La Gazzetta dello Poulpe ?

0 0
Une chose est sûre : à la Gazzetta dello Sport, on n'est jamais en retard sur les infos. Mais une question se pose : pourquoi le journal italien connaît-il les résultats du Ballon d'Or un mois avant le verdict final ?



Il y a une semaine, le quotidien annonce en première page que Wesley Sneijder est exclu du trio de tête pour la course au Ballon d'Or 2010. Le podium Iniesta-Xavi-Messi est annoncé comme certain, et non pas comme une hypothèse. Deux jours plus tard, la sentence tombe officiellement : Sneijder n'est pas dans les trois derniers. Le journal refait le coup hier, en annonçant que c'est Del Bosque qui remporte le Ballon d'Or des entraîneurs aux dépens de Mourinho. Pourtant, le résultat est prévu pour le 10 janvier.



Ce n'est pas la première fois que la Gazzetta fait le coup. En 2003, Pavel Nedved était en course pour le titre suprême aux côtés d'un énorme Thierry Henry. Deux semaines avant le verdict, le journal offre sa Une au Tchèque, avec félicitations à la clef, et une interview exclusive du joueur qui remercie le jury. Idem avec Cannavaro en 2006.



Deux options : soit la Gazzetta a des informateurs très bien placés et les votes sont décidés à l'avance, soit les rédacteurs sont encore plus doués que Paul le Poulpe.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Vieri : retour samba ?
0 0