En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Fenerbahçe-Monaco

La guerre des latéraux n’a pas eu lieu

Mi-avril, Gregory van der Wiel et l’AS Monaco avaient tout pour lier leur avenir. Tout était sur la table. Puis l’organigramme du club de la Principauté a évolué, Van der Wiel n’a plus eu de nouvelles et s’est finalement engagé à Fenerbahçe… que Monaco retrouve ce mercredi soir avec un autre latéral droit en stock. Un certain Djibril Sidibé.

Modififié
L’an dernier, l’AS Monaco a pris cinquante buts en Ligue 1. Sympatoche pour une équipe qui avait vocation à s’inviter dans la course au titre et qui, sur la phase retour, en a pris six à Lyon, quatre à Lille et trois à Angers. Du quatuor de base Fabinho-Ricardo Carvalho-Wallace-Fábio Coentrão, il ne reste que Fabinho qui joue maintenant au milieu de terrain. Leonardo Jardim a tout changé, à commencer par ses latéraux. Conscient que ces derniers n’occupaient pas assez la moitié de terrain adverse, le club de la Principauté a changé le portrait-robot de ses recrues. À gauche, le véloce Benjamin Mendy a débarqué en provenance de l’OM en échange de 12 millions d’euros. Millésime 1994, l’international espoir a retrouvé sur le Rocher plusieurs copains de sélection : Thomas Lemar et Tiémoué Bakayoko. Mendy s’inscrit dans la politique actuelle du club : jeune à fort potentiel capable de franchir un palier et d’être revendu avec une grosse bascule d’ici 2-3 ans.

VDW, le souhait de Makelele


À droite, l’idée de départ n’était pas de mettre 16,5 millions d’euros plus Rony Lopes en prêt pour arracher Djibril Sidibé à Lille. Courant avril, alors que l’organigramme de l’AS Monaco comprenait encore Claude Makelele au poste de directeur technique et Luis Campos en tant que conseiller spécial, des contacts avaient été noués avec Gregory van der Wiel. « Make » connaissait bien le Batave depuis son passage dans la capitale en tant qu’adjoint de Carlo Ancelotti, puis Laurent Blanc. « VDW » , 28 ans, arrivait en fin de contrat et ne bossait plus avec Mino Raiola. Deux raisons pour passer quelques coups de fil au joueur et à ses nouveaux conseillers pour dresser le cadre d’une éventuelle collaboration. Expérimenté, sans indemnité de transfert, habitué à la Ligue 1 et la Ligue des champions et très bon contre-attaquant, le tatoué correspondait au profil recherché. Un mec capable d’amener le ballon dans la surface adverse pour un renard des surfaces. D’autant qu’au même moment, l’idée de jouer en 4-4-2 avec Falcao émergeait déjà. Pour faire briller le Colombien, il faut l’abreuver de ballons dans la surface. Petit à petit, tout se ficelle. Un contrat de 3 ans, une belle prime à la signature et des émoluments de 3 millions nets par an. Ne manque que le « Go » final. Il ne viendra jamais. La faute à la réorganisation interne du club.

VDW, plus de nouvelle, bonne nouvelle


Une fois Claude Makelele en dehors du club, le Batave ne va plus avoir de nouvelles de la Principauté. À force de scruter son téléphone, en vain, il va se tourner vers d’autres sirènes, la Roma, puis finalement la belle offre turque de Fenerbahçe. De son côté, Monaco change de direction, et l’arrivée d’Antonio Cordon au poste de directeur sportif va aussi redessiner la politique de recrutement. Sondé, l’Espagnol donne son avis, ses orientations, ses conseils. Dans les « short lists » monégasques, Djibril Sidibé est depuis un moment en bonne position. Problème, il coûte un bras. Surtout avec son nouveau statut de « réserviste » pour l’Euro. Monaco lance les hameçons. Le joueur est réceptif malgré de belles offres anglaises. Il veut jouer à droite – il jouait à gauche, à Lille – et si possible dans un club européen. Monaco lui offre les deux en plus du soleil. Alors, comme dans Football Manager, les offres se multiplient. 12 millions. 13. 14. 14,5. 15. 15 + Rony Lopes en prêt. 15,5 + Rony Lopes. 16 + Rony Lopes. 16,5 + Rony Lopes. Banco. Sidibé débarque pour cinq ans (une habitude maison pour les joueurs de moins de 25 ans, histoire d’optimiser une rentabilité future). Une recrue qui fait saliver les anciens, à l’image d’Andrea Raggi dans les colonnes de L’Équipe : « Franchement, quand j’ai appris que Monaco achetait Sidibé, j’ai dit : "Putain, c’est bien !" Quand je parle d’un joueur, je dis toujours la vérité, c’est un très, très bon défenseur. » Raggi n’oublie pas que lors de la fessée lilloise (1-4), Sidibé s’était offert un but et une prestation de gala. Ce mercredi soir, dans l’enfer d’Istanbul, Monaco égrènera ses deux nouveaux latéraux pour son premier match officiel. En face, son ex-futur latéral aura, aussi, à cœur de se montrer. Chouette, ça va pimenter le match.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
il y a 2 heures Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 8 il y a 3 heures Les lumières s'éteignent en Argentine 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24