La journée vue par… Adrien Regattin

Milieu offensif de moins d’1m70, à la technique racée au service d'un jeu tout en percussion. Voilà le pedigree express d’Adrien Regattin. À vingt et un ans, le Toulousain continue son apprentissage de la Ligue 1, trois ans après avoir déboulé dans l’élite. À l’image de son club, Adrien s’éclate. Le Sebastian Giovinco de Haute-Garonne nous donne sa vision de la 9e journée de championnat.

Modififié
0 2
Toulouse vient d’aller baffer 4-0 Évian, avec quatre buts pas dégueulasses en plus. C’est une perf’ ça, non ?
On a fait un très bon match, qui récompense notre bon début de saison. C’était très important. Franck (Tabanou) et Manu (Rivière) marquent avant la pause, donc on se facilite la tache. Au retour des vestiaires, Évian était gonflé à bloc. Mais Manu inscrit le troisième. Ça leur coupe les pattes. C’est un gros résultat qui fait du bien au mental et à la confiance. Il faudra le confirmer à la maison contre Brest samedi.

Quatrième de Ligue 1, ça ressemble à ce que vous vous êtes fixé en début d’exercice ?
L’objectif est de faire mieux que l’année dernière (8e, 56 points). On sait qu’on en a les capacités. D’abord assurer le maintien au plus vite pour ensuite se projeter vers le haut.

Que penses-tu des éternels reproches faits au jeu développé par Toulouse, que l’on dit ennuyeux et défensif ?
À la longue, c’est chiant. Ceux qui se plaignent ne regardent pas nos matchs. Depuis la saison passée, nous avons toujours une possession du ballon positive, on pratique un beau football. La preuve ce weekend à Évian. On a été forts techniquement.

Que retiens-tu de cette journée ?
Le piqué de Manu Rivière (sur le troisième but toulousain à Évian). Une superbe finition. Il l’a bossé pendant la semaine à l’entraînement, donc c’est bien pour lui que cela paye.

Un but ?
Celui de Manu, sans aucune hésitation.

L’an passé, tu as pris part à 21 matchs de Ligue 1. Tu aspires, forcément, à jouer davantage en 2012 / 2013 ?
Je veux devenir un titulaire indiscutable. Comme tous, je bosse chaque jour pour cela. Je suis très jeune encore. Ma chance viendra.

Rémy Cabella se veut fils spirituel de Cristiano Ronaldo. Toi aussi, tu es un fondu de dribbles. Qui est ton mentor ?
Je n’ai pas de mentor. J’aime juste les grands joueurs et regardent leurs vidéos. Messi, Crsitiano Ronaldo, Zinedine Zidane, ils me font tous rêver. Même Franck Ribéry en ce moment. Mon jeu, c’est la percussion, mais je dois encore travailler pour justement savoir quand dribbler et quand lâcher la balle.

Tes potes Étienne Capoue et Moussa Sissoko sont internationaux. Ça roule pas trop des mécaniques dans le vestiaire ?
Non, ils sont humbles ! Et tout le monde est fier qu’ils portent la tunique de l’équipe de France A. Ils le méritent amplement.

Côté Espoir, c’est moins la folie. Comment va Wissam Ben Yedder en ce moment ? (Il y a quinze jours, le joueur de 22 ans faisait partie de ceux ayant quitté le rassemblement espoir pour aller faire la fête.)
Wissam va bien. Il regrette. C’est quelqu’un de sérieux et on est solidaire avec lui. Ce qu’il a fait, le club ne souhaite pas en parler, nous non plus. Cela reste dans le vestiaire.

Toutes ces convocations en sélection ne te donnent pas l’eau à la bouche ?
Je ne me prends pas la tête. La priorité, c’est Toulouse et mon temps de jeu.

Le calendrier du TFC est intéressant : vous recevez Brest, allez à Bordeaux, puis recevez Ajaccio. Il y a quelque chose à faire.
Entre-temps, on a un gros déplacement à Lille en Coupe de la Ligue. La réception de Brest sera très importante, car cela fait trois matchs que l’on ne gagne pas au Stadium et qu’on égalise dans le temps additionnel. Mais pour la suite, il faudra gagner à tout prix et arrêter de perdre des points.

Propos recueillis par Pierre Girard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Où le fait d'aller jouer à Bordeaux est devenu synonyme d'au moins 1 point (dans le temps additionnel certes!)...
Triste. Putain* de 93ème!
''Romain Cabella'' ? C'est vrai que Romain ou Rémy, on est pas à 4 lettres près hein.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2