1. //
  2. // 10e journée

La journée vue par Aïssa Mandi

Du haut de ses 21 printemps, le latéral droit du Stade de Reims découvre la Ligue 1. Sans complexe et avec sérieux. Produit pure souche de la Marne, Aïssa Mandi vit une première saison haletante. Le Rémois nous raconte sa dixième journée de championnat. Cela tombe bien, il a planté contre Troyes son premier pion dans l’élite !

Modififié
6 5
Après la défaite au Parc (0-1) la semaine passée, vous deviez battre Troyes à Auguste-Delaune. Comment percevez-vous ce nul 1-1 ?
On est déçus et frustrés. On menait à domicile donc avec l’obligation de conserver ce résultat. On avait fait une bonne première mi-temps, puis on baisse le pied, ce qui a permis à Troyes de revenir.

C’est principalement à la maison que vous prenez des points (4 victoires depuis le début de saison). Vous êtes en mission à domicile ?
Bien sûr, on doit prendre le max de points. C’est bien parti puisque Reims est l'une des meilleures équipes à domicile (la meilleure, en fait : 13 points sur 18 possibles, ndlr). On compte aussi sur nos déplacements pour gagner des points, comme on l’a fait à Toulouse et Saint-Étienne. On se bat tous les weekends pour le maintien. Il n’y a que cela qui compte.

Qu’est-ce que ça fait de marquer son premier but en Ligue 1 ?
C’est une immense joie. Surtout l’inscrire pour le Stade de Reims, mon club formateur. Devant mon public, ma famille. Un grand plaisir.

Pas trop dur l'apprentissage de la Ligue 1 ?
Je vis à fond le moment présent. Depuis tout petit, je joue au foot pour vivre ces moments. Maintenant que je suis arrivé à un tel niveau, j’en profite au maximum. Je donne tout quand j’ai la chance de jouer.

La semaine prochaine, vous visitez Rennes. Peut-être le meilleur moment pour les prendre ?
Je ne sais pas si c’est le meilleur moment. Avant leur défaite à Saint-Étienne, toujours très fort à domicile, les Rennais avaient gagné quatre fois d’affilée toutes compétions confondues. Je ne pense pas qu’ils soient en déficit de confiance. Melvut Erding devrait être suspendu, ça serait déjà un bon point pour nous. Il nous faudra être solides et complets comme on a pu l’être ces derniers temps.

Quand les Espoirs seront réhabilités, vous espérerez une petite convocation ?
Je ne me pose pas du tout la question. Pour l’instant, je pense uniquement à mon club. Essayer de lui rendre tout ce qu’il m’a donné.

Ce weekend, c’était le déluge sur les terrains de Ligue 1. Cela donne deux matches reportés. Ça pelle pas trop en Champagne ?
Il fait froid. Mais les conditions sont tout à fait supportables : il n’y ni neige ni vent. Pour le report de Sochaux – Evian, ça dépend des conditions. Au vu des images, l’arbitre Mikaël Lesage a raison de ne pas faire jouer le match. De toute façon, dans les deux cas, on lui donnait tort : s’il n’annule pas, on va dire qu’il met en péril la santé des joueurs, s’il annule, on va lui tomber dessus pour dire que c’était jouable. Je suis complètement d’accord avec lui. Ce n’est jamais agréable d’évoluer sur un tel terrain.

Et l’Olympico, alors ?
Il ne fallait pas le jouer, surtout un tel match. Marseille-Lyon, c’est une grande affiche et si c’est pour le jouer avec des mauvaises conditions, ça ne vaut pas le coup. Sur les ballons aériens, le vent aurait largement gêné les joueurs. Il faut « bien le jouer » , plutôt que ça ne soit pas beau à voir.

Votre cœur aurait balancé du côté de quel Olympique ?
Je suis fan de foot donc je l’aurais regardé mais aucune des deux équipes n’a ma préférence. Moi, c’est le PSG depuis que je suis tout petit.

Le scenario de Lorient – Ajaccio, assez dingue, non ?
C’est formidable. Enfin, cela dépend pour qui. Les deux entraineurs Christian Gourcuff et Alex Dupont étaient dégoutés. Pour les supporters, par contre, c’est agréable de voir huit buts dans un match. En plus, c’est à domicile pour Lorient. C’est un come-back extraordinaire. Malheureusement, un tel scenario ne m’est jamais arrivé avec Reims. J’espère le vivre un jour.

Qui, selon toi, réalise la meilleure opération de la journée ?
Toulouse, qui montre que c’est un concurrent direct pour le haut de tableau. C’est l’objectif qu’ils se sont fixé, et ils ont l’équipe pour. Paris aussi qui s’envole, mais c’est moins une surprise.

Qui réalise la pire opération ?
Ajaccio doit avoir mal à la tête. Quand tu gagnes 4 – 1 à l’extérieur, prendre trois buts derrière, c’est embêtant. Une très mauvaise opération pour leur maintien. Cette victoire leur aurait fait beaucoup de bien. Tant pis pour eux, tant mieux pour le spectacle.

Ton but du weekend ?
Celui de Wissam Ben Yedder. Ce qu’a fait Alain Casanova est extraordinaire. Il le punit un match puis le réintègre dans l’équipe. Cela profite à tout le monde.


Propos recueillis par Pierre Girard


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La très bonne surprise de ce début de saison, Mandi. Un joueur qu'on attendait absolument pas à ce niveau et qui a su prendre sa chance après que Glombard soit monté d'un cran pour remplacer Fortes.
"un tel scenario ne m’AIT jamais arrivé avec Reims"
Est-ce qu'il a fait la faute à l'oral?
@Simz Ben en fait c'est bien "un tel scénario ne m'EST jamais arrivé" Tu dis "être arrivé", par "avoir arrivé".

Bref, sinon je ne connaissais pas très bien ce joueur, il a l'air d'avoir la tête sur les épaules, posé, bravo à lui pour son premier but dans l'élite!
Opus: Fais gaffe à ce que tu dis, t'es en train de nous dire qu'il n'ira jamais en espoirs (ben oui, si il a la tête sur les épaules...)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
N°7 : Alfredo Di Stéfano
6 5