1. // Euro 2012

La Hollande y est presque

Dans un match un peu fou, les Pays-Bas se sont finalement imposés 5-3 face à la Hongrie. Sinon, ailleurs, bah pas grand chose...

0 10
Groupe A :

Turquie-Autriche (2-0) : Arda (28è), Gökhan (78è) pour la Turquie

Guus Hiddink va pouvoir dormir tranquille. Arda Turan, la petite merveille de Galatasaray, a cessé d'être une éternelle comète. Sous une pluie continuelle, les Turcs s'assuraient une victoire tranquille en fin de match via Gökhan Gönül. Volkan Demirel, le gardien de Fenerbahçe, stoppait un pénalty de Maierhofer, histoire d'arrondir le goal average. Les locaux dépassent donc leurs visiteurs du soir pour pointer une longueur derrière la Belgique (mais avec un match en moins), à des années-lumière de la Mannschaft. Jouer pour être deuxième, toute une philosophie...

Belgique-Azerbaïdjan (4/1) : Vertonghen (12è), Simons (32è sp), Chadli (45è + 1), Vossen (74è) pour la Belgique; Abushov (16è) pour l'Azerbaïdjan.

1/6 en Allemagne, 0/3 en Autriche, 1/4 ce soir en Belgique : l'Azerbaïdjan paye (cher) pour apprendre. Cela ne doit pas ravir ce fox-terrier de Berti Vogts, en déshérence totale depuis l'Euro 96. Son improbable victoire contre la Turquie à l'automne n'était qu'un de ces trous d'air dont est coutumière la sélection au croissant. Après deux défaites initiales rageantes (contre l'Allemagne et à Istanbul), les Diables Rouges, pourtant amputés d'une moitié de titulaires, remontent la pente. Ils joueront leur vie en barrages contre l'équipe d'Hiddink en juin...


Groupe C :

Irlande du Nord-Slovénie (0/0)

Comme dans le groupe A (avec l'Allemagne), tous ces concurrents semblent pressés de faire le lit de l'Italie. Des matchs nuls et la Squadra qui caracole. Que dire de plus ? Chiant comme la mort. Et la mort, hein...

Estonie-Serbie (1/1) : Pantelic (38è) pour la Serbie; Vassijev (84è) pour l'Estonie

Même principe, même punition !

Groupe D :

Roumanie-Luxembourg (4-1) : Mutu (24è, 68è), Zicu (74è) pour la Roumanie; Gerson (22è)

Que d'évènement pour ce nouveau pensum du concert international : La Roumanie de Revzan Lucescu qui gagne son premier match depuis presque un an et le Luxembourg qui marque enfin un but. Le premier en six matchs. Le fils de Mircea s'est donc juste acheté un peu de sursis et un peu d'espoir.

Groupe E :

Suède-Moldavie (2/1) : Lustig (22è), Larsson (82è) pour la Suède; Suvorov (90è + 2) pour la Moldavie.

Grâce à Larsson à huit minutes de la fin, la Suède s'est épargnée un nul quasi fatal contre la Moldavie. Du coup, les potes de Zlatan recollent à la roue hongroise avec le...fol espoir de jouer les barrages. Youpi...

Pays-Bas – Hongrie (5/3) : Van Persie (13è), Snejder (61è), van Nistelrooy (73è), Kuyt (78è, 81è) pour les Pays-Bas; Rudolf (48è), Gera (50è, 78è) pour la Hongrie

Les victoires se suivent et ne ressemblent pas. Après avoir souffleter les Magyars samedi dernier chez eux (4/0), ce n'a pas été la même salade à domicile. La brillante sélection néerlandaise (où Van der Vaart joue demi-défensif avec cet adolescent efflanqué de De Jong) a peiné lorsque les Hongrois revenus du vestiaire avec une rage qu'on ne leur connaissait pas, ont inscrit deux buts. Les locaux ont donc ressorti les vieux pots dans lesquels on fait les meilleures recettes. Van Nistelroy d'abord puis Kuyt pour un doublé ont assuré les résas pour Kiev ou Varsovie. Enfin un match pimpant dans une soirée calvaire...

Groupe F :

Israël-Géorgie (1-0) : Ben Haim (59è) pour Israël.

Quand il ne braille pas dans le microphone, l'animateur de radio Luis Fernandez coache l'équipe d'Israël à ses heures perdues. Pendant un long moment, elles le furent vraiment, perdues. Victorieux de l'épouvantail géorgien (vainqueur de la Croatie samedi), les joueurs de l'homme de RMC relancent l'intérêt du groupe. Quatre équipes en deux points, c'est la Grèce et Slaven Bilic qui vont être contents.



Groupe I:

République Tchèque-Liechtenstein (2-0) : Baros (3è), Kadlec (70è) pour la République tchèque.

Même litanie que pour les poules A, C et E, il y a l'Espagne et les rogatons... Les Tchèques ont raté un bon hold-up ce week-end chez les champions de l'univers. Ils se consolent ce soir en disposant d'une des plus faibles équipes du continent. Contrairement à leurs collègues des groupes pré-cités, la Tchéquie devrait disputer les barrages sans difficulté...

Lituanie-Espagne : 1/3.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Diables rouges, COME ON.
Van Nistelroy?

Désolé je ne connais que Ruud van Nistelrooy...
Sinon, le principe du goal average n'existe plus depuis longtemps et a été remplacé par la différence de buts (particulière ou pas).
Après presque 10 ans de vache maigre la Belgique recommence a faire peur avec cette nouvelle génération.

Belgique/Turquie sera décisif


Et le Groupe C est chiant comme la pluie
respect aux pays bas

l'un des seuls pays d'europe a se qualifier a chaque compétitions sans aucun probleme avec un nombre de buts énorme

au moins, les hollandais savent marquer des buts contre les petites équipes ...
Pays Bas, équipe invaincue depuis le quart contre la Russie en 2008, y a que Howard Webb qui est capable de les battre
feodalorer

techniquement parlant les Pays-Bas ont fait nul contre la Russie en 2008 et nul contre l'Espagne en 2010. Ils sont donc invaincus depuis... aucune idée mais c'est très long!
Concernant Webb, à part leur filer un coup de main en les laissant à 11 au lieu de 9, je vois pas quel est son tort. A la rigueur un rouge pour Puyol mais ça aurait quand même fait du 10 contre 9.
Attends,
Techniquement, l'action de De jong est un pied levé, rien d'autre, elle est donc à l'interprétation de l'arbitre.
Celle de Puyol, il est dernier défenseur, y a pas d'interprétation!
Le but maintenant, sans hors jeu de départ de Iniesta, VDV ne rend pas la balle en catastrophe pour Fabregas, il en profite donc pleinement.
De plus, le ballon devait etre en jeu à 100 m de la vu qu'il y avait corner ( coup franc détourné par le mur et par Casillas)
Désolé mais rien qu'avec le corner, on est aux pénos.
Depuis quand les Pays-Bas n'ont pas perdu ?

Hum voyons voir : 2006 à Nuremberg, huitième de finale de coupe du monde face au Portugal. Un match de bouchers, record de cartons dans un match de phase finale perdu par les bataves 1 à 0.

Toujours ce débat sur Webb à part ça, mais Robben ne bouffe-t-il pas la feuille à plusieurs reprises ?
Robben bouffe la feuille de match à une seule reprise, la seconde fois c'est Puyol et Webb qui la lui font bouffer.
Concernant le match contre le Portugal, rien à dire, les PB n'ont rien proposé à part frapper, les portuguais aussi mais eux au moins, ont un peu joué.
Match dégueulasse!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Roja entre les taupes
0 10