1. // Mondial 2018
  2. // Qualifs
  3. //

La Hongrie au tapis

Ils pensaient transformer l’essai et jouer des coudes au Mondial russe après un Euro honorable stoppé en huitièmes de finales par les Diables rouges. Malgré les stades construits à foison en Hongrie, la pluie d’argent déversée sur le foot par le gouvernement de Viktor Orbán et le charisme de capitaine Dzsudzsák, le « Nemzeti 11 » de Bernd Storck a vécu son Knysna en se cassant les dents contre Andorre vendredi dernier et n’ira pas à la Coupe du monde 2018. Un retour de bâton mérité ?

Modififié
«  Il y a un an, on était au top. Aujourd’hui, c’est l’enfer. J’ai donné mon maximum et en réponse on me balance : "Dzsudzsák l’arabe", "Dzsudzsák le fou du pognon". Je suis le capitaine et le premier fautif, celui qui doit payer. J’assume les conséquences. Il n’y a pas de mots ni de pardon qui tiennent.  » Balázs Dzsudzsák, l’Émirati d’adoption chéri du côté d’Abu Dhabi, pleure comme une madeleine dans la zone mixte de l’Estadi Comunal. Son doublé contre le Portugal à l’Euro et l’incroyable parcours en France de ses camarades magyars sont déjà aux oubliettes. Le «  Nemzeti 11 » , défait 1-0 par Andorre, est devenu la risée d'un pays qui se pâmait littéralement devant la sélection un an auparavant.

Vidéo

Neuf buts encaissés, aucun marqué


Si quelqu’un risque de payer, ce sera vraisemblablement l’entraîneur allemand Bernd Storck. Comme Lothar Matthäus, remercié fin 2005 faute d’avoir propulsé les Hongrois vers la Coupe du monde 2006. Storck, ancien du Borussia, se prenait pourtant au jeu des bouillants supporters en haut noir rappelant une mini Südkurve couleur corbeau. Ceux-là même qui, le 9 juin, conspuaient leur « putain de faible » équipe et l’amas de choix douteux du technicien teuton. Comme par exemple : écarter régulièrement les finisseurs Priskin et Nikolićs, rajeunir outrageusement l’effectif quitte à se prendre un vilain 0-3 à domicile contre la Russie ou mettre au placard la sentinelle Kádár et l’expérimenté dix Gera en vue du duel andorran.

Avec sept petits points en six matchs qualificatifs, la Hongrie n’a quasiment aucune chance de rattraper les Suisses (18) et les Portugais (15) se battant pour filer au Mondial. Accroché par les Féroé (0-0), battu sur le fil par la Nati (2-3), vainqueur difficile en Lettonie (2-0) et calmé par les troupes de CR7 (3-0), le « Nemzeti 11 » jouant quasi systématiquement en contre s’est laissé déborder par l’enjeu. Au point d’encaisser neuf buts sur ses quatre dernières rencontres officielles sans en planter un seul. Manque criant de réalisme au moment de conclure ? Pression trop intense du pouvoir saignant les comptes publics au nom du ballon rond ? Système de formation mal pensé ? Un condensé de tout ça.


«  Le niveau d’argent investi dans la formation hongroise serait inimaginable en Serbie ou en Croatie. Eux, au moins, progressent avec tous ces milliards. Chez nous, ce fric n’a servi qu’à distordre le système et à supprimer toute compétition entre les académies. Ce qui, apparemment, contente tout le monde. La formation n’est en rien une course de vitesse et la volonté manifeste de façonner des joueurs à la chaîne nuit au football magyar » , critiquait après l’Euro dans le magazine Forbes l’ex-international Pál Dárdai, prédecesseur de Storck chez les A et coéquipier de Király au Hertha époque Daei et Deisler. Autrement dit, la stratégie impulsée par le Premier ministre fou de foot Viktor Orbán dessert l’équipe.

« Football d’État »


Malgré le retour triomphal de sa chère Puskás Akadémia dans l’élite et les sondages le donnant largement vainqueur aux législatives d’avril-mai prochain, la claque est rude pour le gamin de Felcsút. Orbán place dans le « Nemzeti 11  » , revenu en compétition internationale après trente longues années de sevrage, l’espoir d’une popularité au-dessus des nuages façon Chirac 98. Lui qui rêvait d’une carrière professionnelle sur les gazons se délecte d’incarner le coach en chef de la nation, accompagnant à coups de milliards de forints le réveil d’une sélection et d’équipes jadis cocons de Puskás ou d’Álbert. Un « football d’État  » à la Ceaucescu neutralisé en 90 minutes par la 186e nation au classement FIFA.


« Le football est revenu dans le jeu politique qu’il avait quitté à la fin du communisme. Clubs et académies se sont considérablement enrichis sans contrôle. Le gouvernement Orbán avait une vision lorsqu'il a pris les rênes du pays en 2010 : faire une société autour du foot afin de battre en brèche la désagrégation citoyenne. Sans succès. Cette conception était une faute, sa concrétisation une catastrophe. Qui plus est, la Hongrie n’a pas su profiter de l’euphorie de l’Euro pour remplir ses tribunes. L’industrie ne sera saine que si elle fonctionne avec de l’argent privé. Défaite contre Andorre ou pas » , analyse l’économiste du sport Ferenc Dénes dans les colonnes de l’hebdomadaire d’opposition HVG.


Les performances jusqu’ici mitigées du portier Gulácsi, pourtant excellent avec Leipzig cette saison, prouvent que la Hongrie tourne difficilement la page Király. Le récent retraité Juhász manque cruellement à une ligne défensive penaude autour de Kádár, Bese le Havrais et Lang le Dijonnais. Au milieu, Nagy le Bolonais et Kleinheisler, rentré au bercail (Ferencváros) après une escapade allemande foirée (Werder puis Darmstadt), peinent à déployer leur talent dans un entrejeu sclérosé, bientôt amputé de Gera qui tutoie la quille. Et devant, Szalai trouve bien moins souvent les filets qu’à Hoffenheim quand il n’est pas out. Déjà bardée de stades, la Hongrie a plutôt besoin d’un onze solide.

Par Joel Le Pavous
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Bien sûr que c'est mérité!

Avant que je ne m'agace de l'empressement et de l'amateurisme hongrois, merci Joël le Pavous pour cet article.

La Hongrie c'est ridicule ce qu'ils font. Ils sont capables du pire que du meilleur. Pendant les éliminatoires seuls Nagy et Gulacsi sont à sauver. Balasz ce n'est plus possible. ce gars ets incontestablement le plus talentueux mais ses choix de carrière et le fait qu'il choisisse ses matchs font que je n'aimerais plus le voir sous le maillot magyar. Eppel a fait une belle saison dans le championnat local en finissant meilleur buteur avec le Budapest Honved, mais en sélection je le trouve pas bon... Il a du potentiel il peut exploser sur le tard mais ce ne sera jamais un très bon avant-centre. obligé de naturaliser un défenseur et de jouer encore et toujours avec Gera au milieu. C'est n'importe quoi.

Les conditions en Hongrie sont déplorables. Certes le gouvernement investi mais il le fait sans idée. ou du moins sans bonnes idées. les entraîneurs n'ont aucune formation. Vous avez été joueur pro? Tout le monde va vous ouvrir les portes quel que soit vos capacités d'entraîneur. On retrouve des types à des postes d'entraîneurs il faut se pincer pour y croire...

La Puskas Akademia était censée sortir des jeunes et offrir une équipe de bon niveau pour qu'ils s'aguérissent dans le championnat local. Résultat? Les jeunes se cassent à l'étranger dès leurs 16-17 ans et je jouent pas sous les couleurs bleu et jaune de l'académie. Pour un club censé faire sortit des jeunes du centre, avoir parfois une moyenne d'âge de 30 ans au coup d'envoi et plus de 3/3 de l'effectif étranger ça le fou mal...

Les joueurs hongrois ont le don de ne pas confirmer. Preuve en est la saison du Fradi cette année. Ca a été le grand n'importe quoi. Je ne veux pas enlever le mérite de l'Honved et du Videoton, dans une moindre mesure du Vasas (qui a fait fort avec peu de moyens) mais le Fradi aurait du confirmer et gagner le titre. Au lieu de ça une malheureuse coupe dans la besace. Dibusz, Bode et Gera sont les seuls à sauver. Kleinheisler je croyais vraiment en son retour... A tort. Il a été fantomatique.

C'est un serbe qui a été élu meilleur joueur de la saison. En plus, le MTK descend et ça ça fait chier.

Le football magyar prend tout sauf la bonne direction.
Ce commentaire a été modifié.
 //  15:32  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
La Hongrie était une équipe rafraichissante à l'Euro elle m'avait plu et plutôt surpris d'ailleurs. Pas là pour calculer et se qualifier comme certaines autres équipes en s'assurant la 3ème place avec un jeu de gagne-misère. Non, ça jouait et il avait mis en grosse difficulté le Portugal (le 3-3 était un des matches les plus agréables du 1er tour).
Kleinheisler était de ceux qui me donnait une belle impression avec Nagy et Lovrencsis, et dont je connaissais pas avant l'Euro.


Comme je dis plus bas, une parenthèse réjouissante dans un océan de misère pour le football hongrois.
1 réponse à ce commentaire.
Il y a Vagner Love qui cherche à se faire naturaliser...
Y Juan Mataba Niveau : DHR
Mouais, après avoir passé un an en Hongrie, force est de constater que les hongrois qui supportent leur équipe nationale existent bien, mais ceux qui croient en leur équipe, ils ne sont pas bien nombreux, quant à ceux qui s'en tapent carrément du foot, pour un français, je crois que je n'en avais jamais rencontré autant auparavant.

Les stades sont certes construits mais la ferveur n'est vraiment pas souvent au rendez-vous, surtout en comparaison de match de waterpolo ou bien de handball où là les supporters mettent une ambiance incroyable !

Tout ça pour dire que c'est du beau gâchis, et que sans leur roi, les hongrois sont bien peu de chose pour le moment. ( comprendra qui pourra... )
in vino Verratti Niveau : District
Du coup les mecs doivent halluciner quand ils voient l'engouement des Français pour le hand
Y Juan Mataba Niveau : DHR
C'est clair! Ils supportent leur équipe nationale pour la natation, le water-polo et le handball, comme nous on supporte l'EDF quoi. Le football c'est principalement les vieux qui en matent le plus dans les bars généralement.
 //  15:39  //  Amoureux de la Bolivie
Ah, la natation, ça me fait penser àcCe bon vieux Laszlo Cseh. une icône là bas.

N'empêche certaines piscines de Hongrie ou de Serbie, (et Croatie peut etre aussi), feraient passer certains stades français pour des havres de paix silencieux ;)
3 réponses à ce commentaire.
 //  15:23  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
Le football hongrois avait déjà amorcé son déclin à la fin des années 80, qui n'a fait que s'amplifié dans les 2 décennies suivantes. Malgré un sursaut avec cette Euro 2016, pas de signes d'amélioration ou d'encouragements positifs que ce soit dans les résultats des clubs en Coupe d'Europe, les sélections des jeunes, le niveau des joueurs internationaux actuels (mis à part 2-3 très bons joueurs pas plus, pas un gros noyau de qualité), et ce malgré un investissement étatique important qui semblent orienté à biens d'autres fins que d'une réelle voie d'évolution positive.
Bien fait.
Ça leur apprendra à se laisser remonter trois fois au score par le Portugal.
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 43
Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42
Article suivant
Amour, gloire et Didier