1. //
  2. // Gr. F
  3. // Autriche-Hongrie (0-2)

La Hongrie contre-attaque

Bien que supérieure techniquement, l’Autriche s’est heurtée au réalisme hongrois en plus d’être plombée par un Turpin au rouge léger. Normal.

Modififié
339 34

Autriche 0-2 Hongrie

Buts : Szalai (61e) et Stieber (84e) pour les Hongrois

Il y a d’abord les blagues, liées à l’Empire, forcément. Il y a ensuite le dédain, lié à l’affiche, évidemment. Car voir s’affronter Autriche et Hongrie lors d’un Euro qui nous a laissé pour dernier moment une démonstration de solidité italienne pourrait relever à la fois de la blague et de l’ennui. Deux adjectifs qui ne conviennent pas à David Alaba. D’une frappe sèche et vicieuse, le défenseur munichois placé au milieu de terrain vient réveiller un Matmut éparpillé façon Bordeaux-Guingamp. Sous le kop magyar, les 40 années de Kyraly se détendent dans la douleur, mais le bruit entendu n’est pas celui d’une articulation. Le poteau résonne, le ballon ressort, le tableau d’affichage à peine activé peut souffler. Il n’empêche que cette affiche qui n’aurait de prime abord même pas excité Jean-Luc Lahaye est lancée.

Turpin noir


Surtout, la rencontre est l’occasion de saluer l’une des stars du championnat de France. Le cheveu bien coupé, le short bien ajusté sur le postérieur, Clément Turpin est prêt à dégainer du sifflet. Mais il faut croire que le petit homme a reçu des consignes de l’UEFA. Dans un premier quart d’heure marqué par les coups et les tacles en retard, Clem’ reste de marbre. Tout au plus arrête-t-il le jeu pour permettre à Junuzović, touché et ensuite heurté par le ballon alors qu’il était au sol, de se faire soigner. Mais la liberté octroyée par l’homme en noir a le mérite de laisser libre cours à l’imagination de deux équipes. Arnautović et Alaba combinent bien pour mettre en danger Kyraly (10e), suivis de Junuzović, dont la reprise oblige le vieux portier à montrer qu’à cet âge, certaines choses, dont les mains, restent fermes. En réponse, Dzsudzsák, d’un tir croisé, et Harnik, esseulé au second poteau, manquent de donner un avantage à des Hongrois bien en place, mais peu percutants aux avant-postes. Et si l’Autriche dispose de talents bien supérieurs (Alaba, Fuchs et un très bon Arnautović), les Hongrois s’en sortent sans trop de heurts. Des heurts qu’aujourd’hui, seul Clément Turpin pouvait causer.

La Hongrie se détache


Bien entrée dans sa seconde période, l’Autriche ne va en effet pas sentir le vent tourner. Tournant pendant près de quinze minutes autour des cages hongroises, l’équipe de Marcel Koller se fâche tout rouge. Un énervement vain, puisque Janko, placé à la pointe de l’attaque, décide de ne pas couper un bon centre. Le contre hongrois peut se mettre en place. Une première alerte donnée par Dzsudzsák des 25 mètres et la seconde se fait fatale. Le remuant et néanmoins excellent Kleinheiser joue le une-deux avec Szalai (malekoum), ce dernier grillant ensuite la politesse au portier autrichien. Fumis en tribune, chants virils, la Hongrie est bien devant. Et si l’Autriche nourrit encore quelques espoirs étant donné sa supériorité technique, Clément Turpin se charge d’éteindre l’étincelle. Averti en première mi-temps pour un duel limite, Dragović tombe cette fois-ci pour un tacle mal maîtrisé dans la surface adverse. Faute bien réelle, sanction ridicule, et le central autrichien doit abandonner les siens à un triste sort. Un sort fait d’attaques désordonnées, repoussées, et de contres hongrois, qui trouvent un dénouement heureux à la 86e, lorsque l’entrant Stieber profite d’un boulevard pour s’en aller tromper Almer. Autriche-Hongrie, ce n’était donc pas si mal. Même avec un Turpin qui empire.

Par Raphaël Gaftarnik, à Bordeaux
Modifié

Dans cet article

Note : 2
Mauvaise foi anti L1, Turpin est tres bien sur ce match, laisse jouer et gere son truc.

Il y a faute, le jaune est merite, il y a rouge, basta. Je vois pas pourquoi ne pas mettre un jaune sous pretexte qu`il en a deja un. Le joueur n`a qu`a se controler.

La Hongrie a ete largement superieure a ce qu`elle a montre lors des eliminatoires, c`est pas la folie, mais un bon nul contre l`Islande et ils pourraient atteindre les 8emes...
PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
La Hongrie, c'est vraiment le petit poucet de la compétition. L'équipe tellement pauvre que leur équipement Adidas est plus vieux que l'avant dernière collection !

On dirait les maillots des clubs de districts ! Avec un gardien de 40 ans en survet molleton et le rouquin de service !

En tout cas, beau match.
Une hongrie vraiment étonnante, qui a essayé de jouer , qui a montré de l'envie et un collectif soudée! Une sorte de remake d'hier soir (au niveau d'en dessous)
Un match pas si désagréable (surtout en seconde période)!
Note : 3
Pas du tout d'accord avec l'auteur de l'article: j'ai bien aimé le jeu hongrois, ils marquent sur deux jolis buts, ils sortaient le ballon proprement. Ca ne mérite pas du tout ce ton condescendant...
Je n'ai pas trouver l'autriche supérieur techniquement, et le rouge n'est pas du tout scandaleux donc à partir de là vu comment le honrgrois on tenter de construire et créer la victoire est totalement méritée, et c'est une bien belle surprise pour moi !
Match vraiment agréable, notamment en deuxième période. La Hongrie a commencé à vraiment dominer après le rouge, et aurait pu en mettre un ou deux de plus à la fin. Déception par rapport à l'Autriche, les cadres pas au top. Pression peut-être?

Et très bon arbitrage, sans chauvinisme aucun
RobertoBaggio Niveau : DHR
Une impression familière d'être un samedi après-midi sur canal+sport, très anglais dans l'esprit. Encore un chouette match à regarder. Kiraly, de pes3 à l'euro 2016, souvenirs souvenirs...
J`ai vu tous les matchs depuis le debut de l`euro et la Hongrie est loin d`etre le vainqueur le plus discutable jusque la.

La France face a la Roumanie a bien plus galere par exemple...
Message posté par margmout
Pas du tout d'accord avec l'auteur de l'article: j'ai bien aimé le jeu hongrois, ils marquent sur deux jolis buts, ils sortaient le ballon proprement. Ca ne mérite pas du tout ce ton condescendant...


Pareil, même si j'ai trouvé qu'il sont un peu tombés dans la facilité dans le dernier quart d'heure, ce qui aurait pu leur coûter cher.

Pour l'Autriche, c'est le scénario catastrophe, évidemment.
Top-player Niveau : CFA
Perso la Hongrie m'a fait plaisir. De l'envie, de la hargne, moins de technique mais on savait qu'il n'était pas venu pour ça.

N'empêche dans cet Euro, toutes les équipes semblent avoir un niveau décent (sauf peut être l'Irlande du Nord qui m'a un peu déçu ) et envie de croire a la qualif (grâce au passage a 24)
Le milieu de terrain était vraiment impressionnant: bonne lecture du jeu, superbes relances, très bon pressing. Bref, bravo à eux!
Note : 2
Je pense que le fait que la Hongrie n`ait aucun joueur majeur impacte la vision qu`en ont les specialistes. Par exemple, la Suede d`un Zlatan sera vue superieure, car Zlatan, meme si dans l`absolu, ca se discute.

Quand ta star c`est Dzsudzsák, tu fais pas rever les foules, c`est sur, mais comme ca se joue encore a 11, la Hongrie n`est pas si bidon...
Note : 1
Vous ratez jamais une occasion de cracher sur les arbitres, Français de surcroît hein ?
Jimmy Conway Niveau : CFA2
"PAR RAPHAËL GAFTARNIK, EN TRAIN DE SE LA DORER AU CAP FERRET À CÔTÉ DE BORDEAUX"

Voilà, j'ai corrigé pour vous. La prochaine fois ne faites pas semblant d'avoir regardé le match les coquins, c'est un peu trop flagrant ... ;)


mauriston Niveau : CFA2
Message posté par margmout
Pas du tout d'accord avec l'auteur de l'article: j'ai bien aimé le jeu hongrois, ils marquent sur deux jolis buts, ils sortaient le ballon proprement. Ca ne mérite pas du tout ce ton condescendant...


Impressionnant leur faciliter à se créer des bonnes occasions. Beaucoup de déchets dans la dernière passe, la note aurait pu être très salée.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
339 34