1. // Grèce – Supeleague

La Grèce à la diète

On ne vous apprend rien, c’est actuellement la merde en Grèce. Longtemps épargné, car vivant au-dessus de ses moyens, le football local est aujourd’hui lui aussi durement touché. Si l’Olympiakos, champion en titre, s’en sort encore à peu près correctement, ses concurrents Panathinaikos et AEK Athènes débutent leur saison ce week-end dans des situations précaires, très précaires.

4 3
AEK : les vieilles gloires à la rescousse

«  Les prochains jours vont être les plus critiques de l’histoire du club. » Si le vice-président de l’AEK Athènes Andreas Dimitrelos s’est montré récemment particulièrement alarmiste, c’est qu’il y a de bonnes raisons. Des millions d’euros d’impôts impayés sont réclamés par le fisc local, et la menace d’une relégation administrative plane encore aujourd’hui, alors que la saison 2012/2013 s’apprête à démarrer. Déjà en fin de saison dernière, le club de la capitale s’était vu refuser de s’aligner en Ligue Europa, alors qu’il en avait gagné le droit sportivement. Là, c’est carrément de survie, dont il est question. Au total, c’est une dette de 35 millions d’euros qui s’est accumulée, conséquence d’années et d’années de gestion financière à la petite semaine. L’ancienne star de l’AEK de la fin des années 70 Thomas Mavros a été appelée à la rescousse pour sauver ce qui peut encore l’être. Nommé président d’honneur, il est soutenu par d’autres gloires du club : Vangelis Vlachos au poste d’entraîneur, Christos Kostis comme manager général ou encore Vassilis Tsiartas en tant que directeur technique.

Un appel aux dons a aussi été fait en direction des supporters, mais il semble évident que leur générosité ne suffira pas. Alors il faut vendre. Brader, même. Quasi tous les joueurs étrangers qui constituaient l’équipe-type la saison dernière sont partis et même le plus grand espoir local Viktor Klonaridis a été cédé au LOSC contre une somme dérisoire – moins d’un million d’euros – par rapport à sa valeur estimée. Pour constituer une nouvelle équipe, Vangelis Vlachos s’est en plus vu interdire par la Ligue nationale de recruter en retour, sauf des nationaux âgés de moins de 22 ans. Résultat, l’effectif est jeune, inexpérimenté et sans repère. « Nous devons d’abord faire en sorte que l’AEK retrouve respect et dignité » , a lancé l’entraîneur en guise d’objectif. C’est le max qu’il puisse faire en effet.

Pana : vers un sauvetage par les supporters ?

Autre club dans la mouise : le Panathinaikos. Là encore, même cause, mêmes conséquences. Le club a longtemps vécu au-dessus de ses moyens, a accumulé des dettes sans trop s’en soucier, jusqu’au point de non-retour. Lassé, l’actionnaire majoritaire Giannis Vardinogiannis décide en septembre dernier de mettre en vente les 54,7 % du club qui lui appartenait. Sauf que dans le contexte de crise, personne n’a voulu de ce monument endetté. D’autant que la saison passée s’est encore avérée bien triste : une seconde place derrière l’Olympiakos – autant dire dernier – et de sérieux affrontements entre fans des deux clubs lors d’un choc en mars, qui a entraîné une vague massive de démissions au sein de la direction. Dans ce contexte de chaos, le propriétaire de Skai, une chaîne de TV privée, est arrivé comme un sauveur en début d’année, proposant que les 54,7 % du club en vente soient rachetés par les supporters eux-mêmes, qui deviendraient alors des sortes de socios avec un pouvoir de décision sur la politique future du club.

Vardinogiannis a accepté l’idée et cédé ses parts au « Panathinaiki Symmaxia » , une sorte de consortium censée gérée cette reprise collective du club. Pour inciter les fans à investir, des avantages ont été proposés : réductions sur le merchandising, ristournes sur le prix des abonnements, etc. D’après le site Internet dédié, plus de 2 millions d’euros ont déjà été récoltés par plus de 7000 donateurs, dont certains prestigieux comme l’actuel défenseur Jean-Alain Boumsong, l’ex-buteur maison Djibril Cissé ou l’entraîneur Jesualdo Ferreira. Cette idée de reprise, aussi belle que folle, ne doit pas occulter que le Pana va devoir gérer au quotidien une situation économique bien délicate. La masse salariale a été conséquemment réduite à l’intersaison par moitié plus de départs que d’arrivées, et Jesualdo Ferreira a accepté le défi de faire appel majoritairement à des jeunes issus du centre de formation pour constituer l’équipe. Comble de malheur, le meilleur joueur, l’Argentin Sebastián Leto, est toujours indisponible depuis une grave blessure contractée en janvier.

Pendant ce temps, l’Olympiakos…

Parmi les grosses écuries du championnat grec, seul l’Olympiakos se trouve épargné. Il faut dire que deux titres de champion consécutifs glanés, c’est autant de participations à la Ligue des champions assurées, avec tout l’argent que ça rapporte. Du coup, si le club du Pirée ne fanfaronne pas, il peut tout du moins aborder la nouvelle saison avec confiance. Il n’y a pas eu de folie de faite à l’intersaison – Paulo Machado et l’Italien de la Roma Leandro Greco constituant les plus grosses prises – mais, au moins, y a-t-il eu autant de départs que d’arrivées. Deux chantiers attendent néanmoins le nouvel entraîneur Leonardo Jardim : reconstruire une défense, après le départ d’Olof Mellberg et la longue blessure d’Avraam Papadopoulos, ainsi que combler la perte de l’attaquant belge Kevin Mirallas, 20 buts en championnat la saison passée, transféré cet été à Everton.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
papaboubadiop Niveau : CFA2
Skai TV = Sky TV made in greece?
Y'a quand même quelques beaux clichés sur la Grèce dans cet article et vous énumérer des choses sans aller au fond, on résume pas la crise économique d'un pays en 3 lignes.

2 réalisateurs ont sortis de très beaux docs qui pourront en aider beaucoup à comprendre et savoir ce qu'il se passe réellement avec cette fameuse crise, cette dette en europe...

debtocracy
http://www.youtube.com/watch?v=3z8fsmFlOaE

http://www.catastroika.com/indexfr.php





comme je ne sais pas si les links passent à l'écran,

taper debtocracy sur google et catastroika

www.catastroika. com/indexfr.php
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 3