En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Éliminatoires – Mondial 2014 – Europe – Ce qu’il faut retenir

La galère anglaise

Le cachou de Konoplyanka face à l’Angleterre, les malheurs de Gerrard, le premier but en sélection de Destro, la Serbie et la Bosnie qui régalent, la passe décisive de Zlatan, les promesses roumaine et suisse, l’implacable Russie… Le résumé complet de cette deuxième journée de qualification en Europe.

Groupe A : Un set pour la Serbie
Face à une bien triste équipe galloise, qui n’a pu y croire que quelques minutes suite à la réduction du score de Gareth Bale à la demi-heure de jeu – ça faisait déjà 2-0 – les Serbes ont régalé leur public à Novi Sad. Six buts ont été inscrits, trois par période et de six buteurs différents. Une individualité s’est tout de même particulièrement distinguée : le meneur de Twente Dušan Tadić, déjà très performant depuis le début de saison avec son club, qui signe deux passes décisives en plus de son but. Les deux autres prétendants à la première place, Belges et Croates, se sont neutralisés, tandis que l’Écosse a déçu, devant se contenter d’un résultat nul 1-1 à domicile face à la Macédoine. Les visiteurs avaient même ouvert le score logiquement en début de rencontre par Noveski, qui profitait d’une défense adverse particulièrement lourde ; mais le joueur de QPR Jamie Mackie offrait finalement l’égalisation à Kenny Miller, l’ancien attaquant des Rangers qui évolue aujourd’hui à Vancouver en MLS. À l’issue de cette deuxième journée, la Serbie devance seulement à la différence de buts la Belgique et la Croatie. Ça devrait être très serré jusqu’au bout entre ces trois-là.

Belgique/Croatie 1-1, Serbie/Pays de Galles 6-1, Écosse/Macédoine 1-1

Groupe B : L’Italie tranquillement
À Modène, Mattia Destro, le néo-Romain, a profité dès la 5e minute de jeu d’un amour de passe en profondeur de Marchisio pour ouvrir le score, devançant joliment la sortie du gardien maltais. Ce n’est finalement qu’en toute fin de rencontre que les Italiens ont fait le break suite à un corner repris par Federico Peluso, le latéral gauche de l’Atalanta Bergame. Dans l’autre match de ce groupe B, la Bulgarie a confirmé son bon nul obtenu vendredi dernier face à la Squadra Azzurra en dominant 1-0 l’Arménie, but signé Manolev en contre-attaque. Leurs adversaires peuvent l’avoir mauvaise, car sur l’action précédente, une faute de main dans la surface d’un défenseur bulgare avait été non sifflée sur une frappe de l’inévitable Henrikh Mkhitaryan. Au classement, Italiens et Bulgares partagent la première place, 1 point devant l’Arménie et 3 devant la République tchèque et le Danemark, qui auront un match en retard à disputer.

Italie/Malte 2-0, Bulgarie/Arménie 1-0

Groupe C : Zlatan joli passeur
En plus de la petite victoire obtenue par les Allemands chez le voisin autrichien, la Suède a dominé le Kazakhstan à Malmö. Le premier but a été marqué par Rasmus Elm, le nouveau joueur du CSKA Moscou, d’une superbe reprise de volée. Le deuxième a été l’œuvre de Marcus Berg dans les arrêts de jeu, qui profitait de l’excellent travail effectué côté gauche par Ibrahimović, fixant son vis-à-vis avant d’adresser une merveille de passe millimétrée à ras de terre au second poteau. La Suède revient donc à hauteur de l’Irlande dans ce groupe C, les deux nations étant devancées de 3 points par le leader allemand, qui compte un match en plus.

Autriche/Allemagne 1-2, Suède/Kazakhstan 2-0

Groupe D : Grosse bagarre en vue
Les Pays-Bas, qui ont facilement écarté une décevante sélection hongroise, vont certainement devoir cravacher pour obtenir directement la qualification pour le Mondial 2014. Il faudra aller chercher une intéressante équipe de Roumanie, qui a obtenu hier sa deuxième victoire. Ok, c’était face à Andorre, quatre jours après l’Estonie, soit les deux nations les plus faibles du groupe, mais il y a indéniablement du talent dans cette équipe. En atteste leur premier but de la soirée, avec cinq joueurs impliqués jouant à une ou deux touches de balles. Ou dans un autre registre le quatrième et dernier but, inscrit d’un exploit perso par le jeune Alexandru Maxim. À la différence de buts, la Roumanie est donc leader devant les Pays-Bas, tandis que la Hongrie et la Turquie, vainqueur 3-0 de l’Estonie hier, figurent trois points derrière.

Hongrie/Pays-Bas 1-4, Roumanie/Andorre 4-0, Turquie/Estonie 3-0

Groupe E : La Suisse sans trembler
La Suisse a dominé l’Albanie hier à Lucerne. C’est pourtant Alban Meha pour les visiteurs qui avait allumé la mèche en début de partie, d’une frappe lointaine détournée par Benaglio. Mais finalement Shaqiri, en opportuniste, récupère à l’entrée de la surface un ballon qu’il croyait perdu et en profite pour ouvrir le score. La Nati double le score en deuxième période suite à un péno transformé par Gökhan Inler. Les hommes forts de la Suisse actuelle ont été au rendez-vous. Dans les autres rencontres, Chypriotes et Norvégiens corrigent le tir, après les défaites du week-end dernier. Les premiers ont battu l’Islande 1-0 grâce à une belle action collective, les seconds ont dominé très difficilement la Slovénie, grâce à un pénalty inscrit en toute fin de match par John Arne Riise. La Suisse est seule première au classement, devant l’Islande, l’Albanie, Chypre et la Norvège trois points derrière. La Slovénie ferme la marche avec 0 point.

Chypre/Islande 1-0, Norvège/Slovénie 2-1, Suisse/Albanie 2-0

Groupe F : Le Portugal à force de patience
Les Portugais ont bien galéré pour venir à bout de l’Azerbaïdjan, avec trois buts inscrits en fin de rencontre par Varela, Postiga et Bruno Alves. Auparavant, Ronaldo et les siens ont longtemps buté sur le gardien azéri. Mais l’essentiel est là, avec cette deuxième victoire en autant de match. Contrat pareillement réussi pour les Russes, qui cartonnent Israël 4-0 à Tel Aviv. Enfin, l’Irlande du Nord est contrainte à un piteux nul à domicile par le Luxembourg 1-1. Une hiérarchie se dessine déjà clairement dans ce groupe F, avec la Russie et le Portugal co-leaders, loin devant les autres.

Israël/Russie 0-4, Portugal/Azerbaïdjan 3-0, Irlande du Nord/Luxembourg 1-1


Groupe G : La Bosnie régale
Vainqueur 4-1 de la Lettonie, la Bosnie-Herzégovine a définitivement les moyens de concurrencer la Grèce pour l’obtention de la première place de ce faible groupe. Signalons surtout le 4e but, magnifique, inscrit par Edin Džeko, qui met deux défenseurs lettons le cul par terre d’un seul crochet avant de tranquillement ajuster le gardien. De son côté, la Grèce décroche aussi une deuxième victoire face à la Lituanie, avec notamment un bon Konstantinos Mitroglou. Enfin, la Slovaquie domine logiquement le Liechtenstein 2-0, à l’issue d’une rencontre à sens unique.

Bosnie-Herzégovine/Lettonie 4-1, Slovaquie/Liechtenstein 2-0, Grèce/Lituanie 2-0

Groupe H : Le cachou de Konoplyanka
L’Angleterre a été contrainte au partage des points à Wembley. La faute à une belle équipe d’Ukraine, qui a fait jeu égal. Jermain Defoe avait d’abord ouvert le score, mais le but a été refusé pour un coup de coude irrégulier sur Yarmolenko. Entreprenante, l’Ukraine finit par débloquer le compteur, régulièrement cette fois, et même remarquablement, avec une merveille de frappe dans la lucarne de l’excellent Evgen Konoplyanka, déjà aperçu à l’Euro. Pris de vitesse sur l’action, Steven Gerrard finira la partie prématurément, après avoir récolté deux jaunes. Entre-temps, l’Angleterre est parvenue à égaliser par Lampard sur pénalty, suite à une faute de main dans la surface. À noter dans les rangs des locaux la bonne entrée en jeu de Wellbeck. Dans les autres matchs, la Pologne a dominé la Moldavie 2-0, avec un but sur péno et une passe décisive du capitaine Błaszczykowski, tandis que le Monténégro a écrasé Saint-Marin 6-0.

Angleterre/Ukraine 1-1, Pologne/Moldavie 2-0, Saint-Marin/Monténégro 0-6

Groupe I : La Géorgie sera chiante à jouer
La France a donc logiquement dominé la Biélorussie et l’Espagne la Géorgie. L’enseignement de cette soirée dans ce groupe I, c’est quand même que le principal poil à gratter ne sera pas l’attendue Biélorussie, habituée à ce rôle, mais plus la Géorgie, qui a bien emmerdé les champions du monde en titre. La France est prévenue.

France/Biélorussie 3-1, Géorgie/Espagne 0-1

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 7 heures 414€ à gagner avec Barça & Bayern il y a 10 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
il y a 10 heures 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 13 heures Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 14 il y a 15 heures Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9
Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 47 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9