe se balade avec quelques jolis dribbles à signaler sur son aile droite. La Juve se crée d'ailleurs enfin une occasion, mais la tête de Chiellini sur corner ne trouve pas le cadre. Pas plus que Coman dans un angle trop fermé. Dans le camp d'en face, Parme joue avec ses armes en ralentissant - intelligemment - le jeu comme une mauvaise connexion et se montre presque dangereux en contre. Massimiliano Allegri est même obligé d'appuyer sur start pour faire entrer sa carte noire Paul Pogba, membre de l'équipe de la semaine. Pirlo obtient lui un coup franc bien placé, mais sa frappe n'inquiète pas Mirante plus que cela. C'est toujours aussi faiblard et il faut une petite brouille entre Galloppa et Lichtsteiner pour nous réchauffer un peu. Pas de quoi envoyer un message d'insultes en fin de partie toutefois. Marchisio a une excellente opportunité à cinq minutes du terme, mais sa tentative est déviée au-dessus de la barre par Santacroce. Ce n'est finalement que partie remise puisqu'Álvaro Morata ouvre enfin le score quelques instants plus tard et évite la prolongation. Pour la plus grande joie de la Juventus et des spectateurs.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La drôle de liste d'invités de la finale 17
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 56 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique