La Grèce et la FIFA font la paix

Modififié
5 0
Pour éradiquer la violence dans le football, la Grèce voulait introduire une nouvelle loi, plus sévère.

Ce qui n'a pas plu à la FIFA et à l'UEFA, qui menaçaient de suspendre le football hellène pour ingérence du gouvernement. Le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, avait déclaré : « J'espère que les menaces de sanctions vont permettre au gouvernement de reconsidérer ses actions. Ainsi, on travaillera ensemble pour résoudre les problèmes qui affectent le football grec » . Le ministre grec des Sports, Stavros Kontonis, avait répondu que « la supervision exercée par la FIFA et l'UEFA sur le football grec est vouée à l'échec » .

Les esprits se sont calmés après une réunion à Athènes entre Gianni Infantino et Stavros Kontonis : « Nous avons eu une réunion constructive aujourd'hui à Athènes. M. Kontonis a déclaré que le projet de loi qui a été proposé serait modifié en conformité avec les règlements UEFA et FIFA. Si c'est le cas, aucune action supplémentaire par rapport à l'éventuelle suspension de la Fédération hellénique de football ne serait nécessaire » explique un communiqué de l'UEFA.

Un ennemi en moins pour Platini et Blatter.


RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 0