En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // PSG/Ajax (3-1)
  5. // Les notes

La grande marche de Zlatan

Alors que Cavani continue de soigner ses stat et sa tête, Ibrahimović a retrouvé le chemin des filets après presque deux mois d'abstinence. Un chemin que le Suédois a emprunté sans trop se presser.

Modififié

PSG


Sirigu (5) : Une frappe cadrée et un but encaissé, l'Italien aurait été mieux chez lui à regarder le Secrets d'histoire consacré à Jules César. Au moins, il aurait évité de mouiller son maillot vert.

Van der Wiel (4,5) : N'éteignez pas les projecteurs du Parc, aux dernières nouvelles le Néerlandais a prévu de monter pour contrer le centre de Kishna qui amène l'égalisation.

Marquinhos (5,5) : Il a beau avoir à peine l'âge de conduire, quand il est associé à David Luiz, c'est lui le capitaine de soirée. Le type qui doit veiller à ce que son pote ne fasse pas n'importe quoi. Pas l'idéal pour emballer.

David Luiz (5,5) : D'accord, il oublie peut-être Klaasen dans son dos sur le but de l'Ajax, mais quelle classe quand il alterne les ouvertures pied droit, pied gauche ! Un poseur.

Maxwell (6) : Il a tout lu, tout analysé, tout compris. Qu'est-ce que ça doit être bien d'être plus intelligent que la moyenne !

Rabiot (4,5) : Après sa journée d'intégration contre Metz, Adrien effectuait sa vraie rentrée ce soir. Visiblement, le cartable était un peu lourd à porter. Maman ira en toucher un mot au prof principal. Remplacé par Clément Chantôme (présent).

Pastore (6) : Double sombrero devant la défense, roulettes et caresses de l'extérieur, Javier a tout misé sur la note artistique ce soir. Donnez–lui des patins à glace et maquez-le avec Marina Anissina et on serait prêt à payer notre billet pour Holiday one Ice.

Matuidi (5) : Blaise accuse le coup depuis le rejet de la greffe de son cinquième poumon et ça commence à se voir. Pas de quoi remettre en cause sa participation au prochain semi-marathon de Paris, mais il a préféré par mesure de précaution regagner son domicile en voiture pour la première fois depuis trois ans.

Lavezzi (6) : Pocho a encore donné de sa personne. Gourmand sur son premier duel face à Cillesen, il a levé la tête sur le second pour régaler Cavani. Il faut dire qu'il ne portait pas sa casquette de policier ce soir. Remplacé par Lucas qui avait vu de la lumière et est entré.

Ibrahimović (6,5) : Mao a conquis la Chine en marchant, Zlatan a lui offert une passe presque décisive et mis le but de la victoire en trottinant. Le Suédois a peut-être médité sur cette phrase de Coluche : « Les sportifs, le temps qu'ils passent à courir, ils ne le passent pas à se demander pourquoi ils courent. Et on s'étonne qu'ils soient aussi cons à l'arrivée qu'au départ. »

Cavani (7) : Un but tout fait offert par Lavezzi, un but tout fait offert par Zimling, Cavani a laissé les autres travailler pour lui et soigner ses stats. Cinq buts en quatre matchs en Ligue des champions, Edison est un dépressif heureux.

Ajax Amsterdam


Cillessen (3) : Lâché deux fois par sa défense, le portier de l'Ajax a fait preuve d'une détente semblable à celle d'un pachyderme sous Tranxène sur le but d'Ibra. Déprimant.

Denswil (5) : Aussi hébété sur le hors-jeu passif de Cavani que lorsque ses photos intimes ont été dévoilées sur internet.

Van Der Hoorn (4) : Un poids lourd, solide, inesthétique et pataud. Klaxonné sur les deux premiers buts parisiens.

Van Rhijn (5) : Il avait pour consigne de tâter l'avant, sans délaisser l'arrière. Pas facile quand Maxwell protège les siens, et que Cavani vous fait la culbute dans le dos.

Boilesen (non noté) : Nicol Aïe, remplacé (9e) par Viergever (4) dont le patronyme laissait supposer que son côté était impénétrable. Il a menti.


Serero (5,5) : Un carlin lâché au milieu d'une forêt de Goldens pure race. Beaucoup d'énergie au début, moins lorsque les gros se sont décidés à aboyer. Remplacé par Zimling (69e), plutôt en retrait.

Klaassen (5,5) : Du talent, Davy en a. Mais pas suffisamment ce soir pour distribuer de bonnes croquettes à ses attaquants. Heureusement que sa toque a servi à en mettre une au fond.

Schöne (5) : Comme son buddy Davy, Schöne est un excellent joueur de toro. Toutefois incapable de distribuer des cartes décisives. L'as de pique > Lasse sur le carreau.

Andersen (5) : Il a gagné une date avec Grégoire Margotton, Rémi Garde et tous les amateurs de petites choses fragiles.

Kishna (6,5) : Des dribbles, une activité incessante et un centre parfait pour le but de l'Ajax : Kishna était la seule divinité néerlandaise sur le terrain. Depuis son combo râteau-petit pont, Blaise Matuidi aurait été aperçu avec un étrange point rouge entre les deux yeux.

Milik (3) : Une soirée pas très drôle. Milik Benthala.

Le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Alexandre Pedro et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17