Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Juventus (0-1)

La Juve a fait le boulot

Au terme d'un match assez terne, la Juve, réaliste, a su concrétiser une de ses rares occasions pour battre une Lazio sérieuse, mais limitée offensivement. Deux matchs, deux victoires en Serie A : sans forcer leur talent, les hommes d'Allegri confirment leur bon début de saison.

Modififié

Lazio 0-1 Juventus

But : Khedira (66e)

Un but et rideau. Un concept vu et revu du côté de Turin, que les joueurs de Massimiliano Allegri mettent parfaitement en exécution dès la 66e minute. Le moment choisi par Sami Khedira pour claquer une frappe croisée qui bat Marchetti. La Lazio, jusqu’ici bien en place, mais brouillonne offensivement, ne reviendra pas. Les Bianconeri, à défaut d’être brillants et avec de nombreux cadres absents ou sur le banc, ont su être solides et efficaces.

La Lazio est dans le coup


Soir de première avec le maillot turinois en Serie A pour Mehdi Benatia. En l’absence de Bonucci, Massimiliano Allegri titularise en effet le Marocain en défense centrale. Pour le reste, la Juve opte pour son 3-5-2 maison avec Sandro et Daniel Alves sur les ailes, même si elle choisit de se passer au coup d’envoi de deux de ses recrues phares, Gonzalo Higuaín et Miralem Pjanić, restées sur le banc. L’attaque est donc confiée à Mario Mandžukić et Paulo Dybala. La Lazio opte elle pour un 3-4-3, avec la recrue Jordan Lukaku sur le côté gauche, Felipe Anderson, de retour des JO avec la médaille d’or au cou, aligné sur l’aile droite et Ciro Immobile en pointe.

Les dix premières minutes sont clairement à l’avantage des Laziali. Felipe Anderson et Parolo sont en vue au milieu de terrain et la Juve peine à mettre le pied sur le ballon. Ce sont pourtant bien les Bianconeri qui se créent la première occasion sérieuse, après une tête de Dybala qui oblige Marchetti à se détendre sur sa gauche (9e). La possession s’équilibre par la suite et c’est en contre que la Lazio finit par réagir, par l’intermédiaire d’un centre à mi-hauteur de Felipe Anderson sur lequel Buffon doit intervenir. Dans un match fermé et physiquement exigeant, les deux équipes peinent à trouver leurs attaquants respectifs et seuls les décrochages réguliers de Dybala parviennent à créer de rares déséquilibres. Mais l’Argentin est surveillé de très près par son compatriote Lucas Biglia, dont l’apport défensif est précieux aux Biancocelesti dans l’entrejeu. À part quelques fulgurances de Felipe Anderson, les 22 acteurs ne proposeront pas grand-chose de plus au terme d’une première période finalement assez fade.

Tranquille comme Sami


Le début du second acte n’est pas beaucoup plus enthousiasmant. La Lazio, bien en place avec un De Vrij jusqu'ici intraitable dans l’axe central, continue de neutraliser les timides offensives turinoises. Mais Mandžukić finit par se mettre en lumière sur une frappe en première intention sortie par Marchetti, une balle qui revient ensuite dans les pieds de Dybala qui croise trop sa frappe (56e). La Juve se décide à passer la seconde. Après une ouverture d’Alves, Dybala délivre un amour de talonnade pour Khedira, dont la frappe enveloppée frôle le poteau de Marchetti.


Allegri, conscient que la Vieille Dame doit conclure, remplace Mandžukić par Higuaín peu après l’heure de jeu. Un changement qui semble inspirer Khedira qui, suite à une belle passe de Dybala et un ratage de Biglia, conclut du droit d’une frappe croisée dans la surface (66e). Deux matchs, deux buts en Serie A cette année pour lui. Tranquille, Sami. Simone Inzaghi n’a, lui, plus le choix : il doit marquer et vite. Basta sort donc pour Djordjevic (70e). A contrario, Allegri renforce son bloc défensif en remplaçant Alves par Lichtsteiner. La Vieille Dame ferme la boutique et la Lazio, impuissante, voit les minutes passer sans pouvoir réagir. Diminuée et toujours en rodage, la Juve s’impose. Qu'est-ce que ce sera quand les hommes d’Allegri seront au maximum de leurs possibilités…

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 7 heures Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 155 il y a 10 heures Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Dijon fait chuter l’OL