1. // Euro 2012
  2. // Match Amical
  3. // France/Serbie

La jeunesse serbe désenchantée

Pas un seul trentenaire dans l'effectif, des cadres blessés (Vidić) ou écartés (Žigić, Pantelić, Jovanović), la Serbie se présente face à la France avec ses jeunes. Là où le pays sortait des stars à tire-larigot dans les 90's, le football serbe du XXIe siècle tire la langue.

Modififié
5 23
au mieux, corrects. présentés comme 20 piges, trois mecs brûlés ailes europe. l'image matić rajković, achetés jeunes par chelsea, mais vendus clubs moins huppés, fois supercherie mise jour. pour trouver perle serbe, il faut regarder ailleurs. Ça sera côté zoran tošić non plus. recruté piges manchester united, milieu terrain n'a jamais s'imposer angleterre. sir alex ferguson s'est empressé lourder allemagne. aujourd'hui, poche pointe russie. personne s'intéresse folies balle pied. ce parcours, beaucoup l'avoir emprunté. Ljajić, le symbole

Un départ précoce dans une grosse écurie européenne et puis l'oubli. Le dernier en date à s'être retrouvé sous les feux des projecteurs s'appelle Adem Ljajić. Formé au Partizan, Adem est enrôlé par Man Utd en même temps que Tošić, de quatre ans son aîné. Les Anglais laissent le "Kakà serbe" en prêt à Belgrade pour qu'il poursuive son apprentissage. Déçus de son évolution, les Britons décident d'annuler le transfert un an plus tard. Premier camouflet pour le milieu de terrain. Depuis, Ljajić s'est envolé pour Florence. Dernièrement, il a beaucoup fait parler de lui. Mais en dehors du pré. En moins d'un mois, le mec s'est fait boxer par son ancien coach, Delio Rossi, en direct à la télévision lors d'un remplacement en Serie A, et vient de se faire gicler de la sélection pour avoir refusé de chanter l'hymne national pour des raisons personnelles. Bref, à 21 ans, Ljajić commence à accumuler les kilomètres de trop.

Au pays, on se demande où sont les futurs tauliers de la sélection. Mine de rien, la Serbie s'est ratée pour l'Euro 2012 (l'équipe était dans le même groupe que l'Italie) et aimerait ne pas manquer le Mondial 2014 au Brésil (dans le même groupe que la Croatie, la Belgique et l'Écosse, entre autres). Pour ce faire, Mihajlović va devoir retourner la terre locale pour se trouver des mecs capables de reprendre le flambeau. Dans les couloirs du Marakana et du stade du Partizan, les jeunes à reluquer ne sont pas nombreux. Dans le bordel ambiant, on murmure que Darko Lazović et Lazar Marković sont les seuls à pouvoir se frayer un chemin vers les gros de ce monde. C'est peu. Surtout dans un pays où les derniers footballeurs à avoir fait la Une des canards sont plutôt des mecs tatoués, costauds et attirés par le sang (procès Brice Taton et le fameux Italie-Serbie de Gênes). Bon courage, Siniša !

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Avec un entraîneur aussi facho que Sinisa, ils devraient arriver à se sortir les doigts contre la France ...
Spike Spiegel Niveau : CFA2
On rappelle juste comme ça le punching ball de Delio Rossi, aussi bête soit il, ne mérite pas de se faire exclure parce qu'il ne chante pas l'hymne de sa sélection. Le fait qu'il fasse partie de la minorité musulmane, doit surement jouer. je me souviens d'une affaire similaire, toujours dans le championnat serbe, que Sofoot avait relaté y a de ça un an, avec un mec de 18 ans qui s'était vu retirer sa licence par la fédé serbe parce qu'il avait prié Allah après un but... Woaw quoi.

Après stoujours pareil, on parle pas la langue, je sais pas ce que disent les médias du pays à propos, etc... Mais vu de loin, les serbes ont de sacrés casseroles, et sont un peu sensible dès que ça touche à l'intégrité de leur mère patrie.

Patriotisme de merde*.
Excellente remarques Spike. Ca fait plaisir (désolé, pas de cedille sur mon clavier). N´oublions pas la géopo. Mais bon patriotisme de merde, on est en plein dedans jusqu´au cou là. C'est quand meme un des plus vieux conflits du monde dont on parle dans le coin. Je m'incline si des jeunes footeux expatriés et friqués n'oublient pas d'où ils viennent (sans haine bien sur).
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Note : 1
ça n'a rien à voir avec les sujet, mais c'est juste énorme: http://www.7sur7.be/7s7/fr/11436/Euro-2 … enir.dhtml
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Merde* le lien passe pas.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
RDV sur : "7sur7.be" avec l'ami Ribéry.
Je suis pas forcément d'accord avec le fait qu'Ivanovic est réussit à un degré moindre. Le mec est champion d'Europe et a été champion d'Angleterre. Comme vidic. Après c'est clair que ce joueur est assez sous-estimé malheureusement.
Concernant les Tosic et Ljajic, ces mecs étaient des bombes à FM ^^.
P.S. Et Bisevac bordel!!
Vladas_Ivanauskas Niveau : Loisir
Evidemment, on ne rigole pas avec la fierté nationale en Serbie...mais c'est la même chose en Grèce, Turquie, Russie et j'en passe.

Il ne faut pas oublier que les peuples de l'Est ont subi d'innombrables invasions dans leur histoire.

Cela laisse des traces.
Le Chant des Merles, zyeutez un peu ca, ca explique un peu certaines choses...
Serbia : Je bem ti Usta !! ^^
On pointe toujours le patriotisme serbe mais il me semble que le patriotisme est l'élément essentiel pour jouer en équipe nationale... Pourquoi les médias ne parle pas des propos de Ljajic qui suite à ces evenement à rapeller qu'il aimait la Serbie? pourquoi personne ne dit que Ljajic a choisit la Serbie alors qu'il pouvait jouer pour d'autres pays de la région? A en croire l'opinion générale, etre musulman en serbie est horrible.. la vérité est tout autre, Ljajic doit etre dans sa crise d'ado...
Footbalistiquement parlant, la séparation de la Serbie et du Monténégro à vraiment fait mal à l'équipe nationale.
La Serbie possède une bonne défense et un bon milieu avec les Vidic, Bisevac, Krasic et autres Stankovic, et de l'autre côté le Monténégro est doté de deux perles en attaque avec Jovetic et Vucinic, c'aurait pu faire une bien belle sélection mais finalement ce sera Pantelic et Zigic en attaque, amusez vous les gars...
Rumpelstiltskin Niveau : Loisir
Vous vous trompez de mot. Il ne s'agit pas de patriotisme mais de nationalisme. Entre l'amour du pays et le fanatisme il y a un fossé énorme.

Plus que les invasions, c'est le passé impérial et la fierté serbe qui jouent. J'ai pas vu les Bosniaques ou les Monténégrins casser autant les couilles pour si peu.
Je suis pas forcément d'accord avec le fait qu'Ivanovic est réussit à un degré moindre. Le mec est champion d'Europe et a été champion d'Angleterre. Comme vidic. Après c'est clair que ce joueur est assez sous-estimé malheureusement.
Concernant les Tosic et Ljajic, ces mecs étaient des bombes à FM ^^.
P.S. Et Bisevac bordel!!
Et on va avoir droit à leurs magnifiques supporters à Reims aussi ?
le problème avec vos commentaires ethnocentrés, c'est que vous ne comprenez rien au sentiment d'appartenance national spécifique des Balkans.
vous restez enfermés dans vos poncifs médiatiques d"une poudrière" dans une "région périphérique" de l’Europe, la vraie, la grande, la belle.
pas besoin de grands discours, lisez-ça, ça vous culturera déjà un peu... ecrit par quelqu'un s'etant penché sur la question...
http://www.eurosport.fr/euro-visions_bl … full.shtml

les liens ne passent pas.
tapez dans google eurosport, Serbie trois ans après...
Bon, ben, je vais essayer de me culturer alors. Puisque je n'arrive pas à me cultiver.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
dimitrije, j'aimerai que mon commentaire soit celui d'un occidental ethnocentré etc etc. Malheureusement pour toi, je suis entrain de rédiger un mémoire d'histoire qui touche à ce sujet là, et ce sentiment là, il n'est pas juste propre aux Serbes d'ailleurs, il appartient à d'autres peuples, (Polonais, Russe, Hongrois entre autres). Comme l'a rappelé Ruppelstilkin (désolé pour l'orthographe) ce nationalisme exacerbé à deux origines, d'un côté la domination en effet, là jpense plutot à la Pologne, et de l'autre les souvenirs d'une gloire passée, Hongrie et Serbie si tu veux. Maintenant ce n'est pas être ethnocentré que de constater que le sentiment d'appartenance à une communauté et le patriotisme qui en découle, a été exacerbé par des années de guerres dans les balkans pour la Serbie, par la perte de la moitié de son territoire en 1919 pour la Hongrie ou alors les multiples invasions qu'on subit les Polonais. Toutes ces raisons je les entends parfaitement. Mais ce n'est pas pour autant que j'apprécie l'état de fait...

Et que ce soit en Hongrie ou en Serbie pour citer ces deux exemples "similaires" historiquement(je mets des guillemets hein, parce que les magyars et les slaves c'est pas l'amour fou), on a en ces temps de troubles économiques une percée massive de l'extrême droite, avec des gouvernements issus de la droite très dure. À moins que le gouvernement de Viktor Orban soit issus des socials démocrates et n'est pas retiré le terme République de la constitution hongroise...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Hatem quand même ?
5 23