1. //
  2. // 33e journée
  3. // Udinese/Juventus (0-2)

La Juve accourt vers le Scudetto

Facile victorieuse d'une Udinese bien moins tranchante qu'à l'aller, la Juventus renvoie son poursuivant romain dans les cordes. De nouveau à huit longueurs, les joueurs de Rudi Garcia auraient encore pu espérer décrocher le Graal en cas de faux pas de la Vieille Dame, ce soir. À cinq journées de la fin, les dés semblent jetés.

Modififié
6 23
Match piège pour les hommes d'Antonio Conte, ce soir, au Stadio Friuli. Vainqueurs dans les ultimes secondes de la rencontre aller grâce à un but de chacal de Fernando Llorente, les Juventini savaient qu'ils jouaient gros sur ce déplacement dans le Frioul. Toujours solide leader du Calcio à cinq longueurs de la Roma avant ce match, l'armada bianconera prendrait une sérieuse option sur le titre en cas de victoire face aux soldats de Guidolin, qui dispute ce soir son 550e match sur un banc de Serie A. La machine Vidal et le bison Tévez laissés au repos, c'est Marchisio et Giovinco qui sont alignés côté turinois, tandis qu'Angelo Ogbonna, de retour de blessure, permet à Bonucci de souffler. Mais malgré ces quelques rotations, ce sont bel et bien les Jaunes qui frappent les premiers. Comme souvent.

Signé Sebastian

Le gouffre numérique (46 points) séparant les deux adversaires du jour ne met que seize petites minutes à se confirmer. Idéalement entrée dans la rencontre, la Juve ouvre la marque sur l'une de ses premières incursions dans le clan adverse. Décalé côté gauche, Giovinco repique et place un enroulé pervers dans le petit filet du tout jeune Scuffet. Et de un pour celui que l'on appelle la Formica Atomica, et la Vieille Dame ! Parfaitement en place, le bloc turinois se contente de gérer les rares poussées de l'Udinese. Seul en pointe, le mythe Di Natale s'agace pendant que Pogba enchaîne les râteaux et les feintes de corps au milieu de terrain. Jamais rassasié, Antonio Conte, en sueur sur la touche, indique le chemin du but à ses joueurs, qui ne tardent pas à mettre en pratique les conseils de leur coach. Peu avant la demi-heure de jeu, Llorente fait une Llorente et inscrit un énième but de raccroc au grand dam d'un Guidolin dépassé par la passivité de sa défense.

Gérer pour mieux régner

C'est une constante cette saison : après avoir fait la différence et quasiment assurée sa victoire en trente minutes, la Vieille Dame déroule et se contente de gérer son avance au score. Hormis quelques galettes finement distillées par l'orfèvre Pirlo et un poteau du remuant Giovinco à vingt minutes du terme, cette rencontre fut relativement pauvre en occasions. Incapable d'inquiéter réellement un Gigi Buffon on ne peut plus pépère sur sa ligne de but, l'avant-garde de l'Udinese est constamment stoppée par la défense à trois turinoise. Une fois le 28e succès de la saison en Serie A en poche, Conte préserve ses hommes et fait tourner son effectif. De son côté, l'Udinese si chère à Antonio Di Natale montre des signes inquiétants de faiblesse face à une équipe qui joue avec le frein à main. Après trois minutes de temps additionnel où les Turinois auraient pu se faire surprendre, Monsieur Rizzoli - aucun lien avec l'ex-animateur du génial Millionnaire - met un terme à une rencontre bien soporifique. Conte peut exulter et lever les bras aux ciels, le Scudetto est plus que jamais à portée de main.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Magnifique le but de Giovinco qui nous fait une spéciale Robben.
La Juve court et non pas accourt.
Armata et pas armada.
Angelo Ogbona pas Angleo.

Bien tourné autrement.
papaboubadiop Niveau : CFA2
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Giuvinco
vinnyroma Niveau : CFA2
Message posté par papaboubadiop
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?


un ensemble de chose mais bon Udine est une ville de seulement 100.000 habitants.

on avait une grosse moyenne dans les années 80 et 90 plus de 30.000 et puis
le déclin sportif et économique du calcio avec des stades dépassées (à part à Turin). Un public d'ultras qui donne une mauvaise image de ce sport et qui dégoûte un public un peu plus civilisé et puis peut être que l'Italie ne se passionne pas tant que ça pour le foot..

quand je vois que la roma cette année ne dépasse pas les 40.000 de moyenne malgré leur saison, normalement cela devrait être plus de 60.000 mais c'est en accord avec les autres faiblesses actuelles du foot italien (manque de stars, de qualité, trop d'étrangers avec des équipes sans âme, manque de projet, manque d'argent, d'infrastructure...).
Message posté par papaboubadiop
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?


+1 rien que pour ton pseudo! Tu fais remonter des souvenirs toi, un certain Mai 2002!
romlakers Niveau : CFA2
Message posté par papaboubadiop
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?


Le stade de l'Udinese est en reconstruction et des tribunes sont fermées ce qui n'aide pas à remplir le stade.
wwgtimlxr Niveau : DHR
Magnifique match de Chiellini ! Aller Giorgio +8, tu peux gérer en vue de la CDM, Lol ...
Message posté par papaboubadiop
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?


==================================================================================
L'Italie est-elle réellement un pays de football? Comparé à la ferveur de l'Angleterre et de l'Allemagne; la réponse est clairement non.

Trop de violence, niveau qui baisse, nombre d'étrangers de troisième catégorie au lieu de faire jouer ses jeunes, stades tout pourris... tout cela fait que les stades se vident de plus en plus...

Et cela ne va certainement pas aller en s'améliorant (quid à énerver les rageurs et nostalgiques de service).
@manu78
L'Italie est elle réellement un pays de football ?vu le nombre d'étoiles sur son maillot, vu le nombre de joueurs ballons d'or passes par l'Italie, vu son nombre de clubs champions d'Europe, vu un joueur comme buffon , vu un joueur comme totti , vu les questions à deux balles que tu te poses , la réponse est clairement oui .
@manu78
L'Italie est elle réellement un pays de football ?vu le nombre d'étoiles sur son maillot, vu le nombre de joueurs ballons d'or passes par l'Italie, vu son nombre de clubs champions d'Europe, vu un joueur comme buffon , vu un joueur comme totti , vu les questions à deux balles que tu te poses , la réponse est clairement oui .
Qu' est ce que tu disais Rudi avant ce match?
AirForceOne Niveau : CFA2
La juventus est clairement au dessus même s'ils leur manquent le patron de la défense Barzagli le Roi Arthur et Carlos Tevez!
Et la pas de Lancelot pour trahir le roi il aura tranquillement le Graal !
Dommage pour le sergent Garcia ça sera pour une autre fois, il n'est pas tombe sur le Z mais sur Antoine Conte (pas le joueur de Reims)
@manu78
L'Italie est elle réellement un pays de football ?vu le nombre d'étoiles sur son maillot, vu le nombre de joueurs ballons d'or passes par l'Italie, vu son nombre de clubs champions d'Europe, vu un joueur comme buffon , vu un joueur comme totti , vu les questions à deux balles que tu te poses , la réponse est clairement oui .
Note : 1
L'Italie est un pays de football. Sauf que les gens n'ont plus ni d'argent ni de travail.

Sinon l'article, Philippe Risoli c'est le juste prix...
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par papaboubadiop
quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les tribunes sont vides dans ce pays de football qu'est l'Italie? La crise?


Le match d'hier s'est joué à guichets fermés...

Avec une tribune vide car en travaux, le Stadio Friuli est en cours de rénovation complète.

Bon, comme d'hab' contre les gros rayés, y'avait une proportion non négligeable de supporters de l'équipe extérieure. Tu m'étonnes que la Juve soit l'équipe la plus détestée du pays quand leurs supporters des régions envahissent les stades comme ça...

Sinon, c'est vraiment une saison sans pour Udine. Y'a aucun progrès collectif durable, une équipe sans idées, sans mordant. Y'a guère que les éclosions de Scuffet et de Bruno Fernandes à retenir. En espérant que les Muriel, Nico Lopez, Zielinski et quelques autres répondent présents l'an prochain pour retrouver la première moitié de championnat.
@manu78

Bien sur que l'Italie est un pays de football, passe quelques temps en Italie, tu comprendras que tout le monde parle de foot et parle de son équipe de coeur. Les stades sont moins remplis c'est vrai. La crise y est pour quelque chose tout comme le manque de noms dans certaines équipes et les ultras qui peuvent déranger. Tout le monde s'extasie sur le football anglais mais l'amour du club des supporters italiens est pour moi identique à celles des anglais ou des allemands ...
Message posté par Il Ragno Nero


Le match d'hier s'est joué à guichets fermés...

Avec une tribune vide car en travaux, le Stadio Friuli est en cours de rénovation complète.

Bon, comme d'hab' contre les gros rayés, y'avait une proportion non négligeable de supporters de l'équipe extérieure. Tu m'étonnes que la Juve soit l'équipe la plus détestée du pays quand leurs supporters des régions envahissent les stades comme ça...

Sinon, c'est vraiment une saison sans pour Udine. Y'a aucun progrès collectif durable, une équipe sans idées, sans mordant. Y'a guère que les éclosions de Scuffet et de Bruno Fernandes à retenir. En espérant que les Muriel, Nico Lopez, Zielinski et quelques autres répondent présents l'an prochain pour retrouver la première moitié de championnat.


On peut ajouter que la caméra étant placée sous la tribune couverte, à la TV on ne voit pas celle-ci qui est bien plus remplie que l'autre, ouverte à toutes les intempéries.

Merci de rappeler indirectement que la Juve est l'équipe la plus aimée d'Italie.

L'Udinese de cette saison m'apparaît sacrément affaiblie par la baisse de rendement de son Toto chéri. L'équipe persiste à jouer comme s'il était encore au top et se montre souvent plus dynamique et efficace quand il est absent. En plus de Scuffet et de Bruno Fernandes, je miserais bien sur Widmer.

Et Yebda titulaire, pas une réussite. J'ai compris pourquoi Guidolin ne lui avait fait jouer que des fins de match jusqu'à présent.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 23