Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

La grande boucle

Dernier message de la page précédente, posté par sandro l'obèse
le 04/01/2018 à 22:02
Belle rhétorique Tom Dumoulin

Comment avez-vous réagi à l'annonce du contrôle antidopage de Chris Froome?

J'ai pensé que c'était absolument terrible. Ca a été ma première réaction. Je ne connais pas les détails, la seule chose que je sais c'est qu'il est positif, qu'on a trouvé une dose de salbutamol deux fois supérieure à la dose autorisée. Ensuite je ne veux pas m'exprimer plus sur cette affaire. Ce serait bien pour tout le monde si les autorités prenaient une décision rapidement, mais je ne sais pas comment ces choses-là fonctionnent. En théorie, vous êtes innocent aussi longtemps qu'on n'a pas prouvé votre culpabilité, mais dans mon équipe ça fonctionne différemment. Je sais que si j'étais contrôlé positif, l'équipe me suspendrait immédiatement. Ce n'est pas le cas chez Sky.

(Source Eurosport.fr)
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/01/2018 à 23:08
Oui, Sky est loin d'être à l'avant-garde en matière d'éthique.

J'en profite pour faire un petit topo des différentes participations pour la saison à venir.

Dumoulin, justement, fait un peu son petit zizi et restera sur le Giro. Le défieront : Aru, Landa, Simon Yates (l'autre par rapport à l'année dernière), Meintjes, Chavès, Ángel López et peut-être Pinot.

Nibali s'alignera, a priori, plutôt sur le Tour. Et avec lui Quintana, Bardet, Uran, Valverde, Porte, Dan Martin, Adam Yates (idem), Zakarin pour la première fois, Kelderman ?, etc. Landa devrait enchainer après son Giro comme en 2017, Dumoulin y réfléchit aussi, et Froome essayera de gagner les deux s'il n'est pas inquiété.

A noter que les championnats du monde auront lieu à Innsbruck, dans les Alpes, et que tout ce beau monde s'y présentera pour l'emporter, avec organisation des programmes en conséquence.
Réponse de Trap
le 17/01/2018 à 16:20
Interview de Bardet dans l'équipe :





«Quelle a été votre réaction en apprenant que l'on avait enregistré un taux anormal de salbutamol chez Froome ?

J'étais désolé. C'est très mauvais pour tout le monde que cela concerne la tête d'affiche de notre sport. Cela donne une connotation très négative du vélo à l'extérieur. C'est une ''affaire'' qui remet le spectre du dopage dans le sport cycliste.

Vous dites affaire “entre guillemets”...

Ce n'est pas un cas positif, c'est un résultat anormal. Je suis le premier à regretter le flou, l'ambiguïté des règlements... On n'a plus de crédibilité, ça devient inintelligible pour le grand public. On sait que l'usage du salbutamol peut être détourné, qu'il y a de l'hypocrisie.

Que souhaitez-vous ?

Il faut être exemplaire sur l'équité, la manière de traiter le problème. Je suis stupéfait que, sans une fuite dans la presse, on aurait passé sous silence ce contrôle et qu'on l'aurait peut-être appris dans quelques années (réglementairement, l'UCI n'a pas à rendre public un résultat d'analyse, s'il ne donne pas lieu à une sanction). Je suis soulagé qu'on n'ait pas lavé le linge sale en famille. On manque de transparence. Le vélo risque de mourir si des mesures ne sont pas prises dans ce sens. Froome passe le test en septembre et, au petit bonheur la chance, on l'apprend en décembre. La saison démarre sans qu'aucune décision n'ait été prise. On est ridicules, on est la risée. On marche sur la tête.
À la présentation du Tour 2018, en octobre, Froome est apparu souriant, décontracté, alors qu'il connaissait le résultat du contrôle. Vous l'avez croisé dans les coulisses, c'est aussi votre avis ?
Absolument. Son attitude était tout à fait naturelle, rien ne laissait présager qu'il traversait une période sombre. Ce qui peut laisser penser qu'il ne se sentait pas coupable.

«J'espère une enquête indépendante»

Pensez-vous que son équipe devrait lui demander d'arrêter provisoirement de courir ?

Je vois mal comment Froome peut courir en faisant comme si de rien n'était... Puisque le team Sky ne bouge pas, rien n'empêche son coureur de prendre lui-même la décision de se mettre en retrait dans l'attente d'une décision des autorités.

Doit-il être puni ?

Ce qui me fait un peu peur, c'est : est-ce que l'UCI aura les moyens de faire toute la lumière sur cette histoire ? Les experts pourront-ils établir s'il est possible naturellement de présenter ce taux élevé ? On connaît la puissance de Sky en termes de budget, de compétences. C'est là l'enjeu. On est sur une friche scientifique. J'espère que les conditions seront remplies pour qu'on sache ce qui s'est passé.

Et s'il était blanchi ?

La question ne se pose pas dans ces termes. Mais j'ai du mal à imaginer qu'un coureur avec cette dose de salbutamol puisse être blanchi. Sinon pourquoi mettre des seuils ? Ou bien il faudrait une grosse avancée scientifique en quelques mois seulement... Voyez la jurisprudence : on constate que les coureurs pris dans cet étau ont été condamnés. Si ce n'est pas le cas de Froome, à la place d'Ulissi (suspendu neuf mois en 2014 pour un taux de salbutamol très proche de celui de Froome) et d'autres, je me poserais des questions sur ma défense.

Ces dernières années, Bradley Wiggins (Tour de France en 2011 et 2011, Tour d'Italie en 2013) et Chris Froome (Tour de Romandie en 2014) ont utilisé des corticoïdes à la suite d'autorisations à usage thérapeutique accordées par l'UCI. On ne prête qu'aux riches...
J'espère une enquête indépendante devant laquelle Froome rendra des comptes, pour faire toute la lumière, et un verdict indépendant. Je regrette que les règlements ne prévoient pas une mise à l'écart provisoire de la compétition en attendant le résultat. La Fédération est prudente car, en cas de relaxe, on lui demanderait des indemnités pour réparer un préjudice. La pression financière est très forte. Face au team Sky, ça fait réfléchir. Mais j'espère qu'on mettra tous les moyens pour aller au bout.

Il en va de la crédibilité du cyclisme...

Vu le passé de notre sport, nous n'avons d'autre alternative que l'exemplarité. On n'a pas d'autre choix ! Sinon, comment éviter cet écueil qui existe depuis une vingtaine d'années ? Comment susciter des vocations chez les jeunes ? Je veux bien croire à la bonne foi de Chris Froome, mais quand le seuil est dépassé, les règlements prévoient une sanction. On ne peut plus se permettre de permissivité.

Et si une décision n'était pas prise avant le départ du Tour dans six mois ?

Ce serait catastrophique pour l'image de la course et pour le monde du cyclisme, qui serait tourné en dérision. Ce serait une comédie. Comment notre sport peut-il être crédible si le numéro 1 devait courir le Tour avec la possibilité d'être sanctionné rétroactivement ? Le cyclisme deviendrait complètement illisible.

Vous entretenez des rapports cordiaux avec Froome...

Oui, c'est quelqu'un de très courtois, qui montre de la bienséance, il est très respectueux envers n'importe quel coureur du peloton, il ne tient pas compte des rankings mondiaux. Le comportement de Froome en course fait honneur au vélo.

Vos rapports changeraient-ils si sa culpabilité était avérée ?

Forcément, cela va dépendre du résultat. Mais ce n'est pas du tout une question que je me suis posée.

Souffrez-vous d'asthme ?

Maintenant, non. Enfant, lorsque je faisais un effort ou qu'il faisait froid, mes bronches se dilataient. Les choses ont bien évolué grâce à un traitement homéopathique. À l'époque, je ne faisais pas encore de vélo. »
Réponse de Trap
le 17/01/2018 à 16:21
La défense risquée de Christopher Froome après son contrôle anormal au salbutamol


En coulisses, il est le même que sur sa bécane. Et l'apparente sérénité que dégage Christopher Froome ne laisse rien deviner de l'incendie qui fait rage sous son crâne peu garni depuis qu'il a été notifié de son résultat d'analyse anormal sur la Vuelta (*). L'affaire a ravivé le feu qui couvait sous la cendre du conflit avec Wiggins et son équipe, en 2012, et réveillé les ardeurs de Michelle Cound, sa femme, qui a pris le dossier de sa défense en main, au grand désarroi de Sky. L'équipe britannique verrouille la communication, mais n'a pas la clé pour cadenasser la «froomette», qui s'agite sans compter, donnant des sueurs froides à Mike Morgan, l'avocat star recruté à prix d'or.


Morgan s'est vu octroyer un budget illimité pour trouver une issue à un dossier qui semble bien mal engagé. Il faut dire que Froome ne pouvait pas se contenter de demi-mesure. Son raisonnement a vite été bouclé : il aurait pu plaider coupable, comme Diego Ulissi en 2014, et se voir infliger une peine assez modeste (quelques mois de suspension), à la mesure de l'infraction constatée. Mais que la faute repose sur l'entourage médical ou sur le coureur, Sky et Froome sont liés par le même enjeu. Froome sanctionné, Sky serait contraint, par ses statuts, de le licencier, et l'image du quadruple vainqueur du Tour serait définitivement souillée, lui interdisant probablement de prolonger sa carrière. En choisissant de prouver que le salbutamol a été métabolisé de façon surprenante sous l'action d'éléments extérieurs, le Britannique joue à quitte ou double. Ou il trouve des arguments scientifiques convaincants et arrache un non-lieu, ou il prend deux ans de suspension qui, là encore, siffleront la fin de sa carrière, alors qu'il approche des trente-trois ans.


L'équipe de Mike Morgan a réuni une dizaine de scientifiques très pointus pour gratter dans toutes les failles du dossier. Une entreprise colossale qui nécessite beaucoup de temps – les bons experts sont souvent très pris par ailleurs – et d'argent. Seulement, le dossier a été bien ficelé par la CADF (Fondation antidopage du cyclisme), qui a pris toutes les précautions requises.
Rien ne permet d'exploiter l'hypothèse d'une concentration de salbutamol favorisée par une déshydratation

La piste de la déshydratation, avancée dès les premières heures par Sky, s'est évaporée. Lors de tous les contrôles subis sur la Vuelta, la densité urinaire a été mesurée et a fait l'objet d'une note sur le procès-verbal. Rien ne permet d'exploiter l'hypothèse d'une concentration de salbutamol favorisée par une déshydratation. La possibilité d'une étude pharmacocinétique (qui montrerait le temps mis par le principe actif à être métabolisé puis excrété), visant à prouver que, ce jour-là, des facteurs extérieurs ont troublé le processus ordinaire, se heurte à un obstacle majeur : comment recréer les mêmes conditions – climatiques, de santé, de fatigue – que le jour du contrôle ? Plus embêtant encore pour Froome : avant et après la date de son résultat d'analyse anormal, les taux de salbutamol relevés sont bas, loin de celui du 7 septembre... Or le Britannique prenait quotidiennement de la Ventoline dans le cadre de son traitement contre l'asthme.

Comment, dès lors, expliquer que ce jour-là le taux ait été multiplié par trois ou quatre ? L'équipe de Mike Morgan travaille sur un autre scénario. Une fois ingéré, le salbutamol est métabolisé par l'organisme en passant par le foie. C'est aux reins, ensuite, que revient la tâche de l'excréter, comme disent les scientifiques, c'est-à-dire de l'évacuer par les urines. Les experts choisis par Morgan s'appliquent à démontrer que les reins de Froome ont dysfonctionné en amont du contrôle, retenant et accumulant le salbutamol dans son organisme. Et que lorsqu'ils se sont remis à fonctionner correctement, ils ont expulsé une dose plus élevée de molécules, justifiant le taux mesuré ce jour-là.
Froome et Sky n'ont pas encore remis le dossier de leur défense aux experts scientifiques du LADS, le Service juridique - unité antidopage de l'UCI. Mais dans un univers où il faut anticiper les coups de l'adversaire, ces derniers ont pris soin de s'entourer d'un néphrologue. Comme dit une source proche du dossier, «ça prend du temps, mais ça ne traîne pas».
(*) Froome a été contrôlé avec une concentration de salbutamol deux fois plus élevée (2 000 nanogrammes par millilitre d'urine) que la limite autorisée (1 000).
Réponse de sandro l'obèse
le 18/01/2018 à 07:43
Après la déshydratation (laule), l'insuffisance rénale (gros laule). C'est bien plus risible encore qu'une histoire de steak haché.
Réponse de PhoenixLite
le 18/01/2018 à 09:48
C'est quand meme pas de bol ce dysfonctionnement rénal pile en plein milieu d'un évènement majeur de la saison cycliste.

Pauvre Cricri
Réponse de TheFifthBeatle
le 18/01/2018 à 11:26
Pour être complet, l'avis du Dr Ferrari :

«[...]
Le salbutamol n'améliore pas la performance chez les personnes non asthmatiques. Ce n'est pas vrai qu'il a des effets anabolisants, même à forte dose. Il n'y a pas une seule étude scientifique chez l'homme qui prouve le contraire.
Personnellement, je pense que Froome a été trop loin avec l'inhalateur, sans doute involontairement. Pendant les étapes précédentes, la concentration dans ses urines paraît constante autour des 600 nanogrammes par millilitre. Il a peut-être pensé qu'en doublant la dose habituelle, il attendrait 1200 nanogrammes, qu'il ne dépasserait pas le seuil, mais sans calculer qu'un métabolisme pouvait être saturé. L'excrétion urinaire du salutamol est assez variable
En faisant un discours plus large, nous pourrions dire que Froome, sans salbutamol, n'aurait peut-être pas gagné quatre Tours de France. C'est comme un cycliste avec 38 d'hématocrite sans EPO. Les deux choses (salbutamol et EPO) remédient aux injustices de la génétique.
»
Réponse de sandro l'obèse
le 18/01/2018 à 12:22
Haha merci Fifth c'est très drôle.
Réponse de Trap
le 18/01/2018 à 12:54
Ferrari a donc passé sa carrière à remédier aux injustices de la génétique...
Il serait bon de savoir si les Mabuse, Sainz et consorts ont été poussés par la même soif de combattre l'iniquité de la nature.
Réponse de TheFifthBeatle
le 18/01/2018 à 13:11
Plus loin, il plaide la blague.

Ça se passe ici, pour ceux que ça intéresse (voir "Salbutamolo e Froome") :
https://www.53x12.com/copy-of-contacts
Réponse de Trap
le 18/01/2018 à 13:44
Message posté par TheFifthBeatle
Plus loin, il plaide la blague.

Ça se passe ici, pour ceux que ça intéresse (voir "Salbutamolo e Froome") :
https://www.53x12.com/copy-of-contacts


Merci pour le lien, je ne connaissais pas ce forum.
Réponse de Trap
le 31/01/2018 à 14:35
Interview de Claudio Corti en italien :
http://www.tuttobiciweb.it/index.php?pa … 7&tp=n

Passage sur Froome :
Le cas Froome ne fait pas de bien à l'image du cyclisme :

«Eh non. Chris a maintenant ce probleme a résoudre. c'est un sale truc pour le cyclisme. Comprenons-nous, il n'a pas gagné 4 tours et tout le reste parce qu'il prend du salbutamol. Le problème c'est que son équipe ne veut admettre aucune erreur. Je ne comprends pas Brailsford, qui a toujours brandi l'éthique : s'il y a un règlement il faut le respecter.

Vous auriez suspendu Froome?
«Je respecte les règles. Mais l'UCI ? Il y a des points à éclaircir, modifier dans le règlement. Quoiqu'il en soit, je ne suis pas compétent parce que je n'ai jamais eu d'asthme, pas même quand j'étais coureur.».

Froome l’a toujours eue ?
«GEcoutez, je ne m'en rappelle pas, vous devriez demander au docteur Mantovani».

Qui est Froome?
«Le Chris que j'ai connu était un garçon mur, indépendant, déterminé. Il est venu vivre à Chiari seul, il y avait des bons rapports entre nous.Il n'avait pas de voiture, je lui prêtais la mienne quand il allait voir sa fiancée. Ce n'était pas le Froome d'aujourd'hui mais il était déjà fort. Je me rappelle du Tour 2008, il était débutant et pourtant dans un contre la montre de 50 kilomètres, après 20 jours de course, il a fini 14ème. Si tu n'as pas de qualités, tu ne peux pas réussir cela. Bon ensuite, il a fait un vrai grand saut."

Il avait un point faible?
«Oui, il lui manquait de la puissance. Il a toujours eu du rythme mais maintenant il a beaucoup de force en plus. Il est vraiment différent physiquement».

Un anglais a assez bien résumé la chose. Froome est ensuite allé chez Sky, s'est découvert de l'asthme, a gagné en puissance et 5 grands tours en perdant du poids.
Réponse de TheFifthBeatle
le 03/03/2018 à 15:54
Belle deuxième place de Bardet sur les Strade Bianche, entre les deux plus prometteurs flandriens, Tiesj Benoot et Wout Van Aert.

Très bon début de saison du Français, après sa victoire en Ardèche la semaine dernière.

Je toucherai plus tard un mot sur Paris-Nice/Tireno-Adriatico, la saison cycliste va entamer le plat de consistance...
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/03/2018 à 11:28
So... Paris-Nice démarre aujourd'hui (France TV). On y retrouvera Henao, Alaphilippe, Dan Martin, Simon Yates, Chaves, Zakarin, Barguil, Gallopin, Calmejane, Wellens, Poels, Kristoff, Degenkolb, Démare...

Mais le plateau le plus impressionnant sera en Italie pour le Tireno-Adriatico, à partir de mercredi (la chaine L’Équipe). S'y croiseront Aru, Bardet, Froome, Dumoulin, Nibali, Landa, Angel Lopez, Sagan, Van Avermaet, Gaviria, Cavendish, etc.

Deux salles, deux ambiances, faites votre choix (ou pas).
Réponse de sainté
le 04/03/2018 à 15:05
un truc de dingue tireno le podium du tour et de la belle bagarre en perspective sur les sprint!
mercredi je serais sur la montée du clm autour de sainté si vous regardez y'a deux bons petits murs juste après le départ et un peu plus loin avant st héand ça va être sympa...
les flandriennes et les ardennaises sont en approche sans rien dénigrer aux flandriennes je suis plus fan des ardennaises... d'ailleurs après sa démonstration en italie je trouve que les ardennaises correspondent bien à bardet (un peu dans le style valverde jalabert) et j'aimerais bien qu'en vieillissant et en prenant coffre et expérience il a sa carte à jouer dans les courses d'un jour
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/03/2018 à 19:08
Il lui manque sans doute de la vitesse par rapport aux deux coureurs cités. Et un peu de peps/puissance sur une seule montée. Il est plus dans un registre de baroudeur, en anticipation. Mais ouais, il est bien plus complet qu'il n'en a l'air.

Sinon, Démare ouvre la bal comme la saison dernière sur Paris-Nice, à la photo-finish (peu convaincante, cependant).
Réponse de sainté
le 04/03/2018 à 19:17
ha mais oui on est d'accord c'est bien ce qu'il a tenté de faire hier! plus complet que pinot en tous cas (et surement un mental plus fort).. un pinot qui va à nouveau doubler giro tour je trouve ca pas mal, il a peut être plus de chance de faire podium sur le giro.
sympa la montée finale à meudon mais oué chez pas si Démare à vraiment gagné!
Réponse de Antarcticdonkey
le 04/03/2018 à 19:41
De dessus, pour moi Izaguirre est devant... Il n'y avait pas moyen d'avoir les mêmes photos-finish qu'au Tour?
Réponse de sainté
le 04/03/2018 à 19:48
c'est ASO qui organise alors je pense qu'ils ont les même qu'au tour et que les organisateurs ont favorisé un français (non non je ne suis pas complotiste^^)
Réponse de TheFifthBeatle
le 04/03/2018 à 19:59
Je ne sais pas s'ils ont favorisé un Français, mais ils font rien pour éviter les soupçons en tout cas.

https://pbs.twimg.com/media/DXdLRz1WkAE7DbZ.jpg:large

On te balance ça, et il faut croire sur parole que Démare a gagné. Rien ne matérialise la ligne d'arrivée (est-on 10 cm avant ou après ? comment savoir...) et on ne voit même pas de façon nette que sa roue devance celle d'Izaguirre. Bref, assez mal fichu.
Réponse de TheFifthBeatle
le 05/03/2018 à 23:31
Impossible de ne pas dire un mot du rapport parlementaire britannique sur le dopage et Sky. La "zone grise" racontée mieux que jamais, et notamment l'usage de corticoïdes. C'est très bien synthétisé ici :
http://www.lemonde.fr/cyclisme/article/ … 16656.html

(Groenewegen explose comme prévu Démare sur un vrai sprint)
Réponse de sainté
le 07/03/2018 à 18:33
au départ du clm de paris nice, sympa l’échauffement des coureurs le début de la montée ect.. petit coup de gueule AG2R se prend trop au sérieux et est complétement fermé j'ai pas aimé et lavenu est un gros con
Réponse de sandro l'obèse
le 07/03/2018 à 18:53
Message posté par sainté
au départ du clm de paris nice, sympa l’échauffement des coureurs le début de la montée ect.. petit coup de gueule AG2R se prend trop au sérieux et est complétement fermé j'ai pas aimé et lavenu est un gros con


Tu n'as pas vu la descente de Julian, il a été énorme apparemment ?
Ça va être serré encore cette année.
Réponse de Max_Payne
le 07/03/2018 à 18:55
Message posté par sandro l'obèse
Tu n'as pas vu la descente de Julian, il a été énorme apparemment ?
Ça va être serré encore cette année.


J'ai regardé sur la 3, Jalabert n'a pas arrêté de dire que Alaphilippe était largué et n'était pas dans le coup.
Au final il ne perd que 15 secondes sur Poels.
Qu'est-ce qu'il est désagréable comme commentateur, on dirait Daniel Bravo.
Réponse de sainté
le 07/03/2018 à 18:59
Message posté par sandro l'obèse
Tu n'as pas vu la descente de Julian, il a été énorme apparemment ?
Ça va être serré encore cette année.


j'étais au départ je pouvais pas^^
Réponse de sandro l'obèse
le 07/03/2018 à 19:01
Jalabert je l'aimais bien au début, même sur la moto et tout.
Il a une vraie plus-value en tant que technicien, il connaît parfaitement son sport. Mais quand il commence à sortir de son rôle (faire la morale, faire des prédictions hasardeuses) à l'antenne c'est insupportable.
Réponse de Max_Payne
le 07/03/2018 à 20:27
Oui c'est vrai que d'habitude il ne me dérange pas, faut croire qu’aujourd’hui il s'était levé avec la volonté de pourrir Julian.
Sinon y'a Nicolas Geay que j'aime beaucoup, hier il commentait en cabine à la place de Pasteur.
Réponse de Max_Payne
le 09/03/2018 à 13:44
Une étape animée aujourd'hui, j'espère que Julian a bien dormi !
Sinon Bouhanni abandonne déjà, malade. Ça m'a pas l'air fameux son passage chez Cofidis. :-(
Réponse de Max_Payne
le 09/03/2018 à 16:01
Oh le gadin de Wout Poels dans la descente...
Si c'est qu l
Réponse de Max_Payne
le 09/03/2018 à 16:02
*que la clavicule, j'ai envie de dire que c'est un moindre mal.
Réponse de sainté
le 10/03/2018 à 16:53
sacrément costaud le simon yates sur paris nice!! les français ont explosés plutôt sympa cette montée 16km à 6.3% de moyenne
le petit soler de la movitar la nouvelle pépite du vélo espagnol?
Réponse de TheFifthBeatle
le 10/03/2018 à 17:05
Yates proche de la plus grosse victoire de sa carrière, en effet.

Étape reine sur le Tirreno aussi, avec un spectacle assez sympa. Landa l'emporte à l'expérience, Froome lâché et Thomas qui crève dans l'ascension finale. Bardet dans ses standards avec les autres favoris. Benoot, dans une forme incroyable, a fait l'ascension avec les costauds avant de les régler au sprint. À ce rythme, il est favoris sur toutes les classiques de printemps.
Réponse de sainté
le 10/03/2018 à 17:26
plutot sur les ardennaises non le Benoot? bardet est pas trop mal non?
Réponse de TheFifthBeatle
le 10/03/2018 à 17:46
Bah, il est plutôt flandrien à l'origine. Mais il a démontré qu'il pouvait briller partout. 12è sur le Dauphiné et 20è du Tour l'an passé, notamment, pour un mec qui s'est révélé en faisant 5è du Tour des Flandres ! Un peu à la Moscon.

Mais je viens de tomber là-dessus : http://cyclingpro.net/velopro/route/mil … sj-benoot/

Apparemment, son programme ne le mènera que sur le Tour des Flandres, Amstel Gold Race et Liège-Bastogne-Liège, pour ne pas trop s'éparpiller.

Bardet, ouais, il est dans le bon rythme, même s'il s'est un peu chié sur le clm par équipes (avec une petite équipe, ceci dit).
Réponse de TheFifthBeatle
le 11/03/2018 à 15:54
Yates perd Paris-Nice pour 2 secondes, avant de gagner l'étape du jour sur Tirreno !
Réponse de sainté
le 11/03/2018 à 18:48
hé hé il est fort ce yates^^ en tous cas soler va être à suivre
Réponse de sandro l'obèse
le 11/03/2018 à 23:01
Message posté par TheFifthBeatle
Yates perd Paris-Nice pour 2 secondes, avant de gagner l'étape du jour sur Tirreno !


Toujours serré Paris Nice. Très belle course d'une semaine par ailleurs. Moins pour les grimpeurs que le Tirreno donc un peu plus foutraque, mais très plaisant à suivre.
Réponse de sainté
le 11/03/2018 à 23:12
pas faux sur le côté foutraque de paris nice mais j'ai souvent préférer tirreno question de goût, tout comme je suis plus sensible aux ardennaises par rapport aux flandriennes et au giro plutôt que le TDF..
Réponse de sandro l'obèse
le 13/03/2018 à 15:32
#Cancellara
Réponse de sainté
le 13/03/2018 à 16:47
le vélo est pas sortis de l'auberge
Réponse de Trap
le 13/03/2018 à 17:19
1979.
Avec récupération de l'énergie cinétique pour recharger les accus.
Le gars te parle de 40W dont 25 à 30 W mobilisables pour entrainer le vélo. A comparer avec les 400 à 420 W que produit un top coureur en plein effort (Je ne parle pas d'Armstrong ou Froome).
Soit 7% de gain gratuit pendant plusieurs minutes, largement de quoi faire des énormes différences à ce niveau .
Réponse de TheFifthBeatle
le 13/03/2018 à 19:46
Message posté par sandro l'obèse
Toujours serré Paris Nice. Très belle course d'une semaine par ailleurs. Moins pour les grimpeurs que le Tirreno donc un peu plus foutraque, mais très plaisant à suivre.


En effet, course plus débridée, moins dans le calcul...

Le Tirreno s'achevait aujourd'hui, par son contre-la-montre final. Victoire de Kwiatkowki, qui étoffe son joli palmarès.
Réponse de sandro l'obèse
le 13/03/2018 à 19:50
Belle victoire de Kwiatkowski, coureur très complet, agréable à suivre.
Tout à fait capable de faire un Top 10 sur un GT (même si ce n'est pas du tout dans ses objectifs actuellement, je le vois bien se reconvertir sur le tard).
Réponse de TheFifthBeatle
le 13/03/2018 à 20:01
D'autant plus remarquable qu'il partait avec rôle d'équipier et qu'il a abattu un gros travail sur des étapes qu'il était en mesure de remporter.

Je viens de voir qu'il avait fait 11è du Tour en 2013, donc un top 10 en GT doit être assez aisément dans ses cordes.
Réponse de TheFifthBeatle
le 17/03/2018 à 12:53
Aujourd'hui, Milan-San Remo !

Qui lèvera les bras sur la via Roma après le mythique enchainement de la Cipressa et du Poggio ?

*** Sagan
** Kwiatkowski, Van Avermaet, Alaphillipe, Viviani, Trentin, Démare
* Ewan, Colbrelli, Cort Nielsen, Laporte, Matthews, Kittel, Cavendish...

Absents : Gaviria, Bouhanni

https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou … emo/884914
Réponse de sainté
le 17/03/2018 à 13:34
y'a du beau monde encore cette année pour la primavera mais c'est peut être la classique que j’apprécie le moins (les goûts les couleurs toussa toussa) un peu lancinant cette course... vive les ardennaises^^
je sens bien kwiatkowski pour un doublé
Réponse de TheFifthBeatle
le 17/03/2018 à 13:42
Forcément, c'est la classique qui doit permettre aux sprinters de s'illustrer (non sans mal, ceci dit). Mais la fin de course est bien mouvementée.

Connectez vous pour participer à cette discussion

Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 129
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE