1. // CAN 2012
  2. // GR.A
  3. // Guinée/Libye (1-0)

La Guinée équatoriale crée la sensation

En ouverture de la CAN, le petit Poucet équato-guinéen est logiquement venu à bout de son adversaire libyen (1-0) à la fin d’une rencontre alerte et étouffante…

Modififié
5 3
L’Estadio de Bata est plein à ras bord et les fans du Nzalang Nacional hurlent leur impatience. Ils ont hâte qu’Issa Hayatou, l’omnipotent président de la confédération africaine, et Obiang Nguema, le président de la Guinée-Equatoriale, en finissent avec les discours et les serrages de mains. On écoute les hymnes, celui de la Libye a changé, tout comme son surnom, les Verts. Désormais, faudra dire les Chevaliers de la Méditerranée. Un peu emphatique mais ça a de la gueule. En route vers de nouvelles croisades, l’équipe de Marcos Paqueta (63ème au ranking Fifa) affronte la cent-cinquante et unième (41è sur 51 en Afrique). Pourtant, dès le début du match, galvanisés par leurs supporters, les Equato-Guinéens prennent vaguement l’ascendant. Le terrain qui paraît bosselé n’arrange rien. C’est néanmoins Al-Katrouchi, le médian chevaleresque, qui se procure la première demi-occasion (7è). Rabea Aboubaker fait de même trois minutes après. Fébriles, les deux équipes multiplient les petites maladresses techniques.

La première grosse opportunité arrive juste avant le quart d’heure sur un une-deux Randy-Bolado mais Samir Aboud stoppe sans problème l'offensive. Ce qui ne sera pas le cas une minute plus tard quand ‘Juvenal’ Edjogo-Owono frappe aux vingt mètres : d’abord sur le poteau, puis entre les jambes du gardien libyen qui doit s’incliner. A la stupeur générale des supporters du ‘Rayon national’, l’arbitre refuse le but pour un hors-jeu de position de Bolado, discutable mais bien réel dans les faits comme dans l’esprit. ‘Juvenal’ s’empare du match : un de ses corners atterrit sur la tête de Fousseiny Kamisoko (23è), juste à côté ; le joueur de Sabadell, en Espagne, expédie une demi-volée à côté à la demi-heure de jeu. Les Libyens se manifestent par de timides contre-attaques: El-Katrouchi (34è), Zuway (36è) et Aboubaker (42è). Les deux équipes finissent par rentrer en sueur au vestiaire, il fait chaud apparemment à Bata.

La seconde mi-temps commence sans à-coups. Ihab, un des six joueurs de Al-Ittihad, le club saoudien, que comptent les Chevaliers, vient de rentrer et expédie une frappe de vingt-mètres sans danger pour Danilo qui bloque (56è). Shibali, quatre minutes plus tard : toujours Danilo. Walid Al-Katroushi, impérial jusque-là et dans tous les bons coups libyens, sort sur blessure (67è). Le Nzalang Nacional en profite pour pointer le nez à la fenêtre. Une combinaison Bodipo-Bolado échoue de peu (69è). Un énorme coup-franc de Lawrence Doe de trente mètres est détourné magistralement par Samir Aboud (74è). La meilleure occase de la rencontre. Rodolfo Bodipo échoue à son tour face à Aboud (78è).

La délivrance, logique, vient à la quatre-vingt-huitième minute : José Javier Balboa Osa, servi par Ekedo aux trente mètres à la limite du hors-jeu, vient ajuster le portier libyen qui prenait de plus en plus d’envergure au fil des minutes. La fin de match devient un peu dingue, brouillonne. Ilhab, le remplaçant des Chevaliers, expédie un missile que Danilo repousse en corner dans la minute suivante. Sur l’action qui suit, c’est Ekanga qui écrase une frappe sur la transversale d’Aboud. Quatre minutes d’arrêt de jeu n’y changeront rien, la CAN tient sa première surprise. Le petit Poucet équato-guinéen a battu le chouchou des médias sans que ce soit immérité…

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

je savais pas que battre la Lybie suffisait à créer la sensation. Qui plus est à domicile...
une CAN sans le Cameroun, Nigéria, AFdSud, Egypte voire algerie et RDC, c'est beaucoup moins passionnant pour le supporter neutre. vivement les 1/4...
Paul_101_Moro Niveau : District
Un Nigerian qui offre la passe decisive a un Espagnol de naissance : allez Equatorial Guinea.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 3