Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 33e journée
  3. // Udinese/Juventus (0-2)

La Juve accourt vers le Scudetto

Facile victorieuse d'une Udinese bien moins tranchante qu'à l'aller, la Juventus renvoie son poursuivant romain dans les cordes. De nouveau à huit longueurs, les joueurs de Rudi Garcia auraient encore pu espérer décrocher le Graal en cas de faux pas de la Vieille Dame, ce soir. À cinq journées de la fin, les dés semblent jetés.

Modififié
Match piège pour les hommes d'Antonio Conte, ce soir, au Stadio Friuli. Vainqueurs dans les ultimes secondes de la rencontre aller grâce à un but de chacal de Fernando Llorente, les Juventini savaient qu'ils jouaient gros sur ce déplacement dans le Frioul. Toujours solide leader du Calcio à cinq longueurs de la Roma avant ce match, l'armada bianconera prendrait une sérieuse option sur le titre en cas de victoire face aux soldats de Guidolin, qui dispute ce soir son 550e match sur un banc de Serie A. La machine Vidal et le bison Tévez laissés au repos, c'est Marchisio et Giovinco qui sont alignés côté turinois, tandis qu'Angelo Ogbonna, de retour de blessure, permet à Bonucci de souffler. Mais malgré ces quelques rotations, ce sont bel et bien les Jaunes qui frappent les premiers. Comme souvent.

Signé Sebastian

Le gouffre numérique (46 points) séparant les deux adversaires du jour ne met que seize petites minutes à se confirmer. Idéalement entrée dans la rencontre, la Juve ouvre la marque sur l'une de ses premières incursions dans le clan adverse. Décalé côté gauche, Giovinco repique et place un enroulé pervers dans le petit filet du tout jeune Scuffet. Et de un pour celui que l'on appelle la Formica Atomica, et la Vieille Dame ! Parfaitement en place, le bloc turinois se contente de gérer les rares poussées de l'Udinese. Seul en pointe, le mythe Di Natale s'agace pendant que Pogba enchaîne les râteaux et les feintes de corps au milieu de terrain. Jamais rassasié, Antonio Conte, en sueur sur la touche, indique le chemin du but à ses joueurs, qui ne tardent pas à mettre en pratique les conseils de leur coach. Peu avant la demi-heure de jeu, Llorente fait une Llorente et inscrit un énième but de raccroc au grand dam d'un Guidolin dépassé par la passivité de sa défense.

Gérer pour mieux régner


C'est une constante cette saison : après avoir fait la différence et quasiment assurée sa victoire en trente minutes, la Vieille Dame déroule et se contente de gérer son avance au score. Hormis quelques galettes finement distillées par l'orfèvre Pirlo et un poteau du remuant Giovinco à vingt minutes du terme, cette rencontre fut relativement pauvre en occasions. Incapable d'inquiéter réellement un Gigi Buffon on ne peut plus pépère sur sa ligne de but, l'avant-garde de l'Udinese est constamment stoppée par la défense à trois turinoise. Une fois le 28e succès de la saison en Serie A en poche, Conte préserve ses hommes et fait tourner son effectif. De son côté, l'Udinese si chère à Antonio Di Natale montre des signes inquiétants de faiblesse face à une équipe qui joue avec le frein à main. Après trois minutes de temps additionnel où les Turinois auraient pu se faire surprendre, Monsieur Rizzoli - aucun lien avec l'ex-animateur du génial Millionnaire - met un terme à une rencontre bien soporifique. Conte peut exulter et lever les bras aux ciels, le Scudetto est plus que jamais à portée de main.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24