1. // Mondial 2018
  2. // Qualifs
  3. //

La Hongrie au tapis

Ils pensaient transformer l’essai et jouer des coudes au Mondial russe après un Euro honorable stoppé en huitièmes de finales par les Diables rouges. Malgré les stades construits à foison en Hongrie, la pluie d’argent déversée sur le foot par le gouvernement de Viktor Orbán et le charisme de capitaine Dzsudzsák, le « Nemzeti 11 » de Bernd Storck a vécu son Knysna en se cassant les dents contre Andorre vendredi dernier et n’ira pas à la Coupe du monde 2018. Un retour de bâton mérité ?

Modififié
«  Il y a un an, on était au top. Aujourd’hui, c’est l’enfer. J’ai donné mon maximum et en réponse on me balance : "Dzsudzsák l’arabe", "Dzsudzsák le fou du pognon". Je suis le capitaine et le premier fautif, celui qui doit payer. J’assume les conséquences. Il n’y a pas de mots ni de pardon qui tiennent.  » Balázs Dzsudzsák, l’Émirati d’adoption chéri du côté d’Abu Dhabi, pleure comme une madeleine dans la zone mixte de l’Estadi Comunal. Son doublé contre le Portugal à l’Euro et l’incroyable parcours en France de ses camarades magyars sont déjà aux oubliettes. Le «  Nemzeti 11 » , défait 1-0 par Andorre, est devenu la risée d'un pays qui se pâmait littéralement devant la sélection un an auparavant.

Vidéo

Neuf buts encaissés, aucun marqué


Si quelqu’un risque de payer, ce sera vraisemblablement l’entraîneur allemand Bernd Storck. Comme Lothar Matthäus, remercié fin 2005 faute d’avoir propulsé les Hongrois vers la Coupe du monde 2006. Storck, ancien du Borussia, se prenait pourtant au jeu des bouillants supporters en haut noir rappelant une mini Südkurve couleur corbeau. Ceux-là même qui, le 9 juin, conspuaient leur « putain de faible » équipe et l’amas de choix douteux du technicien teuton. Comme par exemple : écarter régulièrement les finisseurs Priskin et Nikolićs, rajeunir outrageusement l’effectif quitte à se prendre un vilain 0-3 à domicile contre la Russie ou mettre au placard la sentinelle Kádár et l’expérimenté dix Gera en vue du duel andorran.

Avec sept petits points en six matchs qualificatifs, la Hongrie n’a quasiment aucune chance de rattraper les Suisses (18) et les Portugais (15) se battant pour filer au Mondial. Accroché par les Féroé (0-0), battu sur le fil par la Nati (2-3), vainqueur difficile en Lettonie (2-0) et calmé par les troupes de CR7 (3-0), le « Nemzeti 11 » jouant quasi systématiquement en contre s’est laissé déborder par l’enjeu. Au point d’encaisser neuf buts sur ses quatre dernières rencontres officielles sans en planter un seul. Manque criant de réalisme au moment de conclure ? Pression trop intense du pouvoir saignant les comptes publics au nom du ballon rond ? Système de formation mal pensé ? Un condensé de tout ça.


«  Le niveau d’argent investi dans la formation hongroise serait inimaginable en Serbie ou en Croatie. Eux, au moins, progressent avec tous ces milliards. Chez nous, ce fric n’a servi qu’à distordre le système et à supprimer toute compétition entre les académies. Ce qui, apparemment, contente tout le monde. La formation n’est en rien une course de vitesse et la volonté manifeste de façonner des joueurs à la chaîne nuit au football magyar » , critiquait après l’Euro dans le magazine Forbes l’ex-international Pál Dárdai, prédecesseur de Storck chez les A et coéquipier de Király au Hertha époque Daei et Deisler. Autrement dit, la stratégie impulsée par le Premier ministre fou de foot Viktor Orbán dessert l’équipe.

« Football d’État »


Malgré le retour triomphal de sa chère Puskás Akadémia dans l’élite et les sondages le donnant largement vainqueur aux législatives d’avril-mai prochain, la claque est rude pour le gamin de Felcsút. Orbán place dans le « Nemzeti 11  » , revenu en compétition internationale après trente longues années de sevrage, l’espoir d’une popularité au-dessus des nuages façon Chirac 98. Lui qui rêvait d’une carrière professionnelle sur les gazons se délecte d’incarner le coach en chef de la nation, accompagnant à coups de milliards de forints le réveil d’une sélection et d’équipes jadis cocons de Puskás ou d’Álbert. Un « football d’État  » à la Ceaucescu neutralisé en 90 minutes par la 186e nation au classement FIFA.


« Le football est revenu dans le jeu politique qu’il avait quitté à la fin du communisme. Clubs et académies se sont considérablement enrichis sans contrôle. Le gouvernement Orbán avait une vision lorsqu'il a pris les rênes du pays en 2010 : faire une société autour du foot afin de battre en brèche la désagrégation citoyenne. Sans succès. Cette conception était une faute, sa concrétisation une catastrophe. Qui plus est, la Hongrie n’a pas su profiter de l’euphorie de l’Euro pour remplir ses tribunes. L’industrie ne sera saine que si elle fonctionne avec de l’argent privé. Défaite contre Andorre ou pas » , analyse l’économiste du sport Ferenc Dénes dans les colonnes de l’hebdomadaire d’opposition HVG.


Les performances jusqu’ici mitigées du portier Gulácsi, pourtant excellent avec Leipzig cette saison, prouvent que la Hongrie tourne difficilement la page Király. Le récent retraité Juhász manque cruellement à une ligne défensive penaude autour de Kádár, Bese le Havrais et Lang le Dijonnais. Au milieu, Nagy le Bolonais et Kleinheisler, rentré au bercail (Ferencváros) après une escapade allemande foirée (Werder puis Darmstadt), peinent à déployer leur talent dans un entrejeu sclérosé, bientôt amputé de Gera qui tutoie la quille. Et devant, Szalai trouve bien moins souvent les filets qu’à Hoffenheim quand il n’est pas out. Déjà bardée de stades, la Hongrie a plutôt besoin d’un onze solide.

Par Joel Le Pavous
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Bien sûr que c'est mérité!

Avant que je ne m'agace de l'empressement et de l'amateurisme hongrois, merci Joël le Pavous pour cet article.

La Hongrie c'est ridicule ce qu'ils font. Ils sont capables du pire que du meilleur. Pendant les éliminatoires seuls Nagy et Gulacsi sont à sauver. Balasz ce n'est plus possible. ce gars ets incontestablement le plus talentueux mais ses choix de carrière et le fait qu'il choisisse ses matchs font que je n'aimerais plus le voir sous le maillot magyar. Eppel a fait une belle saison dans le championnat local en finissant meilleur buteur avec le Budapest Honved, mais en sélection je le trouve pas bon... Il a du potentiel il peut exploser sur le tard mais ce ne sera jamais un très bon avant-centre. obligé de naturaliser un défenseur et de jouer encore et toujours avec Gera au milieu. C'est n'importe quoi.

Les conditions en Hongrie sont déplorables. Certes le gouvernement investi mais il le fait sans idée. ou du moins sans bonnes idées. les entraîneurs n'ont aucune formation. Vous avez été joueur pro? Tout le monde va vous ouvrir les portes quel que soit vos capacités d'entraîneur. On retrouve des types à des postes d'entraîneurs il faut se pincer pour y croire...

La Puskas Akademia était censée sortir des jeunes et offrir une équipe de bon niveau pour qu'ils s'aguérissent dans le championnat local. Résultat? Les jeunes se cassent à l'étranger dès leurs 16-17 ans et je jouent pas sous les couleurs bleu et jaune de l'académie. Pour un club censé faire sortit des jeunes du centre, avoir parfois une moyenne d'âge de 30 ans au coup d'envoi et plus de 3/3 de l'effectif étranger ça le fou mal...

Les joueurs hongrois ont le don de ne pas confirmer. Preuve en est la saison du Fradi cette année. Ca a été le grand n'importe quoi. Je ne veux pas enlever le mérite de l'Honved et du Videoton, dans une moindre mesure du Vasas (qui a fait fort avec peu de moyens) mais le Fradi aurait du confirmer et gagner le titre. Au lieu de ça une malheureuse coupe dans la besace. Dibusz, Bode et Gera sont les seuls à sauver. Kleinheisler je croyais vraiment en son retour... A tort. Il a été fantomatique.

C'est un serbe qui a été élu meilleur joueur de la saison. En plus, le MTK descend et ça ça fait chier.

Le football magyar prend tout sauf la bonne direction.
Ce commentaire a été modifié.
 //  15:32  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
La Hongrie était une équipe rafraichissante à l'Euro elle m'avait plu et plutôt surpris d'ailleurs. Pas là pour calculer et se qualifier comme certaines autres équipes en s'assurant la 3ème place avec un jeu de gagne-misère. Non, ça jouait et il avait mis en grosse difficulté le Portugal (le 3-3 était un des matches les plus agréables du 1er tour).
Kleinheisler était de ceux qui me donnait une belle impression avec Nagy et Lovrencsis, et dont je connaissais pas avant l'Euro.


Comme je dis plus bas, une parenthèse réjouissante dans un océan de misère pour le football hongrois.
1 réponse à ce commentaire.
Il y a Vagner Love qui cherche à se faire naturaliser...
Y Juan Mataba Niveau : DHR
Mouais, après avoir passé un an en Hongrie, force est de constater que les hongrois qui supportent leur équipe nationale existent bien, mais ceux qui croient en leur équipe, ils ne sont pas bien nombreux, quant à ceux qui s'en tapent carrément du foot, pour un français, je crois que je n'en avais jamais rencontré autant auparavant.

Les stades sont certes construits mais la ferveur n'est vraiment pas souvent au rendez-vous, surtout en comparaison de match de waterpolo ou bien de handball où là les supporters mettent une ambiance incroyable !

Tout ça pour dire que c'est du beau gâchis, et que sans leur roi, les hongrois sont bien peu de chose pour le moment. ( comprendra qui pourra... )
in vino Verratti Niveau : District
Du coup les mecs doivent halluciner quand ils voient l'engouement des Français pour le hand
Y Juan Mataba Niveau : DHR
C'est clair! Ils supportent leur équipe nationale pour la natation, le water-polo et le handball, comme nous on supporte l'EDF quoi. Le football c'est principalement les vieux qui en matent le plus dans les bars généralement.
 //  15:39  //  Amoureux de la Bolivie
Ah, la natation, ça me fait penser àcCe bon vieux Laszlo Cseh. une icône là bas.

N'empêche certaines piscines de Hongrie ou de Serbie, (et Croatie peut etre aussi), feraient passer certains stades français pour des havres de paix silencieux ;)
3 réponses à ce commentaire.
 //  15:23  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
Le football hongrois avait déjà amorcé son déclin à la fin des années 80, qui n'a fait que s'amplifié dans les 2 décennies suivantes. Malgré un sursaut avec cette Euro 2016, pas de signes d'amélioration ou d'encouragements positifs que ce soit dans les résultats des clubs en Coupe d'Europe, les sélections des jeunes, le niveau des joueurs internationaux actuels (mis à part 2-3 très bons joueurs pas plus, pas un gros noyau de qualité), et ce malgré un investissement étatique important qui semblent orienté à biens d'autres fins que d'une réelle voie d'évolution positive.
Bien fait.
Ça leur apprendra à se laisser remonter trois fois au score par le Portugal.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30
À lire ensuite
Amour, gloire et Didier